ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Secrets de séries : trois secrets sur Black Mirror

Secrets de séries : trois secrets sur Black Mirror

Chaque semaine CinéSéries.com revient sur des secrets d’une série culte. Aujourd’hui, on s’intéresse à « Black Mirror », anthologie britannique diffusée désormais sur Netflix et réputée pour son aspect satirique et dystopique.

Diffusée en 2011, Black Mirror a immédiatement suscité une vive attention. Cinq saisons relativement courtes – 24 épisodes au total – pour un programme qui dénonce la dépendance de l'être humain vis-à-vis de tout ce qui a un écran. Le titre (Miroir Noir en français) renvoie justement à ces écrans lorsqu'ils sont inactifs. Des intrigues choquantes, des guests à la pelle, Black Mirror est vite devenue aussi addictive que les comportements qu'elle dénonce. Mais connaissez-vous absolument tout sur la série ?

Un créateur corrosif

Le show a été créé par Charlie Brooker (Charlton de son vrai nom), un journaliste, scénariste et humoriste britannique. Être pessimiste doté d'un sens de l'humour décapant, il travaille notamment pour le célèbre journal The Guardian. Et son parcours témoigne de son côté irrévérencieux. En 2009, il co-écrit avec d’autres célébrités Le Guide de Noël pour athées, qui se vend comme des petits pains.


Sans surprise, Brooker s’est retrouvé au centre de nombreuses polémiques. En 2004, il rédige un papier sur la campagne de réélection de Georges W.Bush. Voici la fin de son texte…

John Wilkes Booth, Lee Harvey Oswald et John Hinckley, Jr, où êtes-vous quand on a besoin de vous ?

Il faut savoir que les trois hommes qu’il cite sont coupables d’assassinats ou de tentatives de meurtre sur Lincoln, Kennedy et Reagan… Le journal fut contraint de retirer la chronique et Brooker a dû s’excuser publiquement.

Ces coups d’éclats n’empêchent toutefois pas l’auteur de recevoir en 2009 le Prix du chroniqueur de l’année. Ni de connaître le succès avec Black Mirror.

Une série vraiment prémonitoire ?

Un parallèle à la fois inquiétant et amusant lie le tout premier épisode de Black Mirror à un fait divers. Le pilote de la série se voulait particulièrement provocant. En effet, des terroristes y menacent le Premier ministre britannique. Si ce dernier veut sauver la princesse du pays, il lui faut accomplir une tâche particulièrement sordide. En direct à la télévision, l'homme doit avoir un rapport sexuel avec un porc...

Peu après la diffusion de l'épisode, il a été révélé dans une biographie non-autorisée que David Cameron, Premier ministre de l'époque, avait accompli un acte certes moins répugnant mais étrangement ressemblant. Ce dernier, alors étudiant, a passé une soirée un brin spéciale, au cours de laquelle il aurait inséré son appareil génital dans une tête de cochon mort. Cet acte étrange faisait partie du rituel d'initiation pour intégrer le Piers Galveston, une mystérieuse fraternité aux mœurs douteuses. La source de l'anecdote a assuré que des preuves de l'incident existaient. Vous vous en doutez, le hashtag #piggate n'a pas tardé à envahir la twittosphère. Et suite à l'article, Charlie Brooker avait ironisé sur son compte Twitter. Ainsi, le créateur de la série s'était étonné de la dimension documentaire de Black Mirror... Allez, c'est de bonne guerre !

Des visages bien connus

Vous l'aurez remarqué, des acteurs célèbres sont passés devant la caméra de Black Mirror. Fait amusant : certaines autres œuvres partagent beaucoup de comédiens et comédiennes avec le programme. Si la saga Harry Potter arrivait à la seconde place, c'est bel et bien Game of Thrones qui remporte la coupe.

Tout commence avec l'épisode 3 de la seconde saison de Black Mirror, dans lequel on retrouve Tobias Menzies, alias Edmure Tully. Vous savez, celui à qui l'on doit l'un des plus gros moments de gêne dans la saison 8 de GOT. Le comédien campe Liam Monroe dans Le show de Waldo. L'intrigue tournait autour d'un ours bleu de dessin animé auquel Jamie Salter, un comédien, prête sa voix. Le personnage interviewe des politiciens mais ne tarde pas à se retrouver propulsé dans une vraie campagne...

Dans l'épisode suivant, Blanc comme Neige, ce sont deux actrices qui apparaissent à l'écran - et pas des moindres. Vous rappelez-vous de Natalia Tena et Oona Chaplin ? La première interprète la sauvageonne Osha, protectrice de Bran. On la connaît aussi sous les traits de Nymphadora Tonks dans Harry Potter. La seconde, petite-fille de Charlie Chaplin, joue l'infirmière Talisa, l'épouse de Robb Stark au destin tragique. Pour rappel, Blanc comme Neige, porté par Jon Hamm, narre la rencontre entre deux hommes. Isolés dans un désert de glace le soir de Noël, ils se racontent des histoires dans lesquelles la technologie a joué un rôle désastreux.

Dans l'épisode 2 de la saison 3, Playtest, on retrouve Hannah John-Kamen, aka Ornela. Son personnage rencontre celui de Daenarys dans la saison 6. L'épisode se concentre sur un Américain fauché qui, pour se refaire une santé, participe à un nouveau type de jeu. Mais la partie ne tarde pas à devenir un peu trop réelle à son goût.

Enfin, l'épisode suivant est marqué par la présence de Jerome Flynn, interprète du très apprécié Bronn. Le perturbant Tais-toi et danse tourne autour d'un adolescent dont l'ordinateur est infecté par un virus. Il lui faut alors exécuter les ordres qu'il reçoit s'il ne veut pas que le contenu de son PC ne soit divulgué.

Black Mirror est disponible Netflix.