ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK
#LCDLS : Expendables

En 2010, Sylvester Stallone nous présentait sa nouvelle franchise : Expendables. Et alors que de nombreux observateurs prédisaient un avenir sombre au long-métrage fait de muscles et d'explosions en tout genre, le destin en a voulu autrement, au point que la saga soit désormais l'une des plus rentables du cinéma américain. Retour sur un hit qui, depuis, a fait des petits...

Qu'on le veuille ou non, chaque film de Sylvester Stallone est un événement. Ainsi, en 2010, le monde découvrait la nouvelle franchise lancée par l’interprète de Rocky Balboa : Expendables. Et avec Unité Spéciale, le premier volet de la saga, autant dire que notre Rambo international a une nouvelle fois frappé très fort.

Et pour cause, produit avec un budget de 80 millions de dollars, Expendables aura finalement rapporté plus de 275 millions de dollars de recettes. A l'affiche pendant dix semaines aux États-Unis, le long-métrage réalisé par Stallone himself a su se faire un nom d'entrée. Comment ? Analysons tout ça...

UN CASTING CARRÉMENT MUSCLÉ

Ça paraît évident, n'est-ce pas ? Et comment ! Le casting d'Expendables fait partie intégrante du succès du film. Avec des noms comme Jason Statham, Jet Li, Dolph Lundgren, Eric Roberts ou encore Randy Couture à l'affiche, il paraissait évident que le public réponde présent lors d'une telle réunion.

Mais au-delà des noms, ce sont également les performances des acteurs qui interpellent. Interprétant leurs personnages à la perfection, ce plateau de stars n'a jamais failli à sa mission : nous embarquer dans un film d'action. Dans sa définition la plus pure...

LE PASSÉ AU SECOURS DU PRÉSENT

En effet, comment ne pas voir en Expendables la marque de fabrique des plus grands films d'action qui ont animé notre jeunesse ? En ça, Sylvester Stallone a une nouvelle fois très fort en ne cherchant aucunement la cohérence ni même le réalisme. Au contraire, ce dernier a misé sur l'improbable, le surréaliste et le comique de situation primaire. Résultat : ça a payé de la plus belles des manières !

VAN DAMME INITIALEMENT PRÉVU

Qui dit film de baston dit obligatoirement Jean-Claude Van Damme, pas vrai ? Ainsi, pendant très longtemps, notre belge préféré était pressenti pour incarner Gunnar Jensen. Au final, l'acteur a décliné le rôle – le jugeant inintéressant – et ce dernier a été confié à Dolph Lundgren.

UN SUCCÈS QUI A FAIT DES PETITS

Depuis Expendables : Unité spéciale, autant dire que le projet a fait des petits. Ainsi, avec un quatrième volet prévu pour 2018, une chose est sûre : on n'a pas fini d'entendre parler de cette franchise baraquée. Pour le plus grand bonheur des fans !

Près de sept ans après sa sortie, le nom Expendables s'inscrit plus que jamais comme un véritable classique du cinéma moderne. Un univers à découvrir ou à redécouvrir sans la moindre modération !

 

Voir aussi

#LCDLS : Blade II de Guillermo Del Toro

#LCDLS : Blade II de Guillermo Del Toro

A l'approche de la sortie de "La forme de l'eau", retour sur "Blade II", l'une des nombreuses réussites du génial Guillermo Del Toro. Dans ce blockbuster qui annonce "Hellboy", on retrouve de nombreux éléments chers au réalisateur, à commencer par son amour pour les monstres.