MENU
Accueil > Critiques > Critiques séries > The Widow : Kate Beckinsale recherche son mari disparu sur Amazon

The Widow : Kate Beckinsale recherche son mari disparu sur Amazon

L’ancienne star de la saga Underworld embarque direction le Congo dans « The Widow », un thriller d’action qui joue sur le suspense pour aborder des problèmes politiques actuels. Une série Amazon Prime Video qui n’est pas à la hauteur de son ambition narrative trop ample mais qui s’avère efficace.

Georgia Wells (Kate Beckinsale) voit sa vie basculer le jour où son mari, en déplacement pour le travail au Congo, est déclaré mort à la suite d’un accident d’avion. Plusieurs mois après, alors qu’elle tente de passer à autre chose, elle aperçoit aux informations un homme qui ressemble fortement à celui qu’elle aime. Comprenant que quelque chose lui a échappé, elle se rend sur place avec la ferme intention d’élucider ce mystère. S’il est toujours en vie, impossible qu’elle ne rentre sans lui. En parallèle, la narration suit des enfants enrôlés comme soldats par une milice locale et un aveugle au passé trouble. La série tisse au fur et à mesure des liens entre ces personnages, tous concernés par une expérience en commun.

Ce récit éclaté, articulé avec les trajectoires de plusieurs protagonistes, débute comme un drame aux accents hitchcockiens. Comment un homme que l’on croyait mort peut-il être finalement en vie, sans avoir donner de nouvelles à ses proches ? Un pitch qu’un maître du suspense de la trempe de l’auteur de Fenêtre sur cour n’aurait pas renié – n’y voyez là aucune tentative de comparaison. Les événements vont vite prendre une impressionnante tournure lorsque l’on va comprendre ce qui se trame derrière.

Une série efficace, mais…

The Widow nous maintient en haleine dans son pilote avec l’implantation de ses trois arcs narratifs. Le plus intéressant étant de suivre Georgia dans ce pays qu’elle ne connaît pas, avec des codes, des potentiels dangers. Dès son arrivée à l’aéroport, elle l’apprendra à ses dépends en se faisant voler sous son nez sa valise. Pour les autres personnages, on rechigne plus à s’impliquer avec eux. Si nous les suivons séparément pour comprendre comment tout s’imbrique, cet éparpillement du récit perd de son impact dès que nous saisissons le fond du problème. En particulier le personnage d’Ariel ne trouve jamais sa vraie place. En dehors d’une importante scène permettant d’observer le crash d’avion de l’intérieur, sa présence ne se connecte qu’à distance avec le reste. Comme si ses apparitions étaient superposées en dernier lieu sur un ensemble plutôt cohérent au demeurant. Pour les enfants, bien que cet angle narratif lève le voile sur l’envers du décors, leurs scènes forcent sur le sensationnalisme.

Des défauts qui réduisent The Widow à une série efficace, alors qu’elle aspire à être quelque chose de plus grand, par son discours contemporain sur un sujet brûlant. En étant moins ambitieux, notamment en restant uniquement du côté de Georgia, le programme aurait sublimé ses qualités. Le refus de trancher distinctement entre le thriller d’action/aventure et le thriller politique provoque un soucis d’identité. La série se cherche une légitimité derrière ce regard grave posé sur le monde pour ne pas être qu’un simple divertissement. Alors que c’est là qu’elle est la meilleure, dans la description de cette traque en milieu inconnu, avec ses petites tensions, ses twists. Le reste rabâche avec insistance ce qui est compréhensible à compter du second épisode.

Kate Beckinsale, excellente

En dépit d’une écriture parfois grossière et d’un trauma bon qu’à faire pleurer dans les chaumières. Kate Beckinsale s’en sort admirablement dans The Widow. Impliquée, elle démontre ce qu’elle sait faire lorsqu’on lui donne un rôle à la hauteur. Elle porte le programme sur ses épaules avec conviction, s’affirme dans les moments où elle doit gonfler le torse, et donnant une bonne épaisseur à son personnage quand l’émotion est de mise. Jamais classifiée comme une top-star à cause d’une filmographie peu intéressante, Beckinsale décroche un beau rôle s’inscrivant dans la continuité de ses performances physiques à la Underworld ou Van Helsing, avec ce petit plus faisant toute la différence.

En voyant sa prestation, on regrette encore plus que The Widow ne lui laisse pas toute la place, préférant s’intéresser à des personnages qui méritaient plutôt une autre série sur eux pour qu’ils soient passionnants. La multiplication des intrigues dessert les points forts de la série et ne se justifie jamais par un apport conséquent dans le scénario. Tout ce qui se passe aurait pu être suivi uniquement d’un seul point de vue que nous n’aurons pas perdu au change. C’est notre immense regret concernant cette série qui s’effrite à petit feu à cause d’une dramaturgie trop éparse. Mais rien que pour Kate Beckinsale, magnétique, l’aventure se suit avec un certain plaisir.

 

The Widow créée par Jack Williams et Harry Williams, disponible sur Amazon Prime Video à partir du 1 mars 2019. Ci-dessus la bande-annonce. Retrouvez ici toutes nos bandes-annonces.

Georgia Wells (Kate Beckinsale) voit sa vie basculer le jour où son mari, en déplacement pour le travail au Congo, est déclaré mort à la suite d’un accident d’avion. Plusieurs mois après, alors qu’elle tente de passer à autre chose, elle aperçoit aux informations un homme qui ressemble fortement à celui qu’elle aime. Comprenant que quelque chose lui a échappé, elle se rend sur place avec la ferme intention d’élucider ce mystère. S’il est toujours en vie, impossible qu’elle ne rentre sans lui. En parallèle, la narration suit des enfants enrôlés comme soldats par une milice locale et un aveugle…

Conclusion

Note de la rédaction

The Widow vaut le détour pour le personnage de Georgia et l'interprétation de Kate Beckinsale. Dommage que le série veuille trop en faire dans la narration.

Note spectateur : 3.65 ( 1 votes)

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

Men in Black : Vers un démarrage compliqué au box-office ?

Le reboot de la franchise Men in Black s’annonce assez compliqué pour Sony. Selon des prévisions, le film emmené par le duo Chris Hemsworth et Tessa Thompson, pourrait connaître le pire week-end d’ouverture de l’histoire de la saga aux États-Unis. Une très mauvais nouvelle qui pourrait toutefois être nuancée par de bons résultats à l’international ou une dynamique positive enclenchée par de bonnes critiques.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis