MENU
Accueil > Dossiers > Toplists > Top 5 des plus beaux dessins animés de Noël

Top 5 des plus beaux dessins animés de Noël

Noël approche à grand pas. Une ambiance magique qui donne envie d’être confortablement installé sous un plaid devant un féérique dessin animé. Parents ou non, grands enfants ou pas, nombreux sont ceux à adopter le mode cocooning et les moments gourmands lorsque le soir et les week end arrivent.

Le froid a pris ses droits en ville comme en campagne. Les cheminées fument et l’attirail hivernal a été sorti des placards. Gros pull, gants, écharpes et bonnets, mais surtout et avant tout les bons vieux dessins animés à l’atmosphère si propice. Ces films qui sentent bon le pain d’épice, le chocolat chaud et les gâteaux à la cannelle. Au-delà du cultissime La Reine des neiges (2013), qui nous plongeait dans un univers enchanteur empli de glace et de magie, voici venir notre top 10 des plus beaux dessins animés de Noël.

L’étrange Noël de Monsieur Jack

En 1994, L’étrange Noël de Monsieur Jack de Henry Selick, d’après une histoire originale de Tim Burton, sortait dans nos salles. Bien qu’un brin flippant avec ses squelettes et ses revenants, on ne peut passer à côté de cet hommage à la dissemblance signé Burton. Chacun des héros burtonien offre un aspect effrayant, du touchant Edward aux mains d’argent à l’incompris Sweeney Todd en passant par le solitaire Willy Wonka. Jack Skellington est tout sauf une exception à la règle. C’est ainsi qu’il nous entraine dans un tourbillon de poésie mortuaire et de personnages débonnaires, proposés aux plus de 6 ans.

Jack Skellington, un épouvantail squelettique surnommé « le roi des citrouilles », vit à Halloween-ville. En tant que maître de l’épouvante, il occupe ses journées à préparer la prochaine fête d’Halloween. Pourtant Jack en a assez d’organiser depuis des siècles la même fête répétitive et ennuyeuse. Il rêve de changement et décide donc de partir. Il découvre alors la ville de Noël. Après cette aventure, il revient chez lui, avec une idée originale en tête : et si, cette année, les habitants de la ville d’Halloween fêtaient Noël ?

Le Pôle Express

Robert Zemeckis nous offrait en 2004 Le Pôle Express, adapté du roman Boréal-express de Chris Van Allsburg. Un conte magique à souhait, époustouflant de par sa technicité. Les images sont d’une rares beauté et les décors aussi rafraîchissants que chaleureux. La nostalgie nous envahit tandis que notre esprit aventureux refait surface. Une réalisation magistrale pour un pur moment de poésie, pour les enfants de 6 ans et plus.

Un jeune garçon qui se met à douter de l’existence du Père Noël monte dans un train mystérieux en partance pour le pôle Nord. A mesure que le Pôle Express s’enfonce dans des contrées enchantées, l’aventure est au rendez-vous et les jeunes passagers prennent conscience de l’étendue de leurs dons.

Niko, le petit renne

Michael Hegner et Kari Juusonen nous dévoilait en 2008 Niko, le petit renne. Idéal pour les tous petits, cette fable de Noël offre des personnages attachants et une intrigue fort plaisante pour les 3 ans et plus. Un périlleux périple et de belles valeurs véhiculées pour un moment de qualité.

Niko, le petit renne, vit avec sa maman et toute la tribu dans la paisible Vallée des rennes. En secret, Niko ne rêve que d’une chose : rencontrer son père, membre de la légendaire Brigade du Père Noël. Pour cela, le petit renne s’entraîne sans cesse à voler afin de rejoindre le village du Père Noël… Malheureusement ses efforts sont vains. Il décide alors de partir à pied à la recherche de ce papa-héros. Il est accompagné dans son périple par son ami Julius, petit écureuil volant. En chemin, ils vont faire la connaissance de Wilma, jeune belette délurée qui sera leur guide jusqu’aux Montagnes du Père Noël… C’est sans compter sur la meute de loups, commandée par l’effrayant Loucifer, qui n’a qu’une ambition : remplacer Le Père Noël. Niko devra alors faire preuve de beaucoup de courage pour accomplir son rêve et ainsi peut-être retrouver son père…

Le drôle de Noël de Scrooge

C’est en 2009 que Zemeckis nous faisait de nouveau rêver avec Le drôle de Noël de Scrooge, adapté du conte Un chant de Noël de Charles Dickens. De par l’interprétation de Jim Carrey, le réalisateur nous montrait que la fête sacralisée pouvait également détenir une part d’obscurité. Raison pour laquelle le film est déconseillé au moins de 10 ans. Tout comme l’attachant Grinch, Ebenezer Scrooge n’aime pas Noël et encore moins ceux qui le célèbre. Un film pour le moins dérangeant à l’approche de Noël, mais oh combien propice aux remises en question…

Parmi tous les marchands de Londres, Ebenezer Scrooge est connu comme l’un des plus riches et des plus avares. Ce vieillard solitaire et insensible vit dans l’obsession de ses livres de comptes. Ni la mort de son associé, Marley, ni la pauvre condition de son employé, Bob Cratchit, n’ont jamais réussi à l’émouvoir. De tous les jours de l’année, celui que Scrooge déteste le plus est Noël. L’idée de répandre joie et cadeaux va définitivement à l’encontre de tous ses principes ! Pourtant, cette année, Scrooge va vivre un Noël qu’il ne sera pas près d’oublier… Tout commence la veille de Noël, lorsqu’en rentrant chez lui, Scrooge a d’étranges hallucinations. Le spectre de son ancien associé lui rend la plus effrayante des visites, et lui en annonce d’autres, aussi magiques que troublantes… Scrooge se voit d’abord confronté à l’Esprit des Noëls passés, qui le replonge dans ses propres souvenirs, réveillant en lui des blessures oubliées et des regrets profondément enfouis.

Mission Noël : les aventures de la famille Noël

Sarah Smith et Barry Cook nous offrait en 2011 Mission Noël : les aventures de la famille Noël. Au-delà d’une intrigue palpitante, le film dévoile une belle morale : aucun enfant ne doit être oublié lors de cette fête qui leurs est consacrée. Entre humour et péripéties, le dessin animé allie modernité et féérie. Un film aussi émouvant que porteur d’espoir, aussi déjanté que surprenant.

Comment le Père Noël fait-il pour apporter tous les cadeaux, à tous les enfants du monde, en une seule nuit ? Qui ne s’est jamais posé cette question ? Voici la réponse : il s’agit d’une opération secrète impliquant une technologie de pointe, soigneusement préparée dans une région secrète du pôle Nord… Pourtant, cette fois, un grain de sable va mettre la magie en danger. Un enfant a été oublié ! Et pour couronner le tout, c’est Arthur, le plus jeune fils du Père Noël et le moins doué de la famille, qui va tenter de sauver la situation avec son drôle de grand-père et une lutine obsédée par l’emballage des cadeaux… La mission s’annonce pleine d’aventures !

Y aurait-il un dessin animé au-delà de ceux que nous vous avons rappelé qui vous touche particulièrement en cette période de fêtes ? À vos commentaires !

Voir aussi

C’est ça l’amour : la fin d’un couple n’est pas la fin d’une famille

CRITIQUE FILM - Dernier long métrage de la réalisatrice Claire Burger, "C’est ça l’amour" dessine avec tendresse la vie d’un homme et de ses filles après que son épouse l’ait quitté. Avec Bouli Lanners exceptionnel dans un nouveau registre.

Exprimez vous !

Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis