MENU
Accueil > Dossiers > Les films de la honte > #LesFilmsDeLaHonte : éternellement fans de Highlander II : Le Retour

#LesFilmsDeLaHonte : éternellement fans de Highlander II : Le Retour

Chaque semaine, les rédacteurs de CinéSérie vous font partager l’un de leurs pires films préférés. Après nous être gentiment moqué de Christophe Lambert dans l’incontournable Beowulf (1999), nous lui taillons de nouveau un costard dans Highlander : le retour (1991).

Souvenez-vous… En 1986, Christophe Lambert campait Connor MacLeod aux côtés de Sean Connery dans le Highlander de Russell Mulcahy. Histoire de rafraîchir les mémoires, Connor Macleod est un immortel. Il traverse les Ages depuis son Écosse de 1536, multipliant les rencontres, les expériences et les combats… Car depuis plus de 400 ans, Macleod affronte dans des luttes sans merci d’autres immortels pour remporter Le Prix. Le seul moyen de les tuer est de leur trancher la tête et c’est ce qu’il s’évertue à faire depuis des siècles tout comme son ennemi juré : le Kurgan. Un guerrier sadique ayant tué la majorité des immortels. C’est dans le New York de 1986 que Macleod prépare le combat ultime qui fera de lui le dernier des immortels. Il ne peut en rester qu’un…

Malgré le faible succès initial du petit premier aux États-Unis, Highlander s’est bien vendu en vidéo et a connu plusieurs suites cinématographiques ainsi que de très nombreux dérivés (séries télévisées, romans, dessins animés, etc.).

L’arrivée du nanar

C’est en 1990 que Lambert remettait le couvert dans Highlander II : Le Retour, toujours sous la direction de Mulcahy. Quatre années s’écoulèrent avant que ne sorte Highlander III : Le Sorcier d’Andrew Morahan. Tout ça, c’était avant l’hilarant Beowulf et Highlander 4éme du nom, Endgame (2002) de Douglas Aarniokoski. Lambert ayant aujourd’hui 61 ans, nul doute qu’il ne nous en voudra pas de nous amuser d’un rôle qui a désormais 27 ans ! En effet, c’est sur le second volet que nous allons nous concentrer. Mais tout d’abord vous recentrer…

En 1999, treize ans après les évènements du premier film, Connor MacLeod conçoit un gigantesque bouclier qui a pour objectif de protéger la terre des rayons du soleil, la couche d’ozone ayant disparue. Ce bouclier est géré par une très puissante société asservissant l’humanité. En 2024, deux immortels sont envoyés sur terre par le général Katana pour tuer MacLeod. Ce dernier parvient à décapiter les deux sbires, ce qui lui permet à la fois de retrouver son immortalité et de ressusciter Ramirez, son ancien ami mort quatre siècles plus tôt. Katana décide donc de se charger lui-même de tuer MacLeod et Ramirez. Parallèlement à cette lutte acharnée, les deux héros apprennent que la couche d’ozone s’est reformée, et vont également devoir faire face à cette mystérieuse compagnie qui exploite les hommes pour s’enrichir. Lambert campait Connor MacLeod / Russel Edwin Nash, Sean Connery Juan Sanchez Villa – Lobos Ramirez, Virginia Madsen Louise Marcus, Michael Ironside le Général Katana ou encore John C. McGinley David Blake.

Highlander premier du nom, 1986.

Vous avez dit nanar ?

Trop drôle et divertissant pour être un navet, pas assez bien réalisé pour être un bon film, Highlander, le retour est un nanar un vrai ! Pour beaucoup, le second volet est une suite totalement inutile et commerciale de film à succès. Et au-delà, la dissolution d’un mythe dont beaucoup furent nostalgiques. Il est enfin le film qui a mis à mal la carrière de Lambert, l’acteur ayant par la suite été victime de nombreuses moqueries. La preuve encore aujourd’hui !

Alors tout d’abord l’irréalisme du scénario… Notre immortel est devenu un scientifique supra-intelligent à même de construire un gigantesque bouclier ! On n’y croit pas non mais sérieusement ? Et à cause de cette création, le film au complet se déroule dans une obscurité qui fait mal aux yeux. Déjà que ça pique, là c’est complet. À côté de cela on rit devant des effets spéciaux qui laissent à désirer, des méchants nullement effrayants et un ensemble très kitch. Sans oublier la phase rame de métro qui défile à fond les ballons sans qu’aucun usager ne recule à son passage ! Et la scène où la voiture de MacLeod et son mentor est mitraillée par les services de sécurité… Comment Louise Markus peut-elle sortir du coffre sans une égratignure ?

Le secret de l’immortalité

Le but du retour de MacLeod était de répondre aux interrogations des fans. Ainsi donc Lambert est revenu et il n’aurait pas dû ! Comment devient-on immortels ? Quel est « Le Prix » ? Qu’est-il arrivé à Connor ? Etc. Nous nous retrouvons ainsi dans le futur, en 1999, treize ans après les faits énoncés dans le premier volet. Ainsi donc Highlander croise Beowulf et… Non ne confondons pas tout, c’est déjà compliqué ! 1999 donc. La couche d’ozone atteint un stade de dégradation critique et menace la population mondiale. Une équipe de scientifiques, dont MacLeod fait partie, met alors au point un gigantesque bouclier énergétique recouvrant la surface du globe pour protéger l’Humanité des dangereux rayons du soleil. La seconde partie du film nous propulse vingt-cinq ans plus tard. MacLeod est devenu un vieillard (maquillage plutôt foireux au passage) attendant la Faucheuse. Il ne vit plus qu’au travers de ses souvenirs, ceux de la planète Zeist…

En effet, on apprend que les immortels ne sont autres que des extraterrestres à la base mortels venus d’une lointaine planète. Ayant échoué dans leur tentative de rébellion contre le général Katana, tous sont massacrés jusqu’au dernier. Enfin pas tout à fait. Le chef spirituel Ramirez et le leader MacLeod survivent et sont envoyés sur Terre sous forme d’immortels ! Leur punition est donc d’avoir été banni pour l’éternité. Les deux hommes doivent s’affronter jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un pour remporter  » Le Prix « . Ce fameux prix est donc un retour pour le gagnant sur sa planète d’origine, doublée du retour à la mortalité. Feu le fantastique donc et bonjour la science-fiction !

Les comparses de Lambert

MacLeod attend ainsi la mort à venir, plongé dans ses souvenirs et ses combats d’antan. Mais Katana en a décidé autrement ! Des siècles se sont écoulés et voilà que le Général veut en finir avec lui… Des tueurs sont ainsi envoyés sur Terre pour l’éliminer au cours d’un combat à l’épée. Un combat risible si vous vous en rappelez, mou du genou et lent à souhait ! Le grand-père ayant raison des deux assassins, il retrouve sa jeunesse et séduit d’emblée Virginia Madsen aka Louise Markus… Et bonne nouvelle, Madame lui apprend que la couche d’ozone s’est reformée ! Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes…

Parallèlement à l’intrigue qui laisse à désirer, nous avons beaucoup ri face aux mines des acteurs ! La plupart semble désespérés, Sean Connery le premier qui semble se demander ce qu’il fout là. Pour autant l’acteur conserve tout du long son légendaire sourire en coin, semblant s’amuser de l’application doublée d’implication que Lambert insuffle à son rôle. La grande classe quoi, sachant que son personnage Lobos Ramirez a traversé les siècles et retrouve son ancien élève. Nul doute qu’il en ait voulu à MacLeod de l’avoir ressuscité pour ce second volet ! Michael Ironside aka le Général Katana devient quant à lui l’associé du président de la société du bouclier. Notre homme étant insensible aux balles, nous assistons à un nouveau combat tordant entre lui et MacLeod. Katana est par ailleurs l’archétype du type qui tire la tronche de bout en bout. Jeu d’acteur ou comédien excédé par un tournage qui le gonfle au plus haut point ? A vous de deviner.

À leur décharge…

Ceci étant, et afin d’excuser le réalisateur Russell Mulcahy, Lambert & Co, rappelons que les conditions de tournage d’Highlander, le retour furent très particulières. En effet, le film fut tourné en Argentine au beau milieu d’une crise économique d’envergure. Tourner à Buenos Aires en temps d’hyper-inflation était tout sauf un pari gagnant… Le co-producteur chilien tomba ainsi en faillite et le film tomba entre les mains de compagnies d’assurance locales, qui récupérèrent les droits après les dépassements budgétaires. Ces dernières imposèrent d’importants remaniements au scénario, aboutissant au nanar dont on rit encore aujourd’hui.

Russel Mulcahy sortira plus tard une édition « directors’s cut », plus longue et éliminant l’histoire des extraterrestres, imposée par les assureurs. Le scénariste Brian Clemens ne s’est quant à lui pas rendu compte du désastre engendré, et participa l’année suivante à l’écriture de la série télé. Les films poursuivirent après cela leur longue chute aux Enfers, et Lambert sera entraîné avec eux.

Après les films, la série

La série Highlander prend sa source en Europe… Christophe Lambert, qui incarnait MacLeod du clan MacLeod dans les quatre films connaissait Christian Charret, le président de Gaumont. Le comédien était au fait du désir de Peter Davis et Bill Panzer (les producteurs de Highlander) d’adapter le film en série. Il les a ainsi mis en contact avec Charret. Gaumont acheta d’emblée les droits de la série. Highlander fut l’un des premiers projets développés par la filiale de télévision de Gaumont créée en 1992 et l’un de ses bailleurs de fonds était la banque française Crédit du Nord. Merci Lambert !

Pour les férus de l’immortel, nul doute que vous aviez en effet apprécié la série avec Adrian Paul dans le rôle de Duncan MacLeod. Le comédien britannique à la couette légendaire a aujourd’hui 59 ans ! Créée par Gregory Widen d’après le film éponyme de Mulcahy, cette série fantastique franco-canadienne de 119 épisodes de 48 minutes nous a en effet régalés. En France, la saison 1 a été diffusée d’août 1993 à janvier 1994 sur TF1. Les quatre suivantes ont été diffusées de septembre1994 à octobre 1999 sur M6. La série a ensuite été rediffusée sur W9, NRJ 12, France4 et Game One. Comme quoi MacLeod est vraiment immortel…

Adrian Paul aka Duncan MacLeod du clan MacLeod…

Côté intrigue, Duncan MacLeod est un immortel issu du même clan que Connor MacLeod, le héros des films. Il a plus de quatre cents ans et travaille comme antiquaire avec sa compagne Tessa Noël entre la ville fictive de Seacouver (contraction de Vancouver où a été partiellement tournée la série, et Seatlle), et Paris. Il protège également un jeune voyou prénommé Richie. La vie quotidienne de Duncan est ponctuée de duels à l’épée avec d’autres immortels qui veulent l’éliminer. En effet, chaque immortel qui en décapite un autre libère son « quickening », et s’approprie ainsi ses connaissances et ses pouvoirs. MacLeod va donc devoir affronter des ennemis de plus en plus puissants, qu’il connaît souvent depuis plusieurs siècles. Tout comme les films, la série a ainsi souvent recours aux flashbacks.

Alors, envie de revoir le retour d’Highlander ? Au second degré, avouez que ça détend ! Et qui sait, peut-être que la nouvelle trilogie Highlander en prévision saura quitter le terrain du nanar pour nous ravir pleinement !

Voir aussi

Ryan Murphy recycle ses acteurs pour sa nouvelle série Ratched

On ne change pas une équipe qui gagne. Fidèle à ce précepte, Ryan Murphy a recruté ses acteurs fétiches pour la série Netflix "Ratched". Finn Wittrock, Jon Jon Briones et Sarah Paulson seront au casting de cette fiction qui suivra le parcours d’une infirmière très inquiétante pour ne pas dire totalement psychopathe.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis