The Boys : une saison 3 toujours plus explosive et irrévérencieuse

Attention les yeux

The Boys : une saison 3 toujours plus explosive et irrévérencieuse

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - Après deux saisons très appréciées, la série "The Boys" est de retour avec un troisième tour de piste. Eric Kripke est toujours showrunner et ramène tous nos héros préférés pour une nouvelle saison explosive.

The Boys : on reprend les mêmes et on recommence

The Boys a rencontré un succès rapide sur Amazon Prime Video en se plaçant comme une production super-héroïque unique, qui sort des carcans habituels des propositions du genre. La série s'adresse à un public adulte. Elle propose beaucoup de violence et du sexe, pour une approche radicalement différente du Marvel Cinematic Universe et de ce style d’œuvres grand public. Très fidèle aux comics éponymes, le show est un pur moment de divertissement régressif qui pose un regard critique sur notre société moderne.

The Boys
The Boys ©Amazon Prime Video

La série étant désormais bien ancrée dans l'esprit des spectateurs, la saison 3 débute sur les chapeaux de roue. Dès les 15 premières minutes, le ton est posé. The Boys rappelle en une séquence assez immonde, sexuellement explicite et what the fuck au possible que les auteurs sont les patrons du politiquement incorrect. Mais surtout, encore une fois, à travers ses séquences d'action sanglantes, The Boys est surtout un moyen de pointer du doigt notre société moderne.

La série est une analogie de notre mode de vie contemporain. Une critique à l'égard des puissants, de leurs prérogatives et de leur immunité politique et judiciaire. Les supers sont évidemment une représentation de nos politiciens, de nos stars, de nos dirigeants, et de leurs abus moraux sur le reste de la population.

Un monde au bord de l'implosion

The Boys saison 3 va encore plus loin dans la dénonciation de la dérive des réseaux sociaux, des médias, de la communication. Via notamment le personnage du Protecteur, la série insiste sur les dangers de cette société parallèle de faux-semblant, d'images transformées, à la fois pour leurs utilisateurs et le public. Les dangers des fake news, des manipulations politiques et de l'utilisation du divertissement comme poudre aux yeux.

La série parle également d'une société qui est toujours en train de tirer sur la corde. D'un monde qu'on exploite jusqu'à l'érosion. D'un peuple prêt à imploser face aux pressions sociales, professionnelles, économiques. D'individus toujours sous pression, prêt à péter un câble, à la manière de Michael Douglas dans Chute libre.

The Boys
The Boys ©Amazon Prime Video

On constate avec cette saison 3 que le rythme est mieux géré. Eric Kripke ajoute toujours plus de personnages et de sous-intrigues qui permettent à ces nouveaux épisodes de gagner en rythme et en efficacité. Ici, contrairement, à la première saison, pas de bla-bla inutile. La série va directement au fond des choses sans perdre son temps.

Des personnages plus consistants

The Boys saison 3 a également amélioré le personnage de Stella, qui gagne en importance, et dont le rôle est un peu transformé. La petite fille fragile de la première saison est devenue une professionnelle de la manipulation. Et elle entretien une guerre froide passionnante avec le Protecteur. La dualité entre les deux protagonistes est l'un des éléments forts de la série.

Enfin, Karl Urban assure encore le spectacle. On le retrouve dans la peau d'un Butcher fatigué, qui commence à perdre foi en lui et en ses actions. L'ajout de son fils adoptif le fragilise et lui crée une forme de kryptonite. Butcher est dans ses retranchements et prêt à tout pour accélérer sa vengeance et l'assassinat de son pire ennemi. Encore une fois, le comédien est absolument parfait dans le rôle. Il montre qu'il est un grand acteur méritant davantage de lumière et tire The Boys vers le haut.

The Boys d'Eric Kripke, sur Amazon Prime Video le 3 juin 2022. Ci-dessus la bande-annonce. Découvrez toutes nos bandes-annonces ici. 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Stranger Things saison 4 : on reprend les mêmes et on recommence

Stranger Things saison 4 : on reprend les mêmes et on recommence

CRITIQUE / AVIS SÉRIE - L'intégralité de la saison 4 de « Stranger Things » est disponible sur Netflix. L'occasion pour nous de revenir sur l'ensemble de cette nouvelle saison, qui s'inscrit parfaitement dans la continuité du show.