Arrested Development : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Une comédie inoubliable !

Arrested Development : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Chaque semaine, CinéSéries.com revient sur des secrets d’une série culte. On s’intéresse aujourd’hui à "Arrested Development", comédie jubilatoire au drôle de destin.

Arrested Development : une histoire de famille

Arrested Development est une série comique créée par Mitchell Hurwitz en 2003. Nous y suivons le quotidien loufoque de la dynastie des Bluth. La famille a fait fortune dans l'immobilier avant que George Sr (Jeffrey Tambor), le patriarche, se fasse rattraper par la justice et jeter en prison. Une seule personne pourrait reprendre la tête de l'entreprise, mais elle préfère s’éloigner le plus possible de cet environnement toxique. Ce sauveur s'appelle Michael Bluth (Jason Bateman), veuf et père d'un ado répondant au nom de George Michael (Michael Cera).

Définitivement humain, le fils ne peut néanmoins se résoudre à laisser tomber l'entreprise familiale et revient donc dans le cocon pour la relever. Il y retrouve sa mère Lucille (Jessica Walter), son frère magicien Gob (Will Arnett), son autre un peu simplet Buster (Tony Hale) et sa sœur jumelle aux allures de princesse Lindsay (Portia de Rossi). Comme le chante Maxime Le Forestier, "On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille". Une leçon un peu dure à apprendre pour le pauvre Michael, mais un résultat jubilatoire pour le spectateur heureux de faire marcher ses zygomatiques.

Arrested Development
Arrested Development ©Fox

La présence de Ron Howard est accidentelle

Ron Howard est le producteur exécutif d'Arrested Development, mais son rôle ne s'arrête pas là. Il est en effet également la voix off de tous les épisodes. Ce n'était pourtant pas du tout dans ses plans au départ. Si la présence d'un narrateur faisait partie de l'idée du show depuis le début, Howard ne devait se prêter à l'exercice que pour le pilote. Pourtant, lors du montage de celui-ci, il s'avéra que sa voix était tout simplement parfaite et dans le ton humoristique et léger de la comédie. Il est donc resté pour la suite.

Tobias et George en mode mineur

Dans les premières versions des scénarios de la série, les personnages de George et Tobias n'avaient pas beaucoup de temps à l'écran. Le casting de Jeffrey Tambor et David Cross dans les rôles respectifs changea néanmoins la donne. Durant les premiers essais avec le reste de l'équipe, il était évident qu'une alchimie comique était palpable. Leurs rôles furent donc étoffés jusqu'à devenir aussi importants que les autres membres de la famille Bluth.

Des scènes qui donnent la banane

Une des idées les plus drôles et cultes d'Arrested Development, c'est l'existence du stand de vente de bananes glacées. La légende veut que George Bluth ait commencé dans le business en ouvrant ce stand de nourriture à Newport Beach. Il a fait fortune grâce à lui et répète à qui veut l'entre qu'il y a "toujours de l'argent dans le stand de bananes".

Arrested Development
Arrested Development ©Fox

Cette idée est directement inspirée de la vie de Mitchell Hurwitz. À l'âge de 13 ans, le scénariste acheta un vieux stand de tacos de Newport Beach et ouvrit, avec son frère de 15 ans, une entreprise de vente de cookies. Appelé The Chipyard, il connut un grand succès qui leur permit de payer leurs études universitaires. Le stand existe toujours, même s'il se trouve aujourd'hui à Boston. Il est toutefois possible de commander des cookies en ligne pour les résidents américains.

L'intégralité d'Arrested Development est disponible en streaming sur Netflix.

 

Voir aussi

Black Widow : Scarlett Johansson porte plainte contre Disney

Black Widow : Scarlett Johansson porte plainte contre Disney

Longtemps incertaine, la sortie de "Black Widow" s'est faite dans les salles chez nous. Dans plusieurs pays, le film a aussi terminé sur la plateforme Disney+. Ce qui a déplu à Scarlett Johansson, la poussant à porter plainte contre le studio pour non-respect de son contrat.