MENU
Accueil > Dossiers > Le classique de la semaine > #LCDLS : Destination Finale

#LCDLS : Destination Finale

Qui n’a jamais vu « Destination Finale », film aux rebondissements aussi bien ficelés qu’inattendus ? Sorti en 2000, le premier opus réalisé par James Wong n’a pas manqué de séduire un large public, au point d’inciter les studios à produire de nombreuses suites au succès parfois contrasté. Décryptage !

Le 12 juillet 2000, les français découvraient Destination Finale. Réalisé par James Wong, le film franchissait ainsi les portes de l’Hexagone après s’être considérablement fait remarquer aux États-Unis. Produit avec un budget de 40 millions de dollars, le long-métrage horrifique aura finalement rapporté près de 190 millions de dollars de recettes au terme de son exploitation. Une bien jolie performance, vous en conviendrez !

Un petit trou de mémoire ? Le synopsis de Destination Finale histoire de corriger cela :

Pour le petit groupe d’étudiants, le voyage à Paris s’annonçait bien. Mais peu avant le décollage de leur avion, Alex a soudain une vision fulgurante : l’appareil va exploser en vol. Parce qu’il va tenter d’alerter les passagers, il sera expulsé de l’avion avec cinq de ses camarades et son professeur. Lorsque, quelques minutes plus tard, l’appareil explose, ils seront les seuls survivants… Pour Alex, ce don de voyance qui lui a sauvé la vie est aussi une malédiction. Comment expliquer ses visions ? D’où lui vient ce fascinant pouvoir ?

Avec la mort en trame de fond, le film a su jouer au mieux de ses atouts principaux afin de séduire les fans…

#LCDLS : Destination Finale

UN SCENARIO EN BÉTON ARMÉ

En effet, c’est notamment grâce à un scénario original que Destination Finale a réussi à conquérir le public. Et pour cause, comment ne pas succomber aux situations rocambolesques des personnages, dont l’issue paraît déjà scellée ?

Une chose est sûre : Jeffrey Reddick et Glen Morgan, les scénaristes, se sont surpassés avec cette œuvre !

#LCDLS : Destination Finale

UN CASTING COHÉRENT

Malgré l’absence de « gros noms » à l’affiche, Destination Finale s’offre un casting particulièrement alléchant. Ainsi, Devon Sawa, Ali Larter, Kerr Smith ou encore Seann William Scott nous embarquent ici dans l’univers mortuaire sans la moindre difficulté.

#LCDLS : Destination Finale

L’ENTHOUSIASME DU RÉALISATEUR

Tenant particulièrement à coeur de James Wong, ce projet aura finalement tenu toutes ses promesses, à commencer par ses promesses visuelles. Ainsi, comme le réalisateur himself le confiera peu après la sortie du film :

Le sujet était réellement original, le scénario promettait bon nombre de scènes d’action très impressionnantes. De plus, j’avais envie de pousser à un degré bien supérieur l’atmosphère que nous avons développée sur « X-Files ». Je souhaitais un mélange d’angoisse et de mystère, d’irrationnel et de spectaculaire.

#LCDLS : Destination Finale

Près de dix-sept ans après sa sortie en salle, Destination Finale se démarque plus que jamais par son atmosphère prenante et son scénario atypique. Un premier opus à déguster sans modération avant, pourquoi pas, de se laisser emporter par les cinq suites produites depuis…

Voir aussi
Retour sur Blade II de Guillermo Del Toro.
#LCDLS : Blade II de Guillermo Del Toro

A l'approche de la sortie de "La forme de l'eau", retour sur "Blade II", l'une des nombreuses réussites du génial Guillermo Del Toro. Dans ce blockbuster qui annonce "Hellboy", on retrouve de nombreux éléments chers au réalisateur, à commencer par son amour pour les monstres.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis