Les nouvelles séries à ne pas manquer cet été

Les nouvelles séries à ne pas manquer cet été

Beaucoup de nouvelles séries vont faire leur apparition cet été. Voici celles qu'on a sélectionné et qu'il ne faudra pas manquer...

Succession - 3 juin sur HBO/OCS

L'histoire : Logan Roy, magnat des médias, prépare sa retraite entrainant des luttes fraternelles entre ses enfants pour lui succéder.

Pourquoi regarder : Après l'échec d'Alan Ball avec Here and Now, on en attend davantage de l'autre série HBO sur une famille dysfonctionnelle. Avec Adam McKay (The Big Short) à la réalisation, on devrait au moins avoir un rythme plus efficace et un ton bien cynique, avec l'humour singulier du cinéaste. Mais à part lui, on avoue que c'est surtout au niveau de la distribution que Succession nous donne envie, avec principalement Brian Cox, qui s'annonce impitoyable en patriarche. Du côté des enfants, Jeremy Strong, Alan RuckKieran Culkin, et Sarah Snook complètent le tableau.

Pose - 6 juin sur FX/Canal+ Séries

L'histoire : Pose prend place à New York en 1986 et observe à la loupe les différentes couches de la société qui composent Manhattan : la scène bobo-artistique, les balbutiements de l’ère Trump, la culture LGBT…

Pourquoi regarder : Faut-il encore présenter Ryan Murphy, le showrunner derrière des shows variés, d'American Horror Story à Glee en passant par Nip/Tuck et Feud ? Probablement pas. Dès lors, son regard porté sur la communauté LGBT est particulièrement attendu. D'autant qu'il a opté ici pour un casting composé en majorité d'acteurs transgenres. Et si en plus elle s'avère être de qualité, ce dont on ne doute pas, la série pourrait donc marquer le paysage audiovisuel et démarrer un tournant. En tout cas, les premières images pop et colorées donnent envie :

Cloak & Dagger - 8 juin sur Freeform/Amazon Vidéo

L'histoire : Tandy (Olivia Holt) et Tyrone (Aubrey Joseph), deux adolescents issus de milieux très différents, découvrent qu'ils ont des super-pouvoirs. Elle peut émettre des lames de lumière tandis que lui a la capacité d’engloutir les autres dans l’obscurité. Ils s’associent lorsqu’ils se rendent compte que la présence de l’un comme de l’autre renforce leurs pouvoirs.

Pourquoi regarder : Ces derniers temps les séries super-héroïques se sont multipliée sur le petit écran. Pour autant, Cloak & Dagger semble avoir le potentiel pour être un peu plus que la classique série pour adolescents. Celle-ci bénéficiant, a priori, d'un regard sur la société avec des thématiques pertinentes (religion, l'adolescence, le racisme, lutte des classes).

Et avec des premières images moins tapes à l’œil que d'autres show Marvel, on est prêt à lui donner une chance :

Yellowstone - 20 juin sur Paramount Network

L'histoire : Une famille du Montana, qui possède le plus grand ranch des Etats-Unis, se bat pour que l'on n'empiète pas sur ses terres.

Pourquoi regarder : Le western est revenu à la mode ces derniers temps. Avec Comancheria, David Mackenzie (réalisateur) et Taylor Sheridan (scénariste) modernisaient le genre. C'est dans une optique plus ou moins similaire que semble avoir été conçu Yellowstone, justement écrite et réalisée par... Taylor Sheridan. Pour le moment, ce dernier avait pu bénéficier de bon réalisateurs pour mettre en image ses scénarios (David Mackenzie donc, et Denis Villeneuve pour Sicario). Par la suite, avec Wind River, on sentait justement ce manque au niveau de la réalisation. On reste tout de même curieux de voir ce qu'il proposera avec Yellowstone, ne serait-ce que pour son casting dingue : Kevin Costner en tête, suivi de Wes Bentley ou encore Kelly Reilly.

Pour le moment, la qualité visuelle et notamment les grands décors naturels découverts dans la bande-annonce rendent Yellowstone plus que prometteuse.

Picnic at Hanging Rock - 25 juin sur Amazon/Canal+

L'histoire : La vie d'un pensionnat est perturbée par la disparition mystérieuse de trois internes et de leur gouvernante lors d'un pique-nique le jour de la Saint Valentin en 1900...

Pourquoi regarder : Contrairement à ce qui avait été un temps avancé, Picnic at Hanging Rock n'est pas une version allongée du film Pique-nique à Hanging Rock (1975) de Peter Weir, mais bien une adaptation basée sur le roman éponyme de Joan Lindsay. Un détail qu'a tenu à préciser Natalie Dormer (Game of Thrones, Les Tudors), qui interprète la directrice du pensionnat. Ainsi, on devrait avoir droit avec ces six épisodes de 52 minutes à une version bien plus riche et pertinente.

A part ça, outre la présence au casting de Natalie Dormer, dont la prestation devrait être encore remarquée, c'est surtout la première bande-annonce prometteuse qui nous a convaincu :

Sharp Objects - 8 juillet sur HBO/OCS

L'histoire : Camille Preaker (Amy Adams) est une journaliste tout juste sortie d’un bref séjour en hôpital psychiatrique. De retour dans sa ville natale, elle tente de résoudre le meurtre de deux jeunes filles, pour qui elle s'éprend d'une forte empathie. De plus, elle devra faire face à de vieux démons et sa mère névrosée et hypocondriaque, Adora Crellin (Patricia Clarkson), avec laquelle elle entretient une relation toxique.

Pourquoi regarder : Après avoir connu un très gros succès avec Big Little Lies, le cinéaste Jean-Marc Vallée renoue avec HBO pour une nouvelle adaptation de roman. Cette fois, il s'agit de Sharp Objects écrit par Gillian Flynn (Gone GirlDark Places). Rien qu'avec cette association, notre taux de hype était assez élevé. Et avec Marti Noxon (UnREAL) au développement de la série, Jason Blum à la production, et Amy Adams dans le premier rôle, notre envie n'a fait que décupler.

Très grosse attente de l'été donc avec Sharp Objects, qui reste encore bien mystérieuse, même avec les premières images dévoilées :

Castle Rock - 25 juillet sur Hulu

L'histoire : Dans une petite ville supposée se trouver dans le Maine, différents personnages issus de l'univers de Stephen King vont cohabiter.

Pourquoi regarder : S'il y en a bien un qui était sur toutes les lèvres ces derniers temps, c'est Stephen King ! Au cinéma comme à la télévision, les adaptations de ses œuvres (romans, nouvel, poèmes, liste de courses...) s'enchaînent. Côté série, Castle Rock est une de celles qui aura le plus attiré notre attention. Déjà, parce qu'il ne s'agit pas à proprement parler d'une adaptation d'un livre de King, mais de l'ensemble de son oeuvre. Castle Rock, dont le nom fait référence à la ville fictive du Maine où se déroulent plusieurs histoires de King (comme Cujo ou Bazaar), devrait connecter au sein du même univers plusieurs histoires de l'auteur. Une vraie originalité que promet la nouvelle collaboration entre Stephen King et J. J. Abrams (à la production) après 22.11.63 (déjà sur Hulu).

On notera alors au casting du très beau monde, tel que  Sissy Spacek (Carrie), Bill Skarsgård (Ça), Scott Glenn (The Leftovers) ou encore Jane Levy (Don't Breathe), qui collabore à nouveau avec Hulu après There's... Johnny!. Clairement, le site de vidéo à la demande (derrière The Handmaid's Tale) prend une direction intéressante à la HBO en adoptant une certaine vision auteuriste sans négliger les moyens. Pour vous convaincre, (re)voyez plutôt la bande-annonce très prometteuse de Castle Rock :

Disenchantment - 17 août sur Netflix

L'histoire : Dans le royaume médiéval de Dreamland, les mésaventures de Bean, une jeune princesse alcoolique, son compagnon elf, Elfo, et son démon personnel, Luci. Sur leur chemin, le trio rencontrera des ogres, des esprits, des trolls ou encore des humains idiots.

Pourquoi regarder : Disenchantment c'est la nouvelle série de Matt Groening, créateur des Simpson et de Futurama. Rien que ça devrait suffire à vous donner envie de regarder. Dans le style visuel, on se rapproche surtout de Futurama. De même que l'humour, qui s'annonce particulièrement décalé d'après les premières images. Et puis avec son pitch, Disenchantment pourrait offrir une bonne parodie du genre.

The Innocents - 24 août sur Netflix

L'histoire : Quand deux ados prennent la fuite pour vivre leur histoire, leur don extraordinaire libère des forces puissantes déterminées à les séparer à jamais.

Pourquoi regarder : Avec Netflix, on a appris à se méfier avec leurs nouveaux programmes qui semblent débarquer chaque semaine et dont la majorité est à oublier aussitôt. The Innocents en fera peut-être partie, mais on attend de voir. D'abord parce que le très charismatique Guy Pearce est présent. Et même si ce n'est pas lui qui portera la série, on apprécie toujours, au moins, de l’apercevoir. Au-delà de ça, The Innocents va permettre à Netflix de s'adresser encore une fois à un public adolescent. Comme avec 13 Reasons Why, c'est bien à eux que la série va s'adresser, mais par le prisme du fantastique. Il s'agira donc d'un classique récit d’apprentissage pour les jeunes en passe de devenir adulte. La particularité étant une capacité étonnante de métamorphose.

Et après une bande-annonce assez générale, on est curieux de voir ce que donnera The Innocents :

Tom Clancy's Jack Ryan - 31 août sur Amazon Vidéo

L'histoire : Quand Jack Ryan, analyste de la CIA, tombe sur une série de virements bancaires suspects, sa recherche de réponses l’attire dans un jeu mortel du chat et de la souris dans toute l’Europe et le Moyen-Orient, pour une attaque massive contre les États-Unis et ses alliés.

Pourquoi regarder : Jack Ryan est un personnage créé par le romancier Tom Clancy. Ses œuvres d'espionnage ont été remarquées de par leur précision et leur réalisme. Le héros a alors été souvent porté au cinéma (A la poursuite d'Octobre rouge, Jeux de guerre ou plus récemment The Ryan Initiative). John Krasinski sera donc le nouveau visage de Jack Ryan. De plus, la série est en partie produite par Michael Bay et a déjà été renouvelée pour une saison 2.

A l'image de sa bande-annonce, Tom Clancy's Jack Ryan devrait adopter un style à l'ancienne, entre La Chute du faucon noir et Mensonges d'Etat de Ridley Scott.

 

Voir aussi

Stranger Things saison 4 : découvrez les 8 premières minutes (avec beaucoup de sang)

Stranger Things saison 4 : découvrez les 8 premières minutes (avec beaucoup de sang)

Pour faire encore grimper un peu plus l'impatience avant la mise en ligne de la saison 4 le 27 mai prochain, Netflix a dévoilé les huit premières minutes du premier épisode. Découvrez-les ci-dessus.