ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Gros Plan : Ip Man de la réalité à la fiction

Gros Plan : Ip Man de la réalité à la fiction

"Ip Man 4 : Le Dernier Combat" est en salles depuis le 22 juillet 2020. La sortie de ce quatrième opus nous a donné envie de revenir sur l'histoire de Ip Man, ce maître des arts martiaux, qui a notamment formé Bruce Lee.

Ip Man : l'histoire vraie derrière la saga

Pour les quelques spectateurs déconcentrés au fond de la salle, Ip Man, également nommé Yip Man, a réellement existé. Il était un grand maître chinois du Wing Chun, un art martial célèbre dérivé du Kung-Fu. Né en 1893 et décédé en 1972 à l'âge de 79 ans, maître Ip a formé des élèves prestigieux dans son école fondée à Hong Kong. Né à Foshan, il grandit dans une famille aisée de commerçants, et reçoit une éducation traditionnelle chinoise. Il débute l'apprentissage du Wing Chun dès l'âge de 9 ans. À 15 ans, il déménage à Hong Kong. Il rejoint l'armée du parti nationaliste chinois à l'âge de 24 ans durant la seconde guerre sino-japonaise. Après la guerre, il rentre à Foshan, et entame une carrière dans la police. C'est juste après cette époque que débute le premier film de la saga Ip Man par Wilson Yip.

Gros Plan : Ip Man de la réalité à la fiction

Ip Man est mort d'un cancer de la gorge, lié au tabagisme. Il était également consommateur régulier d'opium. Une facette de son histoire qui n'est pas racontée dans les films. Accro à cette drogue, il se fournissait en opium au marché noir. Le coût étant assez élevé, Ip avait besoin d'une source fiable de revenus. Selon un de ses anciens élèves, Duncan Leung, ce serait pour ces motifs que le célèbre maître aurait ouvert une école d'arts martiaux à Hong Kong. Évidemment, Ip reste un des maîtres incontestés des arts martiaux chinois. Il a entraîné des élèves talentueux, dont le plus célèbre demeure Bruce Lee.

La saga Ip Man par Wilson Yip

L'histoire de Ip Man a été de nombreuses fois racontée à l'écran. Mais la franchise la plus populaire demeure celle de Wilson Yip. En 2008, le cinéaste se lance dans la réalisation de Ip Man, un film biographique sur ce maître du Kung-Fu, qui prend place dans les années 1930. Pour incarner cette figure emblématique, il choisit Donnie Yen. Ce dernier offre une prestation inoubliable dans ce rôle devenu culte. Un film qui lui donne davantage de visibilité auprès du grand public et dans lequel il reviendra à trois reprises.

Même si certains historiens arguent que ce Ip Man n'est pas toujours fidèle à l'Histoire, le film séduit également pour ses séquences de combats renversantes. Wilson Yip engage le talentueux Yuen Woo-Ping pour réaliser les chorégraphies. Ce dernier propose un travail impressionnant et offre des scènes d'action absolument inoubliables, qui se placent incontestablement dans le haut du panier. Le film est une réussite financière en Chine, mais demeure assez discret à l'international. Il rapporte à l'époque 22 millions de dollars.

Gros Plan : Ip Man de la réalité à la fiction

Mais Wilson Yip est décidé à mettre en scène la suite des aventures de Ip Man. En 2010, il rempile avec Ip Man 2. Cette suite raconte comment le maître doit s'imposer à Hong Kong pour monter son école d'arts martiaux. Le film rapporte 15 millions de dollars au box-office mondial. En 2015, le cinéaste est de retour avec le troisième épisode. Un opus presque annexe, qui s'éloigne de la réalité pour confronter Ip Man à une bande de gangsters qui tente de prendre le contrôle de sa ville. Ip Man 3 est surtout l'occasion d'opposer Donnie Yen à Mike Tyson, qui vient donner de sa personne sur le ring. Grâce à la présence du boxeur, ce troisième épisode a plus de visibilité que ses prédécesseurs et rapporte 157 millions de dollars au box-office.

Tout ceci nous amène enfin en 2020, avec l'ultime opus de la saga. Wilson Yip offre un dernier tour de piste à Donnie Yen dans le rôle de Ip. Il décide de l'envoyer aux USA au crépuscule de sa vie. Il insère Bruce Lee dans l'équation, interprété par Danny Kwok-Kwan Chan pour l'occasion. Sorti ce mercredi dans nos salles, Ip Man : Le Dernier Combat a déjà explosé le box-office chinois, comptabilisant plus d'entrées que Star Wars : L'Ascension de Skywalker. À l'heure actuelle, le film a rapporté plus de 175 millions de dollars au box-office, et son exploitation n'est pas encore terminée.

Les autres adaptations

Ip Man a été le héros de nombreuses autres adaptations. La plus ancienne remonte à 1993, quand Rob Cohen a proposé une biographie sur Bruce Lee intitulée Dragon, l'histoire de Bruce Lee. À l'époque c'est Luoyong Wang qui campe le grand maître. Mais le film se concentre surtout sur la vie de son élève, alors campé par Jason Scott Lee. Face au succès de la saga Ip Man, d'autres adaptations ont vu le jour. En 2010, Herman Yau propose lui aussi son biopic sur le célèbre combattant avec Yu-Hang To dans le rôle-titre. Intitulé Ip Man : La Légende est Née, le film est directement sorti en DVD en France. En 2013, le cinéaste rempile derrière la caméra pour réaliser une suite : Ip Man : The Final Fight.

Depuis 2015 et la sortie de Ip Man 3, de nombreuses productions de moindre envergure ont vu le jour. Par exemple, en 2019, Woo-Ping Yuen propose un spin-off de la franchise avec Ip Man Legacy : Master Z. Il se concentre sur Cheung Tin Chi, qui tente de recommencer sa vie après sa défaite cuisante contre Ip Man. Pour l'occasion, Jin Zhang reprend le rôle qu'il détenait dans Ip Man 3. Le reste du casting se complète notamment de Dave Bautista et Tony Jaa.

Gros Plan : Ip Man de la réalité à la fiction

Mais l'autre adaptation majeure de la biographie de Ip Man est le sublime The Grandmaster. Réalisé par le grand Wong Kar-Wai (In the Mood for Love), le film revient en 1936, où Ip mène une vie prospère à Foshan. C'est à ce moment là que le grand maître Baosen, à la tête de l'Ordre des Arts Martiaux Chinois, se cherche un successeur. Dans cette version c'est Tony Leung Chiu Wai qui incarne le célèbre Ip. Il va rencontrer Gong Er, une combattante qui est la seule à pouvoir rivaliser avec lui. Se met en place une relation conflictuelle entre admiration, désir et opposition.

Mais la grande force de The Grandmaster, c'est sa beauté visuelle sidérante. Wong Kar-Wai offre une œuvre à l'esthétique incomparable. L'image, le son, les couleurs et les jeux de lumières permettent de donner une autre identité aux combats qui s'éloignent de l'approche brutale et réaliste de la saga de Wilson Yip. The Grandmaster lorgne même vers le genre Wu Xia Pian (Tigre et Dragon, Il était une fois en Chine), un style très populaire dans les années 1980-1990. Wong Kar-Wai parvient à partager une dimension visuelle unique, à l’esthétique massive. Et aujourd'hui, il est difficile d'oublier les superbes confrontations sous la pluie proposées par le cinéaste.

Bref, Ip Man c'est tout ça, et bien plus encore. Espérons que ce petit tour d'horizon vous aura permis d'y voir plus claire. En attendant, Ip Man 4 : Le Dernier Combat est diffusé en ce moment même dans vos cinémas, depuis le 22 juillet 2020.

 

Voir aussi

The Mandalorian : tout ce qu'il faut savoir sur l'univers des Mandaloriens !

The Mandalorian : tout ce qu'il faut savoir sur l'univers des Mandaloriens !

"The Mandalorian" est de retour sur Disney + pour sa deuxième saison. La série de Jon Favreau rencontre un certain succès, notamment grâce à son protagoniste, un Mandalorien talentueux qui tente de ramener Baby Yoda sur sa planète d'origine. Mais au fait, qui sont les Mandaloriens ?