MENU
Accueil > Dossiers > Gros plans > Gros Plan Captain Marvel : qui est réellement Carole Danvers ?

Gros Plan Captain Marvel : qui est réellement Carole Danvers ?

GROS PLAN – Tandis que « Captain Marvel » cartonne au cinéma voici un focus sur son univers à travers les comics. Kree, Skrull, Goose, Nick Fury et toutes les incarnations de Carole Danvers, voici toutes les références à comprendre.

À l’occasion de la sortie du film de Ryan Fleck et Anna Boden, CinéSéries vous propose de retracer l’histoire de Captain Marvel dans les comics. Personnage féminin influent au sein des pages de Marvel, elle a porté bien des noms, mais est, aujourd’hui, plus importante que jamais. Gros plan sur Carole Danvers créée en 1968 par Roy Thomas et Gene Colan.

Le premier Captain Marvel

On vous le dit tout de suite, ses origines sont dures à suivre. Parce qu’avant de devenir Captain Marvel, bien des aventures sont arrivées à Carole Danvers. A la base elle n’a pas de pouvoir et est simplement responsable de la sécurité de la base spatiale américaine de Cap Canaveral. Ce qui est déjà pas mal, enfin dans la vraie vie, parce qu’à l’échelle de Marvel ce n’est pas grand-chose. C’est une ancienne pilote devenue agent de renseignement, chargée par le gouvernement d’enquêter sur le mystérieux docteur Lawson. Ce dernier s’avéra être un extraterrestre de la race Kree récoltant des informations sur la race humaine pour ses chefs. C’est lui le véritable premier Captain Marvel. Appelé Mar-Vell sur sa planète natale, il est interprété par Annette Bening dans le long métrage du MCU. Oui Mar-Vell est devenu femme, sans raison apparente…

D’abord méchant, il se ravisera, et deviendra un puissant protecteur de la planète Terre. Possédant une puissance galactique, il arrêtera notamment Thanos en possession du cube cosmique. Son histoire est particulière et influente. C’est l’un des premiers super-héros qui a développé les intrigues cosmiques, et a permis à Marvel d’étendre son univers. Il est également le précurseur d’une nouvelle approche de l’univers super-héroïque : le réalisme. Car sa mort n’a rien d’héroïque. Créé en 1968 par Stan Lee (en même temps que Carole Danvers donc) il mourra sous la plume de Jim Sterling (saga Infinity War) en 1982 des suites…d’un cancer. Une fin sombre, réaliste, qui apporta un nouveau vent sur les comics : les héros peuvent mourir, rien n’est éternel, et le comics s’adresse dorénavant à une tranche d’âge plus élevée. Le personnage n’est par la suite jamais revenu, mais recentrons-nous sur notre sujet : Carole Danvers.

Miss Marvel

Bref cette enquêtrice a un accident et est contaminée par l’ADN Kree de Mar-Vell. Des pouvoirs se manifestent quelques années plus tard tandis qu’elle est rédactrice en chef du magazine féminin Woman. Nous sommes en 1977 et Miss Marvel est créée par Gerry Conway. Il s’agit de la première incarnation super-héroïque de Carole Danvers. Mais Gerry Conway s’en va chez DC Comics après deux numéros. La série est reprise par Chris Claremont, le grand manitou des X-Men. Elle intégrera un temps l’équipe, comme étant et restant la seule non mutante à s’être battue sous la bannière X.

Bref, comme la grande majorité des supers, elle finit par rejoindre les Avengers, ce qui permettra à l’auteur David Michelinie de développer un arc extrêmement ambitieux mais également ambigu. Miss Marvel tombe mystérieusement enceinte tandis que le viol et l’inceste sont suggérés. Le comics fait évidemment polémique, l’auteur est déchargé de l’écriture de Avengers, reprise par Chris Claremont, encore lui.

Binaire

En 1981, Carole Danvers intègre Uncanny X-Men et porte un nouveau nom : Binaire. Elle a oublié tout l’épisode de sa grossesse et a perdu de nombreux pouvoirs. Avec l’aide de Charles Xavier elle entreprend de reconstituer ses souvenirs et son identité. Très vite le professeur découvre que l’ADN restructuré avec les éléments de la race Kree est toujours présent dans le corps de Carole. C’est lorsqu’elle se fait kidnapper par les Broods, une race extraterrestre très inspirée du Xénomorphe de Alien, que ses pouvoirs reviennent, encore plus puissants. Maintenant, Binaire possède la puissance équivalente d’une étoile. Rien que ça…

Mais, comme souvent dans l’univers Marvel, le bonheur ne dure jamais bien longtemps. Le puissant L’Etranger restaura les souvenirs de sa mystérieuse grossesse, tandis que dans le même temps, ses pouvoirs ne se rechargent plus. Carole Danvers est effondrée et tombe dans l’alcoolisme, un thème récurrent chez Marvel.

Warbird

En 1998, Carole est de retour chez les Avengers sous le pseudonyme de Warbird. Créée par Kurt Busiek, elle reprend son deuxième costume, certainement le plus culte, celui marqué d’un éclair jaune, très célèbre aux yeux des lecteurs de comics. Cette série développe les problèmes d’alcoolisme du personnage. Ses pouvoirs se sont stabilisés au niveau de ceux de Miss Marvel, tandis qu’elle garde le secret de la perte de Binaire.

Ses problèmes d’alcoolisme la poussent à prendre de mauvaises décisions. Avant que les Avengers ne la relègue au rang de réserviste elle démissionna. Aidé par Iron Man, qui en connaît un rayon sur le sujet, elle régla son addiction, et rejoignit de nouveau les Avengers. Puis le personnage s’engouffra dans une petite traversée du désert, relégué au second plan, et relativement oubliée. Il faudra attendre le retour de Miss Marvel pour voir revenir Carole Danvers sur le devant de la scène.

Miss Marvel 2.0

Brian M Bendis, un pilier de La Maison des Idées, ramène Miss Marvel lors de l’excellent cross-over House of M en 2005. Le grand bouleversement émit par La Sorcière Rouge permet à Marvel de modifier des histoires et de ramener d’anciens personnages. Grâce notamment à Wolverine, une certaine réalité est rapportée, et une série Miss Marvel reprend. Écrite par Brian Reed, cette nouvelle saga met en scène une Carole Danvers puissante et indépendante. S’en suit des années où elle sera omniprésente. Déjà pendant le cross-over Civil War (2007), où elle se range du côté de Iron Man, favorable à l’enregistrement des super-héros par le gouvernement. Elle est une guerrière redoutable contre les Skrulls pendant le génial Secret Invasion (2008), où ils tentent de prendre possession de la Terre grâce à leurs pouvoirs. Ces métamorphes extraterrestres verts sont bien présents dans le film. Ils entretiennent une guerre ancestrale avec les Kree. A l’issu de cette confrontation remportée par les humains grâce à Norman Osborn, elle rejoint les Nouveaux Vengeurs, dont elle devient un pilier.

Puis son décès prétendu est annoncé dans la saga Dark Reign (2009). Un arc passionnant dans lequel Osborn devient le chef des vengeurs, placé là par le gouvernement pour avoir sauvé la Terre de l’invasion Skrull. Il monte une équipe d’Avengers composée de super-vilains déguisés en héros. Daken se fait passer pour Wolverine, Venom pour Spider-Man, Bullseye pour Œil de Faucon. Les puissants Ares et Sentry sont dans l’équipe tandis que Osborn revêt l’armure d’Iron Patriot. Enfin Opale devient Miss Marvel et reprend le costume originel rouge et bleu. Carole Danvers n’est cependant pas morte mais membre des vengeurs secrets, une équipe de rebelles pour contrer l’Initiative d’Osborn. Lors du Siège d’Asgard (2010), qui clôt l’arc Dark Reign, elle est encore présente, et prête main forte à Thor pour défaire les Dark Avengers.

Captain Marvel

Nous y voilà enfin. Après plus de quarante ans de services, Carole Danvers prend enfin le nom de Captain Marvel. C’est en 2012 que Kelly Sue DeConnick décide d’offrir au personnage l’héritage qu’elle mérite. Après le cross-over Avengers VS X-Men, pendant lequel Carol Danvers voit son défunt ami Mar-Vell ramené à la vie pour être utilisé comme chair à canon, elle décide de faire vivre son nom et prend le pseudonyme de Captain Marvel. Elle devient une véritable leader, prend la direction de l’équipe et de la station Alpha Flight, chargées de défendre la Terre contre les menaces extraterrestres. L’ancienne directrice du SWORD, organisation au but similaire, Abigail Brand, devient son second. Carole Danvers a enfin la consécration qu’elle mérite.

Puis en 2016 vient Civil War II. Les héros s’opposent de nouveau, cette fois à cause d’un inhumain, Ulysse, capable de voir l’avenir. Une de ses visions prédit qu’Iron Man sera sûrement le destructeur de la planète Terre, pour résumer trèèèèèssss simplement… Cette fois Stark n’est pas opposé à Captain America, mais à l’autre Captain, bien plus puissant, Carole Danvers. Elle en sortira victorieuse et extrêmement respectée.

Ses pouvoirs

Comme souvent avec les personnages de comics, les pouvoirs de Carole Danvers évoluent régulièrement. Mais globalement les capacités de l’héroïne sont relativement impressionnantes, ce qui en fait une très puissante protagoniste de l’univers Marvel. En tant que Miss Marvel, Warbird ou Captain Marvel ses capacités sont pratiquement les mêmes. Elle est douée d’une super-force, super-résistance, est capable de voler et d’émettre des décharges puissantes de photon. En tant que Binaire elle peut aussi absorber de l’énergie ce qui lui permet de gagner en puissance. Pendant son accident elle récupère également les capacités des Kree, mais aussi les connaissances et techniques de combat du premier Captain Marvel. Mais en tant que Binaire, sa capacité supérieure est la possibilité de puiser l’énergie d’un trou blanc : point de singularité qui se manifeste comme un portail pour changer d’univers. Grâce à celui-ci Binaire peut puiser de l’énergie cosmique qui lui permet de modeler le temps et l’espace dans une certaine mesure. En Binaire, son corps se transformait, sa peau devenait rouge et ses cheveux arborait une couronne de flamme stellaire.

Nick Fury

Présent dans le Marvel Cinematic Universe depuis le tout début, le commandant Nick Fury est dans le film Captain Marvel. Toujours interprété par Samuel L. Jackson parfaitement rajeunit numériquement dans le long métrage, qui est ce mystérieux directeur du S.H.I.E.L.D ? Cette fois il a bien ses deux yeux, et le film raconte même comment il perd son œil gauche. Créé en 1963 par Jack Kirby et Stan Lee eux-mêmes, il est la représentation critique des agences secrètes américaines, avec son lot de mauvaises actions, de secrets malveillants et de manipulations. A l’origine Nick Fury est le chef d’un commando pendant la seconde guerre mondiale avec notamment Dum Dum Dugan interprété par Neal McDonough dans Captain America : First Avenger. Bien évidemment le personnage perd son œil pendant la guerre et non pas comme c’est décrit dans Captain Marvel.

Nick Fury est un personnage iconique, mais surtout très ambigu ce qui lui donne tout son intérêt. Il a notamment été interprété par David Hasselhoff en 1998. Le Nick Fury dépeint dans le MCU n’est pas celui original des comics, mais se rapproche davantage du personnage issu de l’univers Ultimate. Une réalité alternative d’où est notamment issu Miles Morales, le Spider-Man de New Generation. Le directeur du S.H.I.E.L.D. est accompagné de l’agent Phil Coulson star de la série Agents of S.H.I.E.L.D.

Les Kree, une race extraterrestre déjà introduite dans Les Gardiens de la Galaxie

Espèce extraterrestre relativement puissante, les Kree sont déjà introduits dans le film de James Gunn grâce à la présence de Ronan L’Accusateur sous les traits de Lee Pace. Ce personnage emblématique des comics et extrêmement puissant représente le pouvoir Kree. Il est en tout cas l’arme suprême qui sert à punir les adversaires de son peuple. Ils apparaissent pour la première fois en 1967 sous les plumes de Jack Kirby et Stan Lee. La race Kree est originaire de la planète Hala et est dominée par une entité moitié organique, moitié artificielle : l’Intelligence Suprême. Avec une apparence humaine, certains Kree ont néanmoins la peau bleue comme le puissant Ronan.

Ce dernier apparaît également en 1967 encore une fois sous la direction des deux patrons de La Maison des Idées. Il est l’accusateur principal, possède un marteau extrêmement puissant nommé l’Arme Ultime. Rien que ça. Elle lui permet de manipuler l’énergie cosmique, émettre des rafales, arranger la matière, créer des champs de force. Bref, c’est un personnage d’ordre cosmique. Il est évidemment l’antagoniste du premier film Les Gardiens de la Galaxie mais déçoit pour un manque cruel de puissance. Quant à son apparition dans Captain Marvel, elle est de courte durée.

Les Kree sont dirigés par L’Intelligence Suprême. Construction des Kree, mélange organique et artificiel, immense ordinateur cybernétique, il domine les Kree depuis presque un million d’années. Critique d’une politique uniformisée, d’un contrôle des masses, d’une surveillance omniprésente, d’un Etat puissant, L’Intelligence Suprême est douée de parole, a sa propre pensée, et certains pouvoirs psioniques. Elle est composée des plus grands cerveaux Kree morts au cours des siècles, et ingère constamment de nouveaux esprits pour augmenter sa puissance. Cette invention était vouée à contrebalancer face au Tesseract créé par leurs ennemis les Skrulls. Le cube cosmique est effectivement bien de retour dans Captain Marvel.

Et bien évidemment il reste Mar-Vell. Le plus puissant guerrier Kree. Lui aussi créé en 1967 par le même duo dont on a déjà parlé plus haut. Le film présente également Yon-Rogg (Jude Law) un Kree renégat de même que le retour de Korath, lui aussi présent dans le premier Les Gardiens de la Galaxie sous les traits de Djimon Hounsou. Sinon les Kree sont également les créateurs des Inhumains qui apparaissent dans la série Agent of S.H.I.E.L.D. mais également dans leur propre show. On attend encore l’annonce d’une adaptation cinématographique sur Flèche Noire et son peuple. Enfin les Kree sont en guerre depuis la nuit des temps contre les Skrulls, une autre race extraterrestre.

Les Skrull : quand Mystique devient verte

Apparus cinq ans avant les Kree, les Skrull sont une race extraterrestre extrêmement célèbre chez les lecteurs de comics. Ils sont métamorphes. A l’instar de la mutante Mystique ils peuvent prendre l’apparence de n’importe qui en copiant jusqu’à l’ADN des individus qu’ils croisent. Ils sont tantôt persécutés par les Kree, tantôt de terribles extraterrestres à la recherche de mondes à conquérir. Ils ont notamment tenté d’envahir la Terre à plusieurs reprises. La dernière en date étant le Secret Invasion de 2009 de Brian M Bendis dans lequel les Skrulls infiltrent discrètement les instances gouvernementales et les équipes super-héroïques. Ils obéissent à la reine S’byll tandis que certains Skrulls appelés les Super-Skrulls ont également la capacité de copier les pouvoirs de certains héros.

Captain Marvel présente notamment le général Talos, interprété par Ben Mendelsohn. Sa représentation dans le film diverge de celle des comics. Dans les pages des bandes dessinées, Talos est ostracisé par le reste de son peuple car il ne parvenait pas à se métamorphoser comme ses semblables à cause d’un défaut génétique. Pourtant, loin de se laisser abattre, il décida de devenir le plus puissant des Skrull, ce qui lui valut le surnom de « Talos L’indomptable ». Mais il fut de nouveau disgracié par son peuple lorsqu’il refusa d’appliquer la tradition des Skrull : le suicide en cas d’emprisonnement par les Kree. Talos finit par devenir un bon gros looser et tomba dans l’oubli. Mais sa présence, très différente dans Captain Marvel, ramènera peut-être le personnage dans les pages des comics.

Goose : le chat démoniaque

Alors Goose est bien connu des lecteurs sauf que son nom dans les comics n’est pas Goose mais Chewie. Référence directe à Star Wars dans les comics pour devenir une référence à Top Gun dans le film, en tout cas ce chat apparaît pour la première fois en 2006. Bien loin d’être un félin c’est en réalité un Flerken. Une race extraterrestre relativement puissante capable d’ingérer à peu près tout ce qui existe.

C’est en 2014 que sa véritable identité est révélée, par Rocket Racoon lui-même, paniqué face au chat. Personnage assez récent, dont le back ground est encore inconnu, il n’empêche que le Flerken est toujours dans les pattes de Carole Danvers et parcourt la galaxie avec elle.

Voilà, on espère qu’on vous aura éclairé les yeux sur l’identité de Carole Danvers et ses origines. Captain Marvel est en salles depuis le 6 mars, réalisé par Ryan Fleck et Anna Boden. Le personnage, sous les traits de l’actrice Brie Larson sera bien évidemment de retour dans Avengers Endgame, prête à mettre la pâtée à Thanos.

 

Ça pourrait vous intéresser

Voir aussi

Men in Black : retour sur une saga culte

Tandis que "Men in Black International" est enfin en salles, on a eu envie de revenir sur la saga originelle, la trilogie réalisée par Barry Sonnenfeld et portée par Will Smith et Tommy Lee Jones. On y découvrait les agents J et K, luttant contre les menaces extraterrestres.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis