ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Top 5 des meilleurs films d'Angelina Jolie

Top 5 des meilleurs films d'Angelina Jolie

La talentueuse Angelina Jolie, comédienne et réalisatrice acclamée, a mené une carrière éclectique : retour sur cinq films où elle crève l'écran, de "L'Echange" à "Maléfique".

L'Echange

Angelina Jolie campe le rôle principal de ce film méconnu du génial Clint Eastwood. Le long-métrage, dérangeant et touchant, représente pour nous l'une des œuvres les plus abouties du cinéaste américain. C'est un rôle complexe et éprouvant que l'on confie à la comédienne... qui crève l'écran en mère seule contre tous.

Voilà l'histoire de Changeling (très beau titre anglophone, on tient à le souligner). Nous sommes à Los Angeles, en 1928. Un matin, Christine dit au revoir à son fils Walter et part au travail. Quand elle rentre à la maison, Walter a disparu. Une recherche effrénée est lancée pour retrouver la trace du garçonnet. Quelques mois plus tard, un enfant de neuf ans affirmant être Walter lui est restitué. Christine le ramène chez elle, perturbée. Au fond d'elle, elle sait qu'il n'est pas son fils...

Si vous n'avez pas vu L'Echange, on vous conseille fortement de remédier à cela. Jolie y est particulièrement impressionnante et le thème du film devrait toucher les plus coriaces... La tension ne décroît pas dans ce thriller maîtrisé de bout en bout. Un long-métrage soigné, donc, au casting exemplaire : John Malkovich et Michael Kelly sont eux aussi de la partie.

Une vie volée

Angelina Jolie tient un second rôle marquant dans ce long-métrage de James Mangold (Logan). Adapté du roman-témoignage Girl, Interrupted de Susanna Kaysen, le film a été un succès : un Golden Globe et un Oscar en 2000 pour Angelina Jolie, rien que ça !

Une vie volée se déroule dans les années 1967. Susanna, l'héroïne, apprend par un psy qu'elle souffre d'un trouble de la personnalité. On l'envoie sans tarder dans un établissement dédié de la Nouvelle-Angleterre. Dans cette étrange clinique, Susanna rencontre Lisa, une sociopathe séductrice. Toutes deux décident tant bien que mal de monter un plan d'évasion...

L'interprète de Susanna n'est autre que Winona Ryder (Stranger Things). Vous vous en doutez, Jolie campe la doucereuse Lisa. Parmi les autres patientes, une certaine Elizabeth Moss... désormais tête d'affiche de The Handmaid's Tale. N'hésitez pas à vous laisser séduire par ce Vol au-dessus d'un nid de coucou féminin !

Maléfique

Angelina campe le rôle-titre de ce Disney basé sur le personnage de la sorcière dans La Belle au bois dormant. Le projet a failli être confié à Tim Burton ou encore Brad Bird (Les Indestructibles 2) avant d'échoir à Robert Stromberg. Une première pour le réalisateur, qui n'avait jusque là pas réalisé de long-métrage.

Maléfique était une belle jeune femme au cœur pur, qui menait une existence idyllique jusqu’à ce qu’un jour, une armée d’humains menace l’harmonie de son monde. Maléfique devint la protectrice la plus acharnée de son royaume, mais une terrible trahison fit d’elle une femme au cœur de pierre... Jurant de se venger, elle lance une malédiction sur la petite-fille du roi des hommes, Aurore. Mais alors que l'enfant grandit, Maléfique comprend qu'elle pourrait est la clé de la paix dans le royaume – et celle de sa rédemption ?

Une anti-héroïne en puissance

Si l'accueil réservé au film s'est avéré assez inégal, un consensus s'est formé autour du jeu de Jolie et des effets spéciaux. Le spin-off sorti en 2014 a eu une suite en 2019. A noter que le titre original de Lana Del Ray, Once upon a dream, a rencontré un vif succès. Et c'est grâce à l'actrice principale que la chanteuse a rejoint le projet !

Angelina était particulièrement impliquée sur le tournage. Elle a étroitement travaillé avec les costumiers et maquilleurs. Un dilemme se posait : devait-on lui dessiner un regard menaçant ou au contraire sublimer les beaux yeux de la comédienne ? Jolie, plutôt que de demander à être « embellie », a insisté pour conserver le regard inquiétant du personnage.
Trois des enfants de l'actrice ont joué dans Maléfique. Étonnamment, seule la plus jeune, Vivienne, âgée de cinq ans, ne fut pas effrayée par l'apparence de sa mère...

Anatomie d'un top-model

Dans ce biopic dramatique paru en 1998, Jolie campe Gia Marie Carangi, une américaine d'origine modeste devenue un mannequin phare des années 1970. Mais pour tenir le rythme imposé par son métier, elle sombre peu à peu dans la drogue et le sexe...

Un rôle fort et complexe qui a valu à l'actrice un Golden Globe ; Faye Dunaway, à l'affiche du téléfilm, a elle aussi été distinguée ! Carton plein pour une œuvre crue, dure et nécessaire sur une triste réalité. Petite anecdote : le réalisateur n'est autre que Michael Cristofer, connu sous le nom de Phillip Price dans Mr.Robot...

Salt

Bon, notre cœur balançait entre celui-là et Mr.&Mrs.Smith. Mais on a préféré Salt. Anyway, Angie et Brad c'est du passé.

Le film en lui-même est fort sympathique mais ne casse pas trois pattes à un canard, on vous l'accorde. Son point fort ? Une Angelina très en forme. Fini les Lara Croft ou les tueuses à gage, welcome to Evelyn Salt, l'un des meilleurs agents de la CIA. Seulement, un beau jour, elle est accusée d’être une espionne à la solde de la Russie. Forcée de prendre la fuite, Salt va faire appel à sa remarquable expertise pour échapper à ceux qui la traquent, y compris dans son propre camp... Mais est-elle vraiment ce qu’elle prétend ?

Angelina Jolie excelle dans l'art de brouiller les pistes et maintient une tension divertissante au fil de sa lutte pour survivre. A ses côtés, Liev Schreiber et Chiwetel Ejiofor (12 Years a Slave). Si l'actrice a toujours catégoriquement refusé de rejoindre Wanted 2, elle n'est pas fermée à une suite pour Salt... si tant est que le scénario soit à la hauteur !