MENU
Accueil > Critiques > Critiques séries > Brooklyn Nine-Nine : la sixième saison des flics les plus cool de New York
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Brooklyn Nine-Nine : la sixième saison des flics les plus cool de New York

CRITIQUE / AVIS SÉRIE – À l’occasion de la sortie en DVD de la sixième saison de « Brooklyn Nine-Nine » le 11 septembre, on se propose un petit retour sur ces derniers épisodes. Alors qu’elle était proche du placard suite à l’annulation de sa sixième saison par la Fox en 2018, sa reprise par la NBC a porté ses fruits, et propose un spectacle toujours aussi drôle, dans sa zone de confort mais sans tourner en rond.

Retrouver l’équipe du Brooklyn Nine-Nine, c’est comme retrouver la partie rare de sa famille, déjantée et sympathique, qu’on voit malheureusement trop peu. La promesse de s’amuser avec des personnages haut en couleurs dans des situations ubuesques, le tout orchestré avec une écriture fine et concise.

Des comédiens devenus leurs personnages

Il y a le grand talent d’Andy Samberg, récompensé d’un Golden Globe en 2014 pour son rôle, figure de The Lonely Island et du Saturday Night Live jusqu’en 2012. Ici, il est Jake Peralta, détective star du precinct, mais éternel ado et fan absolu de John McClane, inspiration principale de son métier de flic et de sa vie en général. Il y aussi tous les autres comédiens, rodés au show depuis plusieurs saisons, et qui jouent avec un plaisir évident leurs personnages. Andre Braugher est le capitaine Raymond Holt, effrayant d’érudition, d’exigence, et de probité. Il est un antagoniste parfait aux facétieux Jake Peralta et Gina Linetti (interprétée par Chelsea Peretti, personnage important de la série qui quitte avec une certaine émotion le navire cette saison). Il y a, évidemment, Terry Crews, personnalité très populaire aux USA, qui joue avec subtilité de son physique bodybuildé et de la très grande sensibilité de son personnage.

Il y a une romance, une histoire d’amour et de mariage, qui est devenue un élément central de la série : le couple Jake Peralta – Amy Santiago (Melissa Fumero). Amoureux mais psychologiquement à l’opposé l’un de l’autre, leurs aventures et mésaventures sont drôles et permettent elles aussi d’évoquer des sujets plus personnels, comme dans cette saison les enfants. Un peu comme Pam et Jim dans The Office, ils assurent une grande tendresse dans le show. Si cela semble, au bout de six saisons, évident, ce n’est pas un arc narratif simple à mettre en place, et cela demande une vraie rigueur pour épouser efficacement et sur le long terme la structure globale de la série.

Brooklyn Nine-Nine, une série comique subtile

C’est peut-être la première fois que Brooklyn Nine-Nine évoque aussi directement un sujet d’actualité compliqué, en l’occurence celui du harcèlement sexuel. Introduit par un élément comique, le traitement de cette affaire tournerait presque au dramatique lorsque les lieutenants Amy Santiago et Rosa Diaz (Stephanie Beatriz) s’opposent sur la marche à suivre. Faut-il motiver la victime à porter plainte, afin que ce comportement répandu cesse progressivement, mais au risque de précariser la situation personnelle et professionnelle de la victime ? Ou faut-il la laisser trouver un accord avec son employeur, effaçant le harcèlement mais protégeant l’emploi et l’anonymat de la victime ?

Tout en gardant son format très court (un épisode dure vingt minutes), Brooklyn Nine-Nine veut surtout faire rire, passant sur tous les sujets évoqués le filtre de la blague, mais il réussit tout de même ces prises d’opinion, preuve qu’ils ont attiré leur public suffisamment proche pour pouvoir lui présenter ces séquences légèrement plus complexes.

Un modèle humble et performant de la série humoristique en milieu professionnel

Sans atteindre sa perfection, Brooklyn Nine-Nine évoque dans ses meilleurs moments la joie simple de The Office, et aussi la douce folie qu’on retrouve par exemple dans la série animée Archer. Une bande de collègues et amis qu’on suivrait au bout du monde, qui flirtent tous avec la potentielle démence de leur caractère, mais ne bougent pas de leur univers, les bureaux de Scranton, et surtout dans le cas de Brooklyn Nine-Nine, de leur commissariat.

Diffusée en France sur Canal +, avec des scores d’audience honorables, Brooklyn Nine-Nine est bien plus connue ici des auteurs et des scénaristes de productions comiques, qui y voient un modèle d’écriture d’une série comique en milieu professionnel. Preuve s’il en est de la véritable qualité de la série, qui a failli s’arrêter au terme de sa cinquième saison, abandonnée par la Fox en 2018. Heureusement, grâce à une mobilisation des fans, la NBC a repris le flambeau. Le 27 février 2019, est confirmé le renouvellement de la série pour une septième saison, attendue pour la mi-saison 2019-2020.

Brooklyn Nine-Nine, avec Andy Samberg et Melissa Fumero. Sortie en DVD le 11 septembre. La bande-annonce ci-dessus. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Retrouver l’équipe du Brooklyn Nine-Nine, c’est comme retrouver la partie rare de sa famille, déjantée et sympathique, qu’on voit malheureusement trop peu. La promesse de s’amuser avec des personnages haut en couleurs dans des situations ubuesques, le tout orchestré avec une écriture fine et concise. Des comédiens devenus leurs personnages Il y a le grand talent d’Andy Samberg, récompensé d'un Golden Globe en 2014 pour son rôle, figure de The Lonely Island et du Saturday Night Live jusqu’en 2012. Ici, il est Jake Peralta, détective star du precinct, mais éternel ado et fan absolu de John McClane, inspiration principale de…

Conclusion

Note de la rédaction

La réussite de Brooklyn Nine-Nine est d’assumer son confort, l’exclusivité de son casting, et de ne pas chercher à tout prix à se renouveler. Drôle et encore surprenante, la série se relance avec réussite après avoir frôlé l'annulation, et c'est à savourer en DVD, disponible en France depuis le 11 septembre.

Note spectateur : Sois le premier !
Voir aussi
Platane
Platane saison 3 : la meilleure série comique française est de retour

Six ans après la deuxième saison, Eric Judor et Hafid F-Benamar sont de retour dans la saison Tree de Platane. Des jeux de mots bien pourris, de l'absurde et du malaise à chaque phrase ou presque, des situations hilarantes... L'acteur et réalisateur vient démontrer qu'il est au sommet de son art et qu'un humour grinçant et sans contraintes est encore possible.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis