Obi-Wan Kenobi : un retour peu utile pour le Jedi

Nouvelle déception avec la série Star Wars

Obi-Wan Kenobi : un retour peu utile pour le Jedi

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - « Obi-Wan Kenobi » est l'occasion de ramener Ewan McGregor dans la peau d Jedi et Hayden Christensen en puissant Dark Vador. Un retour aux sources qui a de quoi séduire les fans. Pourtant, la série n'est pas à la hauteur de nos attentes.

Obi-Wan Kenobi : une époque sur-développée

Le premier et énorme souci de la série Obi-Wan Kenobi, c'est sa temporalité. Le show se déroule entre les événements de Star Wars III : La Revanche des Sith et de Star Wars IV : Un nouvel espoir. Une période de 19 ans pendant laquelle l'Empire prend peu à peu le contrôle de la galaxie. Soit une époque qui a été énormément décrite et développée dans l'univers Star Wars.

Entre le début de Star Wars : Un nouvel espoir, Rogue One, Solo : A Star Wars Story, mais aussi les séries The Bad Batch, Star Wars Rebels et la fin de The Clone Wars, c'est une ère qui est au centre de l'univers depuis toujours. Et alors que LucasFilm et Disney devraient emmener leurs spectateurs vers d'autres horizons, ils s'entêtent encore et toujours à développer cette toute petite parcelle de l'immensité de l'univers créé par George Lucas.

Obi-Wan Kenobi
Obi-Wan Kenobi ©Disney+

Et Disney ne compte pas s'arrêter là puisque le studio va prochainement sortir les séries Andor et The Bad Batch saison 2, qui se déroulent encore dans cette même temporalité. Avec cette sur-exposition temporelle, mais également de localisation avec Tatooine, toujours au centre des intrigues, les productions donnent l'impression que l'univers Star Wars est minuscule.

Une série sans enjeux

Le deuxième problème découle du premier. À force de situer les intrigues des différents produits Star Wars dans ces mêmes 20 petites années, les spectateurs commencent à connaître cette timeline sur le bout des doigts. Il n'y a pratiquement plus aucune zone d'ombre entre Star Wars III et Star Wars IV. Chaque élément est connu et bien ancré dans l'esprit des spectateurs. Du coup, les enjeux sont pratiquement inexistants dans Obi-Wan Kenobi. Quand on débute une telle série et qu'on sait bien qu'Obi-Wan, Vador, Luke, Leia, ou même l'oncle Owen ne risquent absolument rien, où se trouve réellement l'intérêt ? Il n'y a donc aucun suspense ni tension autour des différents protagonistes dont l'avenir et le destin sont d'ores et déjà connus avant même le début du show. Mais surtout, où se trouve l'intrigue au milieu de tout cela ? Que cherche à nous raconter la série ?

Obi-Wan (Ewan McGregor) - Obi-Wan Kenobi
Obi-Wan (Ewan McGregor) - Obi-Wan Kenobi ©LucasFilm / Disney+

Hossein Amini et Joby Harold veulent axer l'intérêt premier de leur série autour de la relation entre Obi-Wan Kenobi et Dark Vador. Mais, là encore, le duo n'apporte pas grand chose de supplémentaire au statu-quo déjà en place. La relation conflictuelle entre le maître et le padawan ne prend pas de tournure particulièrement innovante, se contentant de reprendre les poncifs habituels qui animent l'opposition de ces deux personnages cultes depuis plusieurs décennies. Le but secondaire du show est évidemment de présenter les Inquisiteurs. Sans trop s'étaler sur ce sujet, c'est là aussi un échec. Le traitement du Grand Inquisiteur n'a aucun sens, les autres frères et sœurs n'apparaissent pratiquement jamais et Reva ne fait pas une antagoniste suffisamment solide et inquiétante pour convaincre.

Une mise en scène anecdotique

Il y a cependant un aspect qui est traité avec une certaine finesse : la culpabilité d'Obi-Wan. Les spectateurs le retrouvent fatigué, brisé, vidé de toute énergie, blessé par son passé et son échec dans l'éducation d'Anakin. L'ancien Jedi n'est plus que l'ombre de lui-même. Même la Force semble l'avoir quitté. Cet aspect Old Man Kenobi, qui aurait pu être encore davantage approfondi, est une proposition intéressante, qui place le héros dans une situation de faiblesse immédiate.

Enfin, il est à noter le manque d'efficacité des combats. Puisqu'il n'y a aucune tension, aucun stress quant aux destins des personnages, les combats sont inévitablement eux aussi vidés de toute substance. Puisqu'il est impossible de s'inquiéter pour quelconque protagoniste, en découle des affrontements globalement mollassons, répétitifs, et qui peinent à conserver l'intérêt de l'auditoire.

Obi-Wan Kenobi
Obi-Wan Kenobi ©Disney+

Surtout, Deborah Chow (la réalisatrice) manque cruellement d'identité visuelle. La cinéaste propose une mise en scène linéaire, sans surprise, sans créativité. Il y a bien quelques plans réussis, notamment grâce aux couleurs des sabres lasers qui se reflètent sur les visages des combattants. Mais, globalement, la réalisation d'Obi-Wan Kenobi est extrêmement faible. Économie de plans, situations redondantes, batailles générales inintéressantes, manque de logique, etc.

L'exemple le plus parlant pourrait être la séquence où Leia est pourchassée par trois chasseurs de primes. On assiste là à une course-poursuite livide de violents mercenaires qui n'arrivent pas à rattraper une gamine de 10 ans parce qu'elle se faufile sous des branches. On atteint un degré de stupidité qui égale presque les bas-fonds de Le Livre de Boba Fett.

Le temps de voir ailleurs

Heureusement, les deux derniers épisodes de la série permettent de relever légèrement le niveau. Sans être surprenants, ils proposent un divertissement efficace, et quelques collisions aux sabres lasers assez agréables pour les yeux. La bataille finale entre Dark Vador et Obi-Wan a une certaine classe, notamment grâce à l'utilisation de la Force, qui est l'un des gros points forts de la série. À l'image de Vador qui éclate la parois d'un vaisseau avec une violence non négligeable. On peut également souligner le travail d'Ewan McGregor. Toujours aussi parfait dans le rôle du Jedi, il propose une interprétation solide, en retenue, qui est incontestablement l'un des aspects positifs de ce retour.

Mais finalement ce come-back n'était clairement pas nécessaire. Obi-Wan et Dark Vador sont des personnages déjà trop connus pour revenir indéfiniment sur le devant de la scène. Il est temps pour LucasFilm et Disney de s'envoler vers d'autres horizons !

Obi-Wan Kenobi d'Hossein Amini et Joby Harold, sur Disney+ à partir du 26 mai 2022. Découvrez ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos vidéos. 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Stranger Things saison 4 : on reprend les mêmes et on recommence

Stranger Things saison 4 : on reprend les mêmes et on recommence

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - L'intégralité de la saison 4 de « Stranger Things » est disponible sur Netflix. L'occasion pour nous de revenir sur l'ensemble de cette nouvelle saison, qui s'inscrit parfaitement dans la continuité du show.