Top des meilleurs films de Michael Fassbender - CinéSéries
ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Top des meilleurs films de Michael Fassbender

Top des meilleurs films de Michael Fassbender

Retour sur la filmographie de Michael Fassbender, comédien de talent mondialement connu qui se plaît désormais à tourner pour les plus grands. Retour sur la filmographie bien remplie d'un acteur enragé.

Après plusieurs apparitions sur petit écran (Frères d'armesHercule Poirot), Michael Fassbender tutoie les salles obscures en 2007 grâce à un cinéaste français répondant au nom de François Ozon, mais on le découvre aussi dans 300 de Zack Snyder la même année. Après ça, la machine est lancée et les propositions commencent à affluer. Deux ans plus tard, c'est Quentin Tarantino qui approche le comédien, particulièrement enthousiasmé par ses précédentes performances.

Inglourious Basterds - 2009

Alors que Brad Pitt et son régiment de tueurs de nazis sont parachutés en France pour mener à bien leur mission, ils rencontrent Fassbender, envoyé par l'Angleterre pour les aider dans leur plan. Ce dernier, lieutenant britannique bilingue à la connaissance du cinéma allemand très poussée, doit se faire passer pour un proche de l'actrice Bridget Von Hammersmark (Diane Kruger).

Si tout se passe bien, ils pourront ainsi entrer sans encombre à une avant-première remplie de hauts dignitaires nazis, une aubaine pour les Basterds. Dans le rôle de Archie Hicox, Fassbender est plus vrai que nature et conserve un certain flegme fort sympathique. Les fins connaisseurs de Tarantino connaîtront sans doute déjà cette info, mais le personnage campé par le comédien dans Inglorious Basterds n'est autre que l'arrière-arrière-petit-fils d'Oswaldo Mobray, rencontré dans The Hateful Eight, aussi connu sous le nom de Pete Hicox. C'est l'acteur de l'ancêtre, Tim Roth, qui a révélé ce lien de parenté.

Shame - 2011

Après le très puissant Hunger, le cinéaste britannique Steve McQueen (II) renoue avec son acteur fétiche pour Shame. Le long-métrage défraie quelque peu la chronique, comme souvent lorsque l'on montre aussi frontalement la sexualité sur grand écran.

Le film s'articule autour de Brandon, atteint d'une addiction sexuelle. Ce trentenaire vit seul à New York et se plonge dans son travail pour refréner ses pulsions. Mais quand sa sœur débarque chez lui, il réalise que ses problèmes vont être plus que difficiles à passer sous silence.

Carey Mulligan donne la réplique à un Fassbender bouleversant dans ce drame coup de poing qui permet une vision moins clichée d'une addiction méconnue et pourtant dévastatrice. Le comédien a obtenu le prix d'interprétation masculine à la Mostra de Venise. En revanche, Michael Fassbender a été boudé lors des Golden Globes, mais le lauréat, un certain Georges Clooney, lui a rendu un drôle d'hommage dans son discours en mentionnant son anatomie - après avoir vu Shame - qui serait, selon lui, particulièrement développée.

X-Men : First Class - 2011

Quand il a été question de porter à l'écran les personnages de la trilogie de Bryan Singer dans un prequel, une question fut sur toutes les lèvres : qui pour camper Magneto et Charles Xavier ? La réponse ne fut pas longue. Michael Fassbender et James McAvoy ont vite été annoncés dans les rôles phares. Tous deux s'étaient déjà rencontrés sur le tournage d'une série, bien avant l'explosion de leur notoriété.

Il faut avouer que le duo a largement contribué au succès du film, plébiscité par la presse comme par les spectateurs. Porté par une intrigue forte et un casting cinq étoiles, First Class a su se frayer une place de choix dans la franchise. Un opus particulièrement malin qui exploite la tragique histoire de Magneto mais aussi sa relation complexe avec Charles.

Jane Eyre - 2011

Michael Fassbender a visiblement été particulièrement prolifique en cette année 2011. On le retrouve aux côtés de Mia Wasikowska dans un sublime film en costume, Jane Eyre, réalisé par Cary Fukunaga et adapté du roman de Charlotte Brontë.

Une atmosphère quasi gothique qui nous plonge dans un autre temps, une histoire d'amour complexe et interdite... La scénariste Moira Buffini (Tamara Drewe) a particulièrement bien retranscrit l'oeuvre de la romancière. Pour ce qui est du rôle du ténébreux Mr Rochester, le réalisateur a longtemps hésité. Au bout du compte, il est parvenu à la conclusion que si Fassbender n'était pas celui qui ressemblait le plus au personnage sur le plan physique, sa personnalité rendait tout autre choix d'acteur impossible.

12 Years a Slave - 2014

Le long-métrage signe la troisième collaboration entre Steve McQueen (II) et le comédien. Oscar du meilleur film en 2014, ce long-métrage est une ode à l'espoir face à l’innommable cruauté des hommes. L'intrigue se dessine, peu avant la Guerre de Sécession, autour de Solomon Northup. Un jour, il est kidnappé et vendu comme esclave. Le malheureux ne tarde pas à faire la rencontre d'un cruel propriétaire de plantation de coton.

Comme à son habitude, le cinéaste confie à son comédien fétiche un rôle des plus délicats. Ici, Fassbender incarne le terrible Epps, propriétaire cruel et alcoolique rongé par ses propres démons. 12 Years a Slave résultant d'une histoire vraie, un homme répondant à ce nom a bel et bien existé. En Louisiane, on peut ainsi entendre l'expression "ne fais pas ton Epps". Sur une note plus positive, 12 Years a Slave a lancé la carrière de la talentueuse Lupita Nyong'o.

Bonus

On vous conseille vivement deux autres films - Steve Jobs et Une vie entre deux océans. Dans le premier, Michael Fassbender interprète à merveille le créateur d'Apple dans toute son ambivalence. Le second marque sa rencontre avec Alicia Vikander, sa compagne à la ville, dans un sublime drame romantique post-WW1.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi

Eva Green a 40 ans : sa carrière en six dates clés

Eva Green a 40 ans : sa carrière en six dates clés

Eva Green a fêté ses 40 ans le 6 juillet 2020. L'occasion de revenir sur six dates clés qui ont marqué la carrière de l'actrice française qui rayonne à l'international.