Top des pires scènes de sexe au cinéma

C'est très gênant !

Top des pires scènes de sexe au cinéma

Quasi-interdites ou fortement suggérées hors-écran il y'a encore près d'un demi-siècle, les scènes d'amour font presque partie du quotidien des spectateurs aujourd'hui. Qu'elles soient soft ou sulfureuses, qu'elles soient simulées ou non, elles ont la capacité de captiver le public. Sauf que parfois, si elles sont mal mises en scène, elles peuvent rester dans la mémoire pour de très mauvaises raisons.

Shoot'Em Up

Sorti en 2007, Shoot'Em Up est un film d'action à prendre au second degré. En effet, l'histoire de cet assassin (incarné par Clive Owen) qui va tout faire pour protéger un bébé d'une bande de criminels sanguinaires, donne lieu à de nombreuses séquences grotesques. Le plus grand exemple est cette scène d'amour complètement folle entre le héros et sa copine (campée par Monica Belucci). On retrouvera alors les deux personnages dans une bonne partie de jambes en l'air pendant que les grands méchants débarquent à tour de rôle dans la chambre. Comme le protagoniste sait faire deux choses à la fois, il en profite donc pour les dégommer au gun, tout en continuant à faire plaisir à madame.

Shoot 'em up
Shoot 'em up ©Metropolitan FilmExport

The Room

Considéré comme l'un des pires films de tous les temps,  The Room est avant tout l'idée d'un réalisateur seul sur sa planète : Tommy Wiseau. En effet, ce metteur en scène au passé mystérieux décide de réaliser en 2003 un drame semi-autobiographique dans lequel il campe le rôle principal. Avec pour thématique le danger d'avoir des amis, Wiseau livre alors un film nanardesque où rien ne marche, visuellement et scénaristiquement. Par conséquent, il n'est pas étonnant que les scènes d'amour soient tout aussi embarrassantes. Longues, mal filmées, et nous montrant de manière gênante le postérieur de Wiseau, elles font partie des nombreuses séquences involontairement hilarantes du film.

The Room
The Room ©Wiseau-Films

Twilight, chapitre V : Révélation, partie 2

Durant près de 6 ans la saga Twilight a divisé, entre fans purs et durs de la franchise et détracteurs énervés qui ne pardonnaient pas sa mièvrerie. Toutefois, il y a peut-être une scène qui a su les mettre d'accord, du fait de sa médiocrité : la scène de sexe entre Bella et Edward dans l'ultime volet.

Voici le contexte : Bella est enfin devenue vampire. Cela veut donc dire que son compagnon aux dents longues Edward peut lui faire l'amour sans avoir peur de la blesser ou de la mordre. Pourtant, alors qu'on pouvait s'attendre à une scène de sexe sauvage et bestiale entre les deux, nous avons droit à un clip vidéo ringard. En effet, la scène d'amour est surchargée inutilement de lumières et d'effets de ralentis. Est-ce donc du sexe ou une pub pour un nouveau parfum ? La question demeure encore.

Hyper Tension

Le pitch d'Hyper Tension est simple : alors qu'on lui a injecté un poison qui bloque les récepteurs d'adrénaline, un tueur à gages (Jason Statham) doit constamment rester en mouvement pour éviter que son cœur n'arrête de battre. De la réalisation parkinsonienne aux situations les plus loufoques, le film ose tout et n'importe quoi. Néanmoins, le moment le plus WTF reste celui où notre héros va devoir faire l'amour avec sa copine en cours de route, pour rester dans une tension raisonnable. On essaie de survivre comme on peut.

Hyper Tension
Hyper Tension ©Lionsgate

Amours Troubles

Echec critique et commercial monumental, Amours Troubles était au départ une comédie noire simple avec Ben Affleck et Jennifer Lopez. Sauf qu'au dernier moment, les producteurs ont voulu profiter de l'idylle médiatique des deux acteurs pour y rajouter un versant romantique. Le flop sera donc total, du fait d'une histoire très peu originale et des dialogues ridicules (avec le fameux "It's Turkey Time" lancé par le personnage de Jennifer Lopez à celui campé par Ben Affleck). Et la scène d'amour entre les deux, alors ? Eh bien, comment dire...

Amours Troubles
Amours Troubles ©Columbia Pictures

Showgirls

En 1995, l'attente était grande pour Showgirls. En effet, un film réalisé par Paul Verhoeven (auteur déjà de Robocop et Total Recall) avec Elizabeth Berkley en tête d'affiche (qui sortait tout juste de la série à succès Sauvés par le Gong) ne demandait qu'à être vu. Pourtant, l'échec du film sera proportionnel à son attente et à sa promo qui promettait de la nudité et de la subversion à foison. Considéré comme l'un des pires films jamais réalisés à sa sortie (il a depuis obtenu le statut de film culte), il compte une séquence d'amour inévitable : la fameuse scène de la piscine. On y retrouve donc Elizabeth Berkley et Kyle Maclachan dans des ébats qui frôlent le surjeu. À noter les mouvements de bassin de l'actrice qui sont à mourir de rire tant elle imite le dauphin à la perfection.

Showgirls
Showgirls ©United Artists

Sausage Party

En 2016, Sausage Party a fait longuement parler. Si le film a été interdit aux moins de 17 ans aux États-Unis, il n'en a pas été de même pour la France où l'interdiction de moins de 12 ans a créé la polémique. Il est vrai que si l'affiche et la promo du film pouvaient initialement faire penser à un film d'animation pour enfants, il n'en est pas de même pour son contenu où les dialogues crus, les scènes de sexe outrageuses et les délires masturbatoires sont légion. Le comble de la folie est par ailleurs atteint lorsqu'on assiste à une véritable orgie entre aliments, au cours de laquelle la saucisse, le pain pour hot-dogs ainsi que les sauces ketchup et moutarde s'en donnent à cœur joie. C'est très gênant...

Sausage Party
Sausage Party ©Sony Pictures Releasing GmbH

 

Voir aussi

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

La Proie d'une ombre : c'est quoi ce film d'horreur attendu pour la rentrée ?

Découvrez toutes les informations sur le film d'horreur "La Proie d'une ombre" attendu le 15 septembre prochain dans les salles françaises. Le film est réalisé par David Bruckner ("The Signal", "Le Rituel") et est porté par l'actrice Rebecca Hall.