ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Top des buddy movies les plus badass de tous les temps

Top des buddy movies les plus badass de tous les temps

Retour sur les cinq buddy movies les plus badass jamais réalisés, de "L'Arme Fatale" à "The Nice Guys".

Le buddy movie, ou "film de copains", est loin d’être un genre nouveau, y compris dans le cinéma français. Des œuvres comme Un singe en hiver ou La grande vadrouille peuvent en effet être considérées comme les précurseurs du buddy movie tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Etant donné qu’il était particulièrement difficile de choisir les 5 meilleurs au vu de la richesse du genre, il était nécessaire d’affiner le thème pour construire un top digne de ce nom. Découvrez donc quels sont les 5 buddy movies les plus badass et jouissifs de tous les temps.

1) L'Arme fatale - Richard Donner (1987) / Le Dernier Samaritain - Tony Scott (1991)

Avant l’arrivée de L’Arme fatale, il y a eu le très sympathique 48 heures, sorti cinq ans plus tôt, en 1982. Le scénariste Shane Black a d’ailleurs repris certains codes du film de Walter Hill dans son script. Il y a néanmoins ajouté une noirceur qui a permis au buddy movie policier de se renouveler. Avant que la franchise réalisée par Richard Donner ne devienne comique, Martin Riggs était un veuf suicidaire totalement incontrôlable et terrifiant pour son nouveau partenaire Roger Murtaugh.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

L’amitié entre ces deux personnages cultes est parfaitement amenée par Richard Donner, notamment dans la façon dont le père de famille veille subtilement sur son collègue imprévisible. Ajoutez à cela un redoutable bad guy incarné par Gary Busey, des séquences de torture insoutenables et un face-à-face final dans lequel Riggs laisser parler toute sa rage, et vous tenez LA référence ultime en matière de buddy movie. L’influence du duo formé par Mel Gibson et Danny Glover est encore perceptible aujourd’hui et leurs petits frères sont nombreux, à commencer par les célèbres Mike Lowrey et Marcus Burnett de Bad Boys.

Voici la bande-annonce :

 

Après avoir signé les scripts des deux premiers opus de L’Arme Fatale, Shane Black s’est attelé à celui du Dernier Samaritain. Aussi sombre que le premier épisode de la saga de Richard Donner, le film de Tony Scott porte tout le mal-être du scénariste, déprimé au moment de l’écrire. Bruce Willis a rarement trouvé un rôle de loser aussi réussi que dans ce film.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

Détective à la ramasse, il fait ici équipe avec un joueur de football complètement dépassé, interprété par Damon Wayans. En enquêtant sur deux meurtres sauvages, dont celui d’une jeune Halle Berry déjà extrêmement convaincante, le duo va découvrir de sombres manigances dans le milieu du sport, parfaitement résumée dans la mémorable scène d’ouverture. Flirtant avec le hard-boiled, Le Dernier Samaritain est moins resté dans les mémoires que L’Arme Fatale mais est tout aussi indispensable au buddy movie.

Voici la bande-annonce :

 

Bonus : Moins réussi mais tout aussi jouissif, Au Revoir à Jamais bénéficie lui aussi d’un script de Shane Black, vendu à l’époque à un prix record. Dans cette série B réalisée par Renny Harlin, Geena Davis part à la recherche de son passé de tueuse avec l’aide d’un détective incarné par Samuel L. Jackson.

2) Invasion Los Angeles - John Carpenter (1988)

S’il n’est pas vraiment un buddy movie à proprement parler, Invasion Los Angeles est tout de même porté par un duo mémorable. Dans ce film du grand John Carpenter, le regretté Roddy Piper incarne John Nada, un vagabond qui débarque à L.A. et se met à travailler dans le bâtiment. Il découvre un jour un étrange trafic de lunettes de soleil. Nada comprend qu’elles permettent de détecter des extraterrestres infiltrés qui prennent le contrôle de la société.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

John Carpenter est au meilleur de sa forme avec Invasion Los Angeles, chef d’œuvre de la science-fiction qui préfigure l’ère de la reprise du slogan « Make America Great Again ». Le réalisateur de The Thing dénonce le pouvoir des médias et la société de consommation avec la férocité qu’on lui connaît. Par ailleurs, Invasion Los Angeles dévoile un duo d’ouvriers particulièrement attachant.

L’une des scènes les plus mémorables du film reste d’ailleurs le combat entre le catcheur Roddy Piper et son acolyte campé par Keith David. Avant le baroud d’honneur final, ce dernier n’est pas convaincu par les explications de Hot Rod au sujet des extraterrestres. S’ensuit un très, très long combat dans lequel Piper tente de poser de force les lunettes sur le visage de David. Rien que pour cette scène légendaire et hilarante, Invasion Los Angeles mérite sa place dans ce top.

Voici un extrait :

 

Bonus : Si vous cherchez deux autres personnages qui ont du mal à se mettre d’accord avant de s’en prendre aux méchants, ruez-vous sur Tango & Cash, dans lequel Sylvester Stallone et Kurt Russell s’écharpent à coups de blagues dégoulinant de testostérone.

3) Une Journée en Enfer - John McTiernan (1995)

Totalement rincé, John McClane vit désormais à New York. Après avoir perdu son job et sa famille, le flic le plus célèbre du septième art est réquisitionné par un énigmatique terroriste répondant au nom de Simon. Entre les deux hommes s’installe un jeu machiavélique et McClane devient rapidement le pantin de son ennemi. Le flic peut néanmoins compter sur l’aide de Zeus Carver, gérant d’un magasin de Harlem qui s’est retrouvé malgré lui dans cette sombre histoire.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

Après le passage de Renny Harlin sur 58 minutes pour vivre, John McTiernan a brillamment repris en main la franchise Die Hard avec Une Journée en Enfer. McT réussit à imposer avec ce long-métrage un nouveau souffle à la saga, qui a malheureusement été plombée par la suite. Dans cet épisode, McClane n’a jamais été autant au fond du trou. Et le soutien de Zeus lui est totalement indispensable. Après s’être croisés dans Pulp Fiction et avant de s’affronter dans Incassable, Bruce Willis et Samuel L. Jackson révèlent une alchimie rarement égalée dans le genre. Face à eux, Jeremy Irons leur tend des pièges et les fait courir dans la Grosse Pomme avec des énigmes tordues, qui cachent un plan et une vengeance parfaitement dissimulés.

Une Journée en Enfer propose certaines des scènes d’action les plus impressionnantes jamais filmées dans New York. La gestion de l’espace de McTiernan est impeccable et le réalisateur parvient à faire vivre à son spectateur la course contre la montre éreintante de Zeus et McClane.

Voici la bande-annonce :

 

Bonus : Les amateurs de buddy movies pourront également se rabattre sur Last Action Hero, le génial blockbuster méta de McT dans lequel Arnold Schwarzenegger fait équipe, dans l’un de ses films, avec un jeune fan émerveillé. D’ailleurs, le scénariste de ce long-métrage n’est autre que Shane Black, qui est définitivement le roi du buddy movie américain.

4) Very Bad Cops - Adam McKay (2010)

S’il ne fallait garder qu’un seul buddy movie comique, ce serait celui-ci, et ce malgré des concurrents de taille. Première collaboration entre Will Ferrell et Mark Wahlberg, Very Bad Cops détourne les codes du genre avec brio.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

Les deux flics ringards mais extrêmement surprenants qu’ils interprètent se déchaînent dans une intrigue sinueuse qui n’a finalement aucun intérêt. Tandis que Will Ferrell excelle dans le rôle d’un ancien mac reconverti, Mark Wahlberg dévoile toute l’étendue de son talent comique. Face à eux, Samuel L. Jackson et Dwayne Johnson s’en donnent à cœur joie en reprenant les rôles de durs qui ont marqué leur carrière, à l’exception qu’ils sont ici complètement débiles.

Voici la bande-annonce :

 

Bonus : Côté comédies rendant hommage aux héros badass du genre, on vous recommande également Hot Fuzz, Les Flingueuses ou encore 21 Jump Street et sa suite.

5) The Nice Guys - Shane Black (2016)

En 2016, Shane Black – encore lui - revenait aux fondamentaux avec cette pépite, qui est seulement son troisième long-métrage en tant que réalisateur. Sorti en 2016, The Nice Guys nous a offert l’un des plus beaux duos de cinéma de ces dernières années.

Retour sur les 5 buddy movies les plus badass de tous les temps.

D’un côté, Russell Crowe interprète la brute qui se révèle utile lorsque l’on ne parvient pas à régler un litige à l’amiable. De l’autre, Ryan Gosling se glisse dans le costume d’un détective minable qui se fait sans cesse sauver par sa fille, incarnée par la géniale Angourie Rice. Ensemble, les deux ne pouvaient que faire des éclats.

Le spectateur les suit à travers une intrigue incompréhensible dans le Los Angeles de la période disco. Grâce à un script qui ridiculise le glamour d'Hollywood de façon hilarante, et son duo en or, Shane Black prouve avec The Nice Guys qu’il est possible de réinventer un genre dans lequel on est maître.

Voici la bande-annonce :

 

Bonus : Si vous êtes conquis par ce film, ne manquez pas Kiss Kiss Bang Bang, le premier long-métrage réalisé par Shane Black qui marqua le début de la résurrection artistique d’un certain Robert Downey Jr.