Gros Plan S.O.S Fantômes : retour sur ce mythe des années 1980

Focus sur la célèbre saga

Gros Plan S.O.S Fantômes : retour sur ce mythe des années 1980

À l'occasion de la sortie de « S.O.S Fantômes : L'Héritage » on a voulu revenir sur cette saga emblématique. Entre les films d'Ivan Reitman, la série animée, et le reboot de Paul Feig, il y en a des choses à dire.

S.O.S Fantômes 1 & 2 : l'ère Ivan Reitman

Petit retour vers le passé jusqu'en 1984, date de sortie de S.O.S Fantômes. Réalisé par Ivan Reitman, le projet est d'abord né de Dan Aykroyd, qui a écrit la toute première version du scénario. Un premier jet très éloigné de la version finale du film. Une intrigue qui emmenait ses personnages dans l'espace, qui optait pour une absence totale de personnage féminin, et dont l'humour était très différent de ce que les spectateurs connaissent.

C'est l'arrivée de Harold Ramis qui change tout. Ce dernier, très réputé comme scénariste, réalisateur mais aussi depuis peu comme acteur, est conseillé par Ivan Reitman. Il modifie le scénario avec l'aide de Dan Aykroyd, pour parvenir à la version finale que l'on connaît. Devant la caméra, Dan Aykroyd voulait John Belushi (son ami et collègue avec qui il a notamment fait Les Blues Brothers) et Eddie Murphy. Malheureusement, le premier est décédé à seulement 33 ans et le second était beaucoup trop cher pour la production. Ivan Reitman décide alors de les remplacer par Bill Murray et Ernie Hudson.

S.O.S. Fantômes
S.O.S Fantômes ©Columbia Pictures

Le succès S.O.S Fantômes

L'équipe, enfin au complète, composée de Bill Murray, Dan Aykroyd, Ernie Hudson et Harold Ramis, et rejoint peu de temps après par Sigourney Weaver, le tournage pouvait débuter. Malgré une deadline très serrée, Ivan Reitman parvient à finaliser son œuvre à temps. S.O.S. Fantômes est alors très bien accueilli par les critiques. Le film est nommé à deux reprises aux Oscars et rapporte plus de 296 millions de dollars de recettes pour un budget de 30 millions de dollars.

Face à ce succès, la Columbia décide de produire une suite. En 1989, toute l'équipe au grand complet est de retour pour mettre en scène une suite. Sobrement intitulé S.O.S. Fantômes 2, le film est une fois de plus un succès, et rapporte plus de 215 millions de dollars de recettes. Pendant un temps, il était même question de faire un troisième film. Ivan Reitman et Dan Aykroyd ont en effet écrit le début d'un scénario en 2008. Un récit dans lequel l'équipe d'origine, sur le point de prendre se retraite, forme de nouvelles recrues. Le projet, intitulé Hellbent, a malheureusement été annulé au profit d'un jeu vidéo.

La version de Paul Feig

Ensuite, il y a eu un troisième S.O.S Fantômes. En 2016, Paul Feig met en scène une toute nouvelle version de Ghostbusters. Le cinéaste, réputée pour ses comédies populaires comme Mes Meilleures amies, décide de changer la formule S.O.S. Fantômes. Produit par Sony, le long-métrage choisi de faire table rase du passé pour caster une toute nouvelle équipe, 100% féminine. Le cinéaste s'entoure donc d'une distribution composée de Melissa McCarthy, de Kristen Wiig, de Kate McKinnon et de Leslie Jones.

S.O.S. Fantômes
S.O.S Fantômes ©Sony Pictures

Si les membres de l'équipe d'origine font un court caméo, le film reçoit des critiques majoritairement négatives. Que ce soit de la presse comme des spectateurs. Considéré comme le pire opus de la franchise, le long-métrage rapporte tout de même plus de 229 millions de dollars au box-office (pour un budget de 144 millions). Ce qui ne suffit pas à Sony pour lancer une nouvelle saga.

Ghostbusters : l'héritage et les dérivés

Jason Reitman a donc succédé à son père pour mettre en scène un nouvel opus de la saga Ghostbusters. Intitulé S.O.S Fantômes : L'Héritage, l’œuvre, qui est la suite des deux premiers films, joue clairement sur la fibre nostalgique. Le cinéaste n'hésite pas à ramener le casting d'origine le temps d'une courte séquence et en profite pour introduire de nouveaux personnages incarnés par Carrie Coon, Finn Wolfhard, Mckenna Grace ou encore Paul Rudd. Le long-métrage a déjà rapporté plus de 229 millions de dollars de recettes en seulement quelques jours d'exploitation.

S.O.S. Fantômes
S.O.S Fantômes ©Columbia Pictures

Mais S.O.S Fantômes : L'Héritage n'est pas le seule œuvre qui a découlé du succès des deux premiers opus sortis dans les années 1980. En effet, le mythe Ghostbusters a été dérivé sous de nombreuses formes. Les chasseurs de fantômes sont également apparus dans deux séries TV animées, SOS Fantômes et Extrême Ghostbusters, sorties respectivement en 1986 et 1997, dans quelques comics, dans de nombreux jeux vidéo (dont le dernier Ghostbuster : Afterlife ScARe), ou encore dans certains jeux de société. Les Ghostbusters sont donc partout, terriblement ancrés dans la pop culture, et ce depuis maintenant presque quarante ans.

 

Voir aussi

Vice-Versa : ces séquences ont été modifiées d'un pays à l'autre

Vice-Versa : ces séquences ont été modifiées d'un pays à l'autre

En 2015, le studio Pixar propose une toute nouvelle création : « Vice-Versa ». Une œuvre inédite qui n'est pas issue d'une saga, qui se concentre sur les émotions d'une petite fille. Dans sa tête évoluent cinq émotions majeures : joie, colère, tristesse, peur et dégoût. Mais saviez-vous que le long-métrage est un peu différent d'un pays à l'autre ?