MENU
Accueil > Critiques > Critiques séries > Modern Love : variations en pagaille autour de l’amour
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Modern Love : variations en pagaille autour de l’amour

CRITIQUE / AVIS SÉRIE – Alors que le mauvais temps et le froid commencent à s’incruster dans nos quotidiens, quoi de mieux qu’une série anthologique sur l’amour pour venir réchauffer nos petits cœurs ? « Modern Love » décline son sujet sous différents angles pour un résultat manquant d’originalité mais émouvant.

À la base, il y a une rubrique hebdomadaire et dominicale parue dans le New York Times. Des petites histoires qui avaient un lien commun : l’amour. Comment toucher plus de monde qu’avec ce sujet universel ? Qu’importe l’âge et son parcours, on a tous une expérience en rapport avec ce sentiment. Le concept de petites histoires autour d’un même motif est parfait pour être décliné en une série anthologique. C’est ce qu’Amazon a fait avec Modern Love.

Les épisodes arrivent justement à point nommé, quand l’automne prend ses aises, que le soleil fuit et que les jours se raccourcissent. Contexte approprié pour se réfugier devant la télé et déguster des petites histoires pleines de sentiments forts. On va évidemment passer par une généralité souvent vérifiée : pas tout n’est bon à manger dans ce Modern Love. Le format de l’anthologie permet, comme on le dit souvent, de piocher dedans, de grignoter, de regarder à sa guise sans se soucier d’un problème de continuité. Les histoires écrites dans le journal américain se comptent par plusieurs centaines mais seulement huit ont été retenues pour cette première saison. En attendant les autres ?

Des belles histoires servies par des acteurs de qualité

En vous plongeant dans Modern Love, vous pourrez suivre une bipolaire, un couple gay qui veut adopter un enfant, un autre couple en crise, une célibataire couvée par le gardien de son immeuble ou encore une journaliste qui interroge le créateur d’une application de rencontre sur son passé amoureux. Ça et d’autres choses, bien entendu. Toutes ces petites histoires ont déjà le gros avantage de ne durer qu’une trentaine de minutes, ce qui force à aller à l’essentiel dans la construction narrative et la montée en puissance des émotions.

Elles ont comme point commun de se dérouler dans une seule ville, New York. La mégalopole américaine est filmée à son avantage, avec un petit côté carte postale pas déplaisant visuellement mais qui aurait demandé un peu plus de variation pour qu’on ait un large éventail de nuances, ne serait-ce que dans l’ambiance. Ce manque est compensé par des personnages qui ont tous des problèmes différents. Quelques segments sont un peu en dessous en terme d’intensité émotionnelle mais on tombe sous le charme de la plupart des personnages parce qu’on sent qu’ils dégagent de la vie.

Les scénarios arrivent vraiment à atteindre une forme d’efficacité dans la caractérisation – quitte à grossir les traits – et on ressent que ces gens peuvent être nos voisins. C’est tout le principe de la rom-com. Si on ne croit pas aux sentiments et aux émotions qu’ils ressentent, tout tombe à l’eau. La série a, en plus, l’avantage d’être servie par des formidables acteurs. On adore particulièrement Anne Hathaway en femme bipolaire qui foire toutes ses relations, Dev Patel et Catherine Keener qui échangent leurs expériences similaires, ainsi que la beauté rude qui se dégage de la chavirante interprétation de Laurentiu Possa.

Une mise en scène trop stéréotypée

Mais les beaux reliefs des émotions variées ressenties au fil des épisodes ne doivent pas nous faire oublier que, sur la forme, Modern Love se repose sur une mise en scène un peu trop stéréotypée. L’influence du cinéma indépendant américain se fait fortement ressentir, avec ces petites touches de style au milieu d’un découpage classique. On assiste à un condensé de ce qui se trouve dans quasiment tous les films du genre et Modern Love ne se creuse même pas les méninges pour chercher une manière de contourner les poncifs visuels. L’anthologie aurait pu permettre de varier l’approche formelle en restant ancré à un sujet précis. John Carney à la réalisation récite ce qu’il sait faire. L’Irlandais a déjà dévoilé sa palette dans des films comme Sing Street, Once ou New York Melody. Les amateurs de son cinéma trouveront un parfait prolongement dans Modern Love.

Ceci dit, la série a la volonté de croire en ses histoires et ne fait jamais preuve d’un cynisme mal placé ou d’un regard moqueur sur le genre. Son premier degré touche quand les histoires valent le coup, et lasse un peu quand on se sent moins concerné. Rien ne vous empêche de venir piocher dans Modern Love pour dénicher ce qui vous parlera le plus. Vous avez alors de fortes chances de ressentir de belles sensations en compagnie de personnalités attachantes.

 

Modern Love créée par John Carney, à partir du 18 octobre 2019 sur Amazon Prime Video. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

À la base, il y a une rubrique hebdomadaire et dominicale parue dans le New York Times. Des petites histoires qui avaient un lien commun : l'amour. Comment toucher plus de monde qu'avec ce sujet universel ? Qu'importe l'âge et son parcours, on a tous une expérience en rapport avec ce sentiment. Le concept de petites histoires autour d'un même motif est parfait pour être décliné en une série anthologique. C'est ce qu'Amazon a fait avec Modern Love. Les épisodes arrivent justement à point nommé, quand l'automne prend ses aises, que le soleil fuit et que les jours se raccourcissent.…

Conclusion

Note de la rédaction

Une anthologie avec quelques faiblesses qui nous fait tomber sous son charme grâce à ses acteurs et ses multiples variations autour d'un sentiment universel.

Note spectateur : Sois le premier !
Voir aussi
The Mandalorian épisode 1 : un début en demi-teinte

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - Alors que le nombre de séries disponibles se multiplient, chaque plateforme essaie de se distinguer avec des séries phares, pour se faire une place parmi une offre tout bonnement vertigineuse. Propriétaire d’une ribambelle de licences populaires, Disney+ se lance dans la course au streaming avec une série estampillée Star Wars : "The Mandalorian". Notre avis sur le premier épisode.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis