Accueil > Critiques > Critiques séries > Charmed 2018 : un reboot déjà vieux ?

Charmed 2018 : un reboot déjà vieux ?

CRITIQUE SÉRIE – CW vient de débuter la diffusion de « Charmed » avec un premier épisode qui joue la carte du féminisme à outrance et oublie de moderniser ce qui entoure.

Ce mois d’octobre, nous vous l’annoncions, les sorcières prennent le contrôle de nos téléviseurs (ou écrans d’ordinateur, pour les plus modernes). Après avoir découvert Teresa Palmer en sorcière dans A Discovery of Witches – pour un résultat assez médiocre, voir notre critique -, et en attendant que Netflix lance Les Nouvelles aventures de Sabrina, c’est sur Charmed qu’on se penche. Le premier épisode du reboot de la célèbre série diffusée entre 1998 et 2006 vient d’être diffusé sur CW. Et alors que l’ensemble de la promotion avait eu des retours assez négatifs, ce pilote ne devrait pas faire exception.

« Rien n’est plus fort que la sororité ». C’est sur ces mots que débute le premier épisode de Charmed. Une phrase d’introduction qui sert à pointer que la série prônera une forme de solidarité féminine. Sommes toute logique pour qui aurait connaissance de Charmed, qui met en scène trois sœurs catapultées sorcières chargées de défendre le monde contre les forces du mal après la mort de leur mère. En 2018, ces dernières se nomment Mel, Maggie et Macy. Si dans l’ensemble leurs interprètes s’en sortent plutôt bien, offrant au show une légèreté appréciable, elles doivent malheureusement faire avec une part scénaristique aussi grossière que ringarde.

Entre girl power et ringardise

Grossière, oui. Et ce n’est pourtant pas faute de vouloir suivre les thématiques féministes du moment. Mais à les rabâcher sans aucune subtilité, le discours perdrait presque de sa portée. Posters de Time’s Up, manifestation contre la réintégration d’un professeur de faculté accusé de harcèlement sexuel, ou rappel des bases du consentement à chaque couple qui se bécote, difficile de ne pas capter le message que veut faire passer la créatrice Jennie Snyder Urman. Et il en va de même dans la caractérisation des personnages, principaux comme secondaires. On assiste d’abord à la présentation de l’aînée, Mel, mature et engagée, à la limite du cliché féministe. De même qu’avec Maggie, décidée à entrer dans la sororité de son université, on a là tous les stéréotypes des groupes étudiants aux Etats-Unis. Pas de demi-mesure, les filles de Kappa sont limitées à être de jolies potiches peu intéressantes, bien moins glorieuse que les trois sœurs supposées incarner la norme à suivre. Finalement, seule Macy s’en sort plutôt bien.

Charmed 2018 : un reboot déjà vieux ?

Charmed se voudrait dans l’ère du temps. Elle en a bien l’intention, mais le produit qu’elle tente de rebooter est à l’évidence bien trop daté. Déjà au début des années 2000, Charmed était vieillot, avec ses histoires de démons et des pseudo-enquêtes à résoudre pour le trio, tout en essayant de se construire une vie « normale ». Loin du niveau de Buffy contre les vampires, Charmed avait, il faut l’admettre, une réalisation d’ensemble assez risible. Ce Charmed 2018, en restant trop premier degré, n’échappe pas au même constat. Entre une horde de corbeaux qui fracasse une fenêtre, un adolescent possédé par une créature et un démon semblable à un mauvais cosplay de Marcheurs Blancs (Game of Thrones), le ridicule fait mal.

Alors, même sans attendre grand-chose de Charmed, il y a de la déception. Jennie Snyder Urman pense moderniser un objet « culte », mais au final elle ne fait que poursuivre la même ligne directrice, plus de dix ans après la fin des sœurs Halliwell. Féministe, ouverte à la communauté LGBT, en adéquation avec les questions sociales du moment… Charmed a bien coché toutes les cases pour s’assurer une bonne image. Jusque-là, CW n’avait pourtant pas besoin de cela pour s’adresser aux jeunes. Mais avec ce premier épisode de la série, la chaîne passe pour ce parent lourd qui tente de rester à la page en parlant « jeun’s » à ses adolescents. Le genre de situation triste, gênante, parfois même pathétique. Là aussi, les cases ont bien été cochées.

 

Charmed créée par Jennie Snyder Urman, diffusée sur CW à partir du 14 octobre 2018. Ci-dessus la bande-annonce.

Ce mois d’octobre, nous vous l’annoncions, les sorcières prennent le contrôle de nos téléviseurs (ou écrans d’ordinateur, pour les plus modernes). Après avoir découvert Teresa Palmer en sorcière dans A Discovery of Witches – pour un résultat assez médiocre, voir notre critique -, et en attendant que Netflix lance Les Nouvelles aventures de Sabrina, c’est sur Charmed qu’on se penche. Le premier épisode du reboot de la célèbre série diffusée entre 1998 et 2006 vient d’être diffusé sur CW. Et alors que l’ensemble de la promotion avait eu des retours assez négatifs, ce pilote ne devrait pas faire exception. «…

Note de la rédaction

Note de la rédaction

À la vue de ce premier épisode, « Charmed » déçoit en restant trop proche d’un objet d’origine daté. Les thématiques féministes dans l’ère du temps ne suffisent alors pas.

User Rating: 2.05 ( 7 votes)

Voir aussi

La série Jack Reacher se fera sans Tom Cruise

Après deux longs-métrages sortis en 2012 et 2016 qui ont rapporté plus de 380 millions de dollars de recettes dans le monde, Jack Reacher, ancien major de la police militaire de l'armée des États-Unis s'apprête à faire son grand retour sur nos écrans. Et plutôt que de le voir apparaître dans un troisième long-métrage, c'est sur nos téléviseurs qu'il continuera à mener ses enquêtes. Mais Tom Cruise ne l'interprétera plus.

2 commentaires

  1. je ne sais pas quels seront les commentaires suivants, pour ma part c’est une grosse déception, ils ont infantilisé notre série, bien loin d’arriver à la hauteur de nos actrices qui ont fait de Charmed une série tant aimé…on a du mal à rentrer dans la série ou j’ai eu du mal à rentrer dans la série, humouriser les personnages, Une sororité qui fait de nos soeurs une série pour un jeune public…Notre vrai Charmed était dans un monde adulte, dommage de faire des reboot de tout…il est parfois sage de laisser le côté culte d’une série…je suis impatient de lire d’autres commentaires…Concernant la série originale je ne suis pas d’accord avec la critique bien loin d’etre vieillot, Charmed était vraiment une tres bonne serie, on y croyait..rien ne remplacera Prue..Piper et Phoebe…rien…

  2. Vous pouvez pas juste vous inspirer de l’univers au lieu de mélangez plein de séries vous pouviez voir charmed à travers les êtres de lumière ou un un démon mais nan et respecter les bases de la magie du monde charmed et svp les démons le premier game of thrones le deuxieme on dirais venom de marvel et là tu me parle d’harbinger et de la force euh quelqu’un peut leur dire que Buffy les à déjà niké .
    Alors les effets spéciaux à la Marvel nan merci et les pouvoirs des sorcière dans Charmed sont censé évoluer comme elles pas être aussi puissant d’un coup y’a que dans Smallville et la Cryptonit ou tu change d’un coup
    Je parle même pas du jeux des acteurs mais du scénario les gars sans déconner suivez l’exemple de ceux qui on rebooter jumanji ou jurrassic World pas les débiles de Star Wars qui ont tt mis ds un shaker et allez hop une merde de sortie
    Si vous avez pas d’idée demandez au fan on vous aurais fait une suite pas un reboot pk touchez ce qui à déjà été fait vous auriez pu avoir la même époque les mêmes actrices les même idéés à défendre surtout que dans l’original on nous parle de plusieurs famille hyper puissante et les soeurs Halliwell on tuer bcp de démons puissants mais ils en restaient pas mal t’a pas besoins d’être charmed one pour être puissant
    c’est la première fois que j’écris une critique parceque là les rebbot me gonfle aucune imagination et quand je pense qu’il vont touchez à Buffy je flippe

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis