MENU
Accueil > Dossiers > Gros plans > Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

A l’occasion de la sortie du second opus de « Ant-Man » intitulé « Ant-Man et la Guêpe », il est bon de vous présenter ce personnage Marvel bien connu des aficionados. Originalement incarné par Hank Pym, il existe trois versions de Ant-Man. Avant de découvrir le nouveau film Marvel Studio apprenez tout ce qu’il faut savoir sur les personnages et son univers.

I) Les 3 Ant-Man de l’univers Marvel

Et oui, il n’y a pas eu deux, mais bien trois Ant-Man dans l’univers Marvel. Bien évidemment il y a Hank Pym l’un des membres fondateurs des Avengers, mais aussi Scott Lang le héros des films de Peyton Reed et Eric O’Grady un vilain de seconde zone.

Henry Pym : le Ant-Man originel

En 1962, Stan Lee et Jack Kirby ont l’idée de créer un nouveau super-héros : Ant-Man, fortement inspiré d’Atom créé en 1940 chez DC Comics. Dans Tales to Astonish 27 il est l’inventeur des particules Pym qui lui permettent de changer de taille à volonté. Hank Pym est un des fondateurs des Avengers, et le tout premier Ant-Man. Avec sa partenaire et épouse Janet Van Dyne, alias la Guêpe, ils luttent contre le crime. Hank réussit, grâce à l’emploi de champs magnétiques, à dissocier ces particules au travers de deux sérums séparés. Le premier pouvait réduire la taille d’un homme ou d’un objet inanimé, tandis que le second lui rendait sa taille normale. Hank testa le sérum de réduction de taille sur lui-même et découvrit qu’il conservait l’essentiel de la force physique de sa taille normale, alors qu’il était ramené à la taille d’un insecte.

Hank se retrouva enfermé dans une fourmilière, poursuivi par les fourmis de celle-ci. S’échappant, il put restaurer sa taille normale avec son autre sérum. Hank détruisit alors ces deux sérums, décidant qu’ils étaient trop dangereux et qu’il ne pouvait courir le risque qu’ils tombent entre de mauvaises mains. Cependant, à peine quelques semaines après, il revint sur sa décision et recomposa le sérum, gardant le secret de sa découverte. Inspiré par son expérience avec les fourmis, Hank se lança aussi dans leur étude, se basant sur une théorie sur leurs moyens de communication impliquant des ondes électriques et psioniques transmises par leurs antennes. Après des mois de travail, Hank réussit à mettre au point son premier « casque cybernétique » qui lui permettait de communiquer avec les fourmis en transmettant et recevant les ondes psioniques et électriques utilisées par les insectes.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Hank fut alors contacté par un autre savant, le professeur Vernon van Dyne, qui souhaitait travailler avec lui. Hank déclina son offre afin de préserver son identité secrète, mais il tomba sous le charme de la fille du savant, Janet van Dyne, qui lui rappelait sa défunte épouse. Hank lui expliqua la manière d’employer le gaz issu des particules Pym, afin de réduire sa taille avant de reprendre celle normale. De plus, grâce à ses recherches en bio-ingénierie, il soumit van Dyne à plusieurs traitements qui donnèrent à la jeune femme la faculté de développer des ailes en réduisant sa taille. Van Dyne adopta l’identité de la Guêpe et devint la coéquipière d’Ant-Man.

Se sentant l’élément le plus faible du groupe, souffrant d’un véritable complexe d’infériorité vis-à-vis de Thor et Iron-Man, il reprit ses recherches sur ses particules Pym et mit au point de nouvelles capsules lui permettant d’accroître sa taille, espérant ainsi s’imposer plus facilement parmi ses coéquipiers. Hank tourna son attention vers la robotique et mit au point un robot doté d’une intelligence artificielle qu’il baptisa Ultron. Afin de faire fonctionner sa création, Hank copia ses schémas cérébraux dans la structure artificielle d’Ultron ; celui-ci souffrit rapidement d’un complexe d’Œdipe, détestant son père. Cette évolution de l’esprit d’Ultron fut probablement produite par les propres doutes d’Hank envers lui-même, son indécision face à ses sentiments envers van Dyne (accrue durant la période où il demeura coincé à la taille de 3m), son sentiment d’infériorité vis-à-vis de ses coéquipiers, qui se conjuguèrent pour donner à Ultron un esprit machiavélique et malfaisant. Ultron prit son autonomie, maîtrisa son créateur et lui fit subir un lavage de cerveau pour lui faire oublier jusqu’à sa création, avant de prendre la fuite et se modifier lui-même jusqu’à devenir Ultron-5. Celui-ci, sous diverses incarnations, devait devenir l’un des pires ennemis des Avengers, renforçant encore le malaise de Hank qui se jugeait responsable de cette situation.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Dans sa toute première apparition, Hank Pym est un scientifique qui a accidentellement réduit sa taille. Il reste un des plus grands cerveaux humains de l’univers Marvel encore aujourd’hui. Le problème, c’est que ces particules ont également une incidence sur le fonctionnement du cerveau. Hank Pym va tout simplement péter un câble et devenir Yellowjacket (ou Pourpoint Jaune en version française). La création de ce personnage est due à l’inhalation de produits chimiques qui altèrent sa personnalité. Sous le masque de Yellowjacket, Hank Pym est dangereux. C’est un protagoniste qui cherche à prouver sa valeur en s’en prenant à ses propres amis, les Avengers.

Violent et obsédé, Yellowjacket voue une profonde haine envers Ant-Man. Son mariage avec La Guêpe atténue son agressivité. Hank Pym décide alors de raccrocher son costume après une tentative de suicide et de simplement utiliser ses connaissances scientifiques dans l’ombre, comme dans les films de Peyton Reed. Comme bien souvent les comics vont plus loin que les films. Peyton Reed occulte totalement la période Hank Pym pour se concentrer sur celle de Scott Lang. Pour autant, la dualité interne qui anime Hank Pym, l’énorme arc sur la création d’Ultron, et la période Yellowjacket ont toutes été modifiées dans les films, laissant Hank Pym, incarné par Michael Douglas, en retrait.

Scott Lang : le Ant-Man des films

Bien qu’électronicien de génie, Scott Lang ne gagnait pas suffisamment bien sa vie pour subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. Afin d’accroître ses ressources, il eut l’idée d’utiliser ses talents pour dérober divers biens avant de les revendre mais ses capacités de voleur n’étaient pas à la hauteur de ses compétences en électronique et il se fit rapidement arrêter puis incarcérer. Trois ans plus tard, Scott fut libéré pour bonne conduite. En prison, Scott avait approfondi ses connaissances en électronique et le directeur de la prison lui trouva un emploi à Stark International comme concepteur de systèmes de sécurité. Il participa donc, avec Stark lui-même, à l’installation d’un nouveau système de sécurité au Manoir des Avengers.

Mais cette vie paisible allait bientôt s’écrouler quand Scott apprit que Cassandra, alors seulement âgée de neuf ans, était atteinte d’une maladie cardiaque inopérable. Déterminé à sauver la vie de sa fille à tout prix, Scott pénétra la nuit qui suivit dans la demeure d’Henry Pym, évitant tous les systèmes d’alarme, dans l’idée de trouver un moyen pour s’introduire dans les laboratoires de la CTE. Sur place, il découvrit que la maison possédait des installations extrêmement perfectionnées et, en s’approchant d’un panneau mural, découvrit le costume d’Ant-Man, une ancienne identité costumée de Pym, devenu depuis le Yellowjacket. Il ne mit pas longtemps à l’essayer et à comprendre les fonctions du casque et des autres accessoires du costume.

Hank Pym se présenta à lui. Convaincu que le héros était venu l’arrêter pour l’effraction commise dans sa maison, Scott s’apprêtait à se rendre et restituer l’uniforme quand l’Avenger lui expliqua qu’il avait été époustouflé par les capacités de Scott à utiliser l’uniforme d’Ant-Man et à franchir ses systèmes de sécurité. Ayant constaté que les intentions de Scott n’étaient pas malhonnêtes, il lui abandonna son uniforme, l’incitant à poursuivre sa carrière d’Ant-Man en soulignant que le monde avait bien besoin d’un héros de plus.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Créée en 1979 par David Michelinie et John Byrne, l’histoire du personnage dans les films suit donc approximativement celles des comics. Peyton Reed choisit cependant de laisser de côté la période Tony Stark mais surtout l’intrigue autour de la maladie de sa fille. C’est pourtant cet arc qui va pousser Scott Lang à s’attaquer à Darren Cross qui souffrait de la même maladie que son enfant.

Eric O’Grady : l’imposteur

Eric O’Grady est le troisième Ant-Man créé en 2006 par Robert Kirkman (The Walking Dead) et Phil Hester. Personne immorale, voyeur et vénale, Eric O’Grady était un agent du S.H.I.E.L.D., qui surveillait le laboratoire du Docteur Henry « Hank » Pym. Quand Hulk, revenu de l’espace, attaque Manhattan, O’Grady rejoint les héros qui veulent arrêter le titan vert. O’Grady attaque Hulk de l’intérieur mais est éjecté par une narine. Blessé, il termine à l’hôpital et est enlevé par son ancien collègue, Carson, qui le torture.

Iron Man intervient et Eric rejette le vol de l’armure sur Carson, qui est arrêté. Black Fox tente d’aider son partenaire mais il est lui aussi appréhendé, Eric l’abandonnant à son sort. On ignore comment, mais O’Grady retrouve ensuite son poste d’agent du SHIELD sur l’Hélicarrier. Voulant se racheter, il en profite pour faire évader son ami Black Fox, détenu dans la base volante. Après s’être concertés, et ne trouvant pas de meilleur utilisateur, Iron Man et Hank Pym offrent l’armure à O’Grady si ce dernier rejoint l’Initiative. Au Camp Hammond, il s’attira le courroux de Stature (Cassie Lang), après avoir sali la mémoire de son père Scott (second Homme-fourmi), qu’il disait peureux et voyeur. Depuis, Eric O’Grady a été membre des Thunderbolts, une équipe de supers-vilains en repentir.

Avec une vision étonnante et beaucoup plus immorale du personnage, Robert Kirkman voulait se rapprocher de la période d’Hank Pym/Yellowjacket en donnant le costume à un super vilain. Pour autant, le personnage n’a pas énormément convaincu les fans et reste relativement dans l’ombre depuis sa création. Reste que Marvel Studio a parié sur le deuxième Ant-Man, jouant la sécurité. Un personnage sur lequel il est plus facile de s’identifier. Scott Lang reste le choix le plus logique au vu de sa popularité et de son caractère : le plus facile à adapter sur grand écran.

II) Les Ant-Man déguisés

Comme souvent dans l’univers Marvel, de nombreux personnages partagent des facultés proches de celles des héros originels. On retrouve donc Goliath, différentes représentations de la Guêpe ou encore Stature qui partagent les capacités de Ant-Man.

La Guêpe originelle : Janet Van Dyne

Volage jeune fille qui allait devenir une extraordinaire héroïne, Janet van Dyne était une frivole riche jeune fille de la haute société quand elle rencontra pour la première fois le brillant biochimiste Hank Pym, secrètement le mini héros Ant-Man. Après la période Yellowjacket, Pym quitta les Vengeurs totalement disgracié à leurs yeux et Janet divorça rapidement. Mais, à la surprise générale, elle émergea de cette crise encore plus forte qu’auparavant. Elle avait longtemps considéré Pym comme une figure paternelle de substitution autant que comme son mari et, pendant des années, il avait été le centre essentiel de son existence. Avec Pym parti, Janet se reconstruisit comme une adulte indépendante pour la première fois de sa vie. Elle se relança dans sa carrière de styliste, renouvelant son intérêt et son implication dans la gestion de sa fortune, connaissant un succès plus important que jamais. Elle accentua également son rôle au sein des Vengeurs, se présentant avec succès pour devenir chef de l’équipe et se révélant l’une des dirigeantes les plus efficaces et douées de l’histoire de l’équipe.

La Guêpe aida à recruter de nouveaux membres comme Captain Marvel (Monica Rambeau), Starfox (Eros) et surtout Miss Hulk (Jennifer Walters), qui allait devenir l’une de ses meilleures amies. Janet fit également la paix avec son ex-mari et une nouvelle amitié naquit entre eux après qu’il eut retrouvé sa santé mentale. La présidence de la Guêpe à la tête des Vengeurs fut certes une réussite mais aussi une période extrêmement stressante pour la jeune femme. Tuée et ressuscitée à deux reprises durant les Guerres secrètes du Beyonder, Janet, encore convalescente, fut brièvement manipulée par la Vision, afin de lui céder sa place comme présidente des Vengeurs, avant qu’elle ne récupère son poste quand les manipulations de la Vision furent dévoilées. Au cours de l’ultime affrontement entre les défenseurs de la Terre et les Skrulls, le faux Hank Pym, sentant que la victoire leur échappait après la mort de leur souveraine Véranke, décida d’utiliser leur dernière chance : il déclencha une réaction qui provoqua la croissance brutale de Janet, la transformant en une bombe vivante, émettant une énergie pourpre.

Alors que Janet se sentait sur le point d’exploser, entraînant tous les héros avec elle dans la mort, elle tenta de fuir le champ de bataille, emmenant avec elle plusieurs Skrulls ; mais la situation dégénéra trop rapidement et Thor fut contraint d’utiliser Mjollnir pour contenir les énergies de Janet afin de sauver la Terre, tuant son amie en jurant de venger sa mort. Les funérailles de Janet furent suivis par l’ensemble de la communauté héroïque, en dépit des dissensions qui apparaissaient déjà entre les Vengeurs et Norman Osborn, successeur de Stark à la tête de l’Initiative. De son côté, le véritable Pym, libéré au terme de la guerre contre les Skrulls, décida de créer son propre groupe de Vengeurs, adoptant l’identité de la Guêpe en mémoire de Janet.

La Guêpe est une des figures féminines emblématiques de l’univers Marvel. Créée en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby elle a donc longtemps évolué dans l’ombre d’Hank Pym. Mais son indépendance a prouvé que des héroïnes pouvaient évoluer en solo tout en continuant de passionner les lecteurs. C’est peut être le début de la révolution féminine dans les comics. Le personnage d’Hope, incarnée par Evangeline Lilly dans les films Ant-Man, est une représentation de ce changement. Un protagoniste qui évolue et gagne son indépendance d’un film à l’autre. Une prise de position discrète et intelligente à des années lumières de Wonder Woman qui avait mis les pieds dans le plat.

Hope Pym : rien à voir avec les comics

Rien à voir avec le personnage incarné par Evangeline Lilly dans les films de Peyton Reed. La fille d’Hank Pym est créée en 1999. Dans les comics, elle a un frère jumeau, Henry Pym Jr, avec qui elle choisit de faire le mal. Les jumeaux utilisent la fortune de leurs parents pour respectivement devenir Red Queen et Big Man. Hope crée également Ion Man, une forme énergétique pour tuer les Vengeurs. De même, elle n’hésite pas à torturer la fille de Scott Lang. Une représentation bien différente du personnage des films. Les comics préfèrent créer une véritable dualité entre bien et mal, confrontant un grand héros déchut à une déception supplémentaire.

Cassie Lang : la future Ant-Man du MCU ?

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

La vie de Cassandra fut bouleversée lorsque Scott Lang périt lors d’une attaque contre le Manoir des Vengeurs. Attaque orchestrée par une Sorcière rouge en pleine crise de démence. En perdant son père, Cassandra perdait également son modèle, son héros, son inspiration, et plus encore. Quelques semaines plus tard, alors âgée de 14 ans, Cassie découvrit l’existence des Jeunes Vengeurs, un groupe de jeunes héros déterminés à reprendre l’héritage des Vengeurs, dissous depuis l’affaire de la Sorcière rouge.

Depuis plusieurs années, désireuse de devenir elle-même une héroïne, Cassie volait des particules Pym à son père, dans l’espoir d’acquérir des pouvoirs. Un espoir jusque-là déçu. Ayant adopté une taille de plus de 2 mètres, Cassie découvrit que son exposition régulière aux particules Pym avait modifié son métabolisme et qu’il lui était désormais possible d’accroître sa taille à volonté. Cassie prit le pseudo de Stature et intégra les Young Avengers. La fille de Scott Lang est créée en 1979 par David Michelinie et John Byrne avant de devenir Stature en 2005. Un personnage qui a prit la suite de son père dans les comics. L’histoire peut-elle se répéter dans les films tandis que Peyton Reed y fait référence dans Ant-Man et la Guêpe ?

Goliath : le Ant-Man afro-américain

Créé par Stan Lee et Don Heck en 1966, Goliath est un Afro-Américain doté des mêmes capacités que celles d’Ant Man. Il reprend un des anciens noms d’Hank Pym : Goliath. Bill Foster naît dans le quartier de Watts à Los Angeles. Bill cessa sa coopération avec Pym et reprit son poste à Stark Industries, où il devint le chef de la division biochimique de la branche ouest de l’entreprise, baptisée Stark West. Continuant à travailler sur le sérum de croissance de Pym, Bill réussit à l’améliorer, en faisant disparaître les effets négatifs. Testant la nouvelle formule sur lui-même, il adopta l’identité du Goliath noir. Le personnage décède en 2007 lors de la Civil War, tué de sang froid par un clone de Thor créé par Iron Man et Mr Fantastic.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Avec une courte apparition sous les traits de Laurence Fishburne dans Ant-Man et la Guêpe, on espère vraiment que le personnage sera de retour dans le MCU. Bill Foster a beaucoup plus d’importance qu’il n’y parait. En 1966, Black Panther, le tout premier super-héros noir des comics, venait d’être créé. Stan Lee continue donc sa révolution raciale en dotant un autre Afro-Américain de super pouvoir, avant le Faucon (1969), Luke Cage (1972), ou encore John Stewart, le Green Lantern en 1971. Bref, les personnages noirs dans les comics étaient nouveau à l’époque et Goliath méritait sans doute une plus grande apparition que celle qui lui est réservée dans Ant-Man et la Guêpe.

III) Les antagonistes

Darren Cross : le méchant fade

Darren Agonistes Cross est le fondateur de la société, Cross Technological Enterprises, dont il assura le développement jusqu’à en faire une entreprise multinationale, capable de rivaliser avec les plus grands groupes, tels que la Roxxon Oil Company, Stark International ou Shaw Industries. Cependant, après plusieurs années passées à la tête de son entreprise, Darren commença à sentir des douleurs dans la poitrine et la consultation d’un médecin lui révéla qu’il souffrait d’une rare déformation cardiaque. Refusant d’envisager la mort, Darren utilisa la technologie développée par sa propre société pour concevoir un pacemaker nucléorganique expérimental capable de le maintenir en vie. le pacemaker nucléorganique enclencha une mutation dans le corps de Darren, lui conférant des capacités physiques surhumaines, associées à un physique de plus en plus massif.

Il fit kidnapper la chirurgienne cardiologue Erica Sondheim, spécialiste internationale des maladies cardiaques afin qu’elle le soigne personnellement. Toutefois, le Dr Erica Sondheim était également recherchée par l’ancien détenu Scott Lang, dont la fille Cassandra nécessitait, elle aussi, une intervention pour réparer une malformation cardiaque qui condamnait la jeune fille à courte échéance. Alors qu’il était parti trouver Sondheim, il assista à son enlèvement par les hommes de Darren. Ces événements amenèrent Lang à devenir le nouvel Ant-Man, et affronter directement Darren Cross dans ses laboratoires, pour sauver sa fille Cassie.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Peyton Reed a donc décidé de mélanger les arcs avec Darren Cross. Il est bien l’ennemi de Scott Lang mais ne possède pas le Yellowjacket, qui revient à Hank Pym dans les comics. De même, Cassie Lang n’est pas malade, ce qui enlève un ressort dramatique certain à l’histoire d’Ant-Man. Peyton Reed cherchent davantage la comédie que le drama. Reste que le Darren Cross du MCU demeure un des méchants les moins convaincants, pâle copie d’Obadiah Stane (Jeff Bridges) dans le premier Iron Man : un inventeur guidé par une ambition personnelle et avaricieuse qui va le pousser à trahir le héros et voler son invention.

Fantôme, qu’es-tu devenu ?

L’homme connu seulement sous l’identité du Fantôme est un saboteur industriel professionnel qui prétend avoir été autrefois lui-même un homme d’affaires. Bien qu’il joue le rôle d’un mercenaire, prenant pour cibles celles que ses employeurs souhaitaient voir disparaître pour éliminer la concurrence, le Fantôme demeurait cependant prêt à renoncer à tout paiement pour avoir la simple opportunité d’un acte de sabotage. Le Fantôme disparut quelque temps de la circulation et son état mental semble s’être peu à peu dégradé, devenant de plus en plus obsessionnel, paranoïaque et mégalomane.

C’est alors qu’il fut contacté par Norman Osborn, qui venait de prendre la tête de l’Initiative et souhaitait mettre la main sur la technologie des armures Stark. Le Fantôme réussit à s’introduire dans la salle contenant celle-ci, ouvrant l’accès à Osborn et ses hommes. Osborn le recruta alors au sein de ses nouveaux Thunderbolts, un groupe chargé d’opérations secrètes. Cherchant à former une nouvelle incarnation des Thunderbolts, revenant à l’idée de réunir des criminels et de les pousser à s’amender, Luke Cage recruta de nouveau le Fantôme au sein du groupe et fut même la première recrue de cette nouvelle incarnation.

Gros Plan : tout savoir sur le Ant-Man des comics !

Malheureusement, la représentation du Fantôme dans Ant-Man et la Guêpe est à des années lumières de celle des comics. Le personnage perd tout son côté mystérieux, ambigu et fantasmagorique pour devenir un des méchants les plus fades du MCU. De même, tout l’aspect anti-capitalisme mis en place dans les comics, avec ce personnage qui cherche à saboter les plus grandes entreprises de la planète, est occulté. Devenu femme, le personnage dans le film, est une ancienne bête de foire du S.H.I.E.L.D., une victime du système, et cherche juste à se sauver d’une mort atroce. Un méchant pas vraiment méchant donc, dans la lignée de Killmonger (Black Panther) et de Vautour (Spider-Man : Homecoming). C’est ça la nouvelle recette des méchants Marvel : des individus victimes du système qui demandent réparation.

Ce gros plan démontre encore une fois comment Marvel Studio parvient à adapter les histoires des comics pour créer un univers différent et indépendant, tout en respectant le matériau de base. Cela prouve la capacité que possède Marvel Studio à toucher un public très large composé d’aficionados comme de néophytes

Ant-Man et la Guêpe est en salles depuis le 18 juillet et s’inscrit dans la droite lignée du premier opus. Voici la bande-annonce :

Voir aussi

Trailer Avengers 4 : Thanos est de retour

Arrêtez-tout ! La bande annonce de Avengers 4 vient de tomber. Après celle de Captain Marvel en début de semaine, Marvel Studio offre une double dose avec les premières images du tant attendu Avengers. Un premier trailer puissant qui nous donne très envie d'être au printemps.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Atom de DC Comics créé en 1940 n’avait pas le pouvoir de rapetisser, c’est Atom de 1961 alias Raymon « Ray » Palmer qui a le pouvoir de rapetisser grâce à la nain blanche.
    Beaucoup de site, diffuse cette fausse information.

    Janet Van Dyne est la fille d’un autre scientifique, et n’est pas l’épouse d’Henry Pym au début des aventures, il se passera de nombreux épisodes, avant qu’Hank ose avouer ses sentiments à Janet.

    Après avoir été Yellow Jacket, il finit par revenir auprès des Vengeurs, mais refusa d’enfiler un costume, c’est entant que scientifique qu’il les aide.
    Après la disparation de la Guêpe, pour honorer sa mémoire, il prit son pseudo The Wasp avec un nouveau costume.
    Parfois en français il est appelé Frelon.
    https://static.comicvine.com/uploads/original/3/35127/1437456-hank_pym.jpg

    ps : Où est la page Mentions Légales, obligatoire, même pour les sites non-professionnels, inidiqué sur le site Service Public, cadre « A savoir »
    https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31228

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis