Downton Abbey : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Upstairs ou downstairs, chacun ses petits secrets

Downton Abbey : trois choses que vous ne saviez pas sur la série

Chaque semaine, CinéSéries.com revient sur les secrets d’une série culte. Projecteurs aujourd’hui sur la série historique "Downton Abbey". Un régal que de déambuler au fil des six saisons dans les étages où règnent les maîtres et d’explorer les sous-sols où vivent les domestiques !

Retour dans les années 1910 / 1920

Créée par Julian Fellowes, Downton Abbey lève le voile sur l’intimité d'une famille aristocratique anglaise fictive, menée par la comtesse douairière Violet Crawley (Maggie Smith). Nous suivons également le quotidien des domestiques œuvrant dans les sous-sols du château anglais, joliment intitulé Downton Abbey. Pour rappel, l'intrigue de la première saison commence le 15 avril 1912, jour du naufrage du Titanic. Les héritiers ayant péri lors du naufrage, le titre de Comte de Grantham, le domaine et la fortune familiale doivent intégralement passer à un héritier mâle.

Or, lord Robert (Hugh Bonneville) et lady Cora Crawley (Elizabeth McGovern) n'ont aucun fils. Leurs trois filles Mary (Michelle Dockery), Edith (Laura Carmichael) et Sybil (Jessica Brown Findlay) ne peuvent prétendre ni au titre ni à l'héritage. Le lointain cousin Matthew Crawley (Dan Stevens), avocat et fils d'Isobel Crawley (Penelope Wilton), est donc désigné comme nouvel héritier. Il arrive à Downton Abbey où des règles très strictes régissent la vie entre aristocrates et serviteurs. Un tout nouveau style de vie s'offre à lui...

La famille royale d’Angleterre a suivi la série 

Véritable succès commercial, Downton Abbey a été reconnue par le Guinness World Records comme la série de langue anglaise la plus acclamée par la critique de 2011. Le programme a effectivement obtenu les plus hautes notes de critique au monde pour une émission de télévision. C’est donc parée de toutes ses qualités que Downton Abbey a également su séduire la famille royale d’Angleterre. Kate Middleton s’est en mars 2015 invitée sur le plateau de tournage afin de rendre une petite visite aux acteurs. Une journée aux studios Ealing dont la Duchesse de Cambridge, alors enceinte de la princesse Charlotte, a pleinement profité. L'interprète d'Edith Crawley, Laura Carmichael, s’était ainsi confiée :

C’était une expérience à la fois surréaliste et excitante d’être à son travail et de recevoir la visite d’un membre de la famille royale. Elle regarde la série et l’adore. C’est vraiment adorable !

La reine Elizabeth II a également suivi l’histoire de la famille Crawley avec assiduité tant elle a pu en apprécier l’intrigue. Buckingham Palace a ainsi vibré au rythme de l’évolution des maîtres et de leurs serviteurs, avec Elsie Hughes (Phyllis Logan), Charles Carson (Jim Carter), John Bates (Brendan Coyle) et Thomas Barrow (Robert James-Collier) au sommet. Comme l’a expliqué Brian Hoey, auteur du livre « At Home With The Queen » au média américain People, il plaisait à la souveraine de noter les différents anachronismes. Erreurs de parcours souvent inévitables dans le cadre d’une série historique...

Elle adore relever les petites erreurs. Ils se trompent rarement, mais la reine a remarqué que dans un épisode, un jeune officier britannique porte des médailles qui n’ont pas pu lui être décernées. Il s’est battu pendant la Première guerre mondiale et porte des décorations qui n’ont pas été introduites avant la Seconde.

Un sacré œil de lynx, doublé d’une historienne pointue !

Un million d’euros par épisode 

Entre les somptueux décors et les costumes d’époque présents à l’écran, la production de Downton Abbey a demandé un budget conséquent. C’est dans son livre « The World of Downton Abbey » que Jessica Fellowes, la nièce du créateur, confiait que chaque épisode du programme coûtait environ un million d’euros. Le prix du réalisme en somme, auquel s'ajoutait l’équipement indispensable au tournage d’une fiction historique si monumentale.

Représentations même de l'aristocratie britannique de l'époque, les comédiens ne pouvaient décemment pas porter des costumes basiques. C'est pourquoi les vêtements et accessoires ont été sélectionnés avec soin. Certains ont par ailleurs été confectionnés de toutes pièces afin d’offrir aux spectateurs une parfaite crédibilité. Les cinq personnages féminins principaux ayant reçu pas moins de 1280 tenues sur l’ensemble du programme, il est aisé d’imaginer le travail titanesque abattu côté tenues.

Downton Abbey
Downton Abbey ©ITV1

Maggie Smith refusait de se voir à l’écran 

L’incontournable comtesse douairière de Grantham Maggie Smith ne souhaitait pas regarder Downton Abbey tant que la série était encore en tournage. En effet, la comédienne britannique craignait de ne pas apprécier sa performance à l’écran. Difficile à croire, et pourtant... Cette dernière ne voulait pas que le fait de se voir jouer risque d’influencer son jeu dans les scènes suivantes. C’est donc à l’issue du tournage des six saisons que Maggie Smith s’est vu offrir un coffret de l’intégrale de Downton Abbey. 

La première saison plantait pour rappel les décors et les protagonistes. La seconde montrait la manière dont la Première Guerre mondiale avait fait basculer les destins des différents protagonistes. Les saisons suivantes nous plaçaient face aux changements progressifs survenus après la guerre dans la société anglaise. Les intrigues sentimentales et familiales des maîtres et des domestiques constituaient le cœur du récit tandis que des intrigues secondaires de type policier venaient ponctuellement s'y ajouter. De belles soirées de visionnement en perspective pour l’emblématique comtesse en résumé !

Downton Abbey
Maggie Smith (la comtesse douairière Violet Crawley) dans Downton Abbey ©ITV1

Downtown Abbey est disponible sur Prime Video et Netflix.

 

Voir aussi

Pinocchio : un premier teaser pour le film d'animation de Guillermo del Toro

Pinocchio : un premier teaser pour le film d'animation de Guillermo del Toro

Guillermo del Toro a mis du temps avant de concrétiser son interprétation de "Pinocchio" mais il y est enfin parvenu grâce au support du Netflix. La plateforme vient de sortir le premier teaser et en profite pour nous glisser une grosse indication sur la date de mise en ligne.