ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Narcos : trois choses que vous ne saviez pas sur la série Netflix

Narcos : trois choses que vous ne saviez pas sur la série Netflix

Chaque semaine, CinéSéries.com revient sur des secrets d’une série culte. On s’intéresse aujourd’hui à "Narcos", un intense thriller diffusé sur Netflix qui revient sur la naissance du mythe Pablo Escobar et, plus généralement, sur l'émergence du trafic de drogue.

Narcos : une série acclamée rapidement

Netflix aime depuis des années s'accaparer des histoires criminelles vraies pour nous les raconter une nouvelle fois. Que ce soit avec des documentaires qui adoptent des approches différentes, ou avec des fictions basées sur des faits réels. Narcos est à n'en pas douter l'une des réussites les plus populaires de la plateforme. La première saison commence dans la dernière partie des années 70, quand Pablo Escobar monte son empire pour régner sur le marché de la drogue en Colombie. Une unité américaine est envoyée sur place pour aider les autorités locales à faire tomber ce baron. Découvrez trois secrets à propos de Narcos.

Les Colombiens n'apprécient pas la série

Sommité dans le trafic de drogue, Pablo Escobar est irrémédiablement associé à travers le monde à la Colombie. Le pays d'Amérique du Sud ne pourra jamais se défaire de cette affiliation, comme de celle qui le présente comme un endroit dominé par les trafiquants de drogue et la violence. Le succès de Narcos n'a pas arrangé son cas, c'est une fois de plus l'occasion de cultiver des préjugés d'après les locaux, qui n'aiment pas que l'on perçoive leur pays comme un endroit dominé par un sentiment d'insécurité. Depuis Pablo Escobar, la Colombie est rattachée dans l'imaginaire collectif au trafic de drogue, alors que d'autres arguments plus flatteurs pourraient être mis en avant à la place.

Narcos
Narcos ©Netflix

Cette défiance vis-à-vis de la série s'incarne dans une anecdote. Pour les besoins de la saison 3, l'équipe souhaitait tourner dans la ville de Carthagène. Le maire de la ville n'a pas vu d'un bon œil que Netflix souhiate poser ses caméras dans sa cité pour encore une fois parler de drogue. Des discussions ont eu lieu pendant longtemps, avant qu'un accord ne soit trouvé entre les deux partis. L'équipe avait interdiction de mettre dans ses plans des lieux identifiés, afin de ne pas nuire à la réputation de la ville. Cependant, du côté de Medellin, la série a provoqué un essor touristique.

Le frère de Pablo Escobar a menacé Netflix

Netflix a aussi eu à faire avec le frère de Pablo Escobar, Roberto Escobar. On a pu le voir dans la série comme le comptable du cartel de Medellin et il espérait encore avoir un paquet de billets à compter grâce à la série. Il prétend détenir les droits de l'histoire de sa famille par l'intermédiaire de sa compagnie Escobar Inc. et affirme que Netflix a monté Narcos sans qu'il ne soit jamais concerté. Une attitude qui ne lui a pas plu et il a réclamé un milliard de dollars en guise de dédommagement.

Il a notamment tenté de faire peur à la plateforme avec des menaces formulées en ces mots : "si nous ne recevons pas cet argent, nous mettrons fin à leur petit show". Des discussions par l'intermédiaire des avocats des deux camps ont eu lieu, sans que l'on ne sache si un accord a été trouvé ou si Netflix a laissé couler.

La série se veut réaliste... Mais n'a pas tout juste sur Pablo Escobar

Narcos se pense être une série réaliste. Elle se présente comme telle avec des images d'archives qui sont régulièrement insérées dans les épisodes. Le scénario se base sur des faits réels, les vrais Steve Murphy et Javier Peña ont même apporté leur expérience en conseillant l'équipe pour qu'elle ne lorgne trop vers la fiction. Or, pour les séquences avec Pablo Escobar, il était plus compliqué de ne pas inventer certaines choses. Même si le sujet reste très documenté et qu'on savait des choses sur lui, il reste évidemment des données impossibles à saisir avec exactitude sans avoir été dans sa sphère privée.

Narcos
Narcos ©Netflix

Le fils du narcotrafiquant, Juan Pablo Escobar Henao, n'a pas manqué de sortir du silence avec l'arrivée de la série. Lui aussi ne l'aime pas tellement et, de plus, il note trop de différences avec ce qu'il connaît. Par exemple, il explique que son évasion de la Cathédrale a eu lieu mais aucunement d'une façon si spectaculaire que dans la série. Également, Pablo Escobar n'a jamais menacé la ville de Cali et précise que sa grand-mère paternelle n'a pas du tout été la même dans la vraie vie. Si vous voulez en savoir plus, Juan Pablo Escobar Henao a publié un long texte à cette adresse, qui recense les erreurs faites par la série.

Narcos est disponible sur Netflix

 

Voir aussi

It’s a Sin : les débuts du SIDA au cœur du trailer de la série de Russell T Davies

It’s a Sin : les débuts du SIDA au cœur du trailer de la série de Russell T Davies

La mini-série britannique "It’s a Sin" débarquera bientôt sur HBO Max. La plateforme de streaming vient d’en dévoiler une bande-annonce du show qui nous plonge dans le Londres du début des années 1980, lorsque les habitants de la capitale ont pris connaissance du SIDA.