Accueil > News > Cinéma > 13 Novembre : pourquoi le documentaire Netflix sur les attentats est à voir

13 Novembre : pourquoi le documentaire Netflix sur les attentats est à voir

Disponible sur Netflix depuis le 1er juin dernier, « 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur » des frères Naudet, est un documentaire bouleversant qui aborde les attentats à travers les témoignages de celles et ceux qui l’ont vécu de l’intérieur.

Les attentats parisiens du 13 Novembre 2015, les pires que la France ait connu, ont profondément marqué les esprits de tout un pays. À l’époque des chaînes d’information en continu, nous avons été presque immédiatement confrontés aux images du drame qui arrivaient sur nos écrans brutes, et sans filtre. Un flot de vidéos insoutenables, que nous ne pouvions cependant pas nous empêcher de regarder, comme pour saisir la terrible possibilité que ce à quoi nous assistions était bien réel.

Le 1er juin dernier, soit deux ans et demi après ces attentats, Netflix a mis en ligne un documentaire en trois parties sobrement intitulé 13 Novembre : Fluctuat Nec Mergitur. Réalisé par Jules et Gédeon Naudet, déjà auteurs d’un documentaire sur le 11 septembre, il nous offre un point de vue nouveau et unique sur cette terrible tragédie.

Ceux qui restent

Dans ces trois épisodes de 50 minutes environ, les réalisateurs reviennent chronologiquement sur les différentes attaques perpétrées le soir du 13 novembre. Du Stade de France à St Denis au Bataclan en passant par les terrasses parisiennes, les frères Naudet nous renvoient sur les lieux du cauchemar. Mais il n’est pas question ici d’analyse politique. Seul l’Humain compte.

En alternant images d’archive et témoignages poignants, nous pénétrons dans l’intimité de cette tragique nuit. Nous faisons connaissance avec les personnes présentes sur les terrasses ou au Stade de France, ou encore avec les pompiers et les membres des Forces de l’Ordre. Il y a Barouyr, Florian, Nina ou encore Grégory, propriétaire d’une des terrasses attaquées. Tous témoignent avec une grande douceur tout en racontant l’horreur. On sent que chaque mot prononcé renvoie à un traumatisme, mais ils font preuve d’une immense dignité en partageant ces instants douloureux. Les moments de silence nous emmènent à penser que les deux réalisateurs ont laissé les témoins s’exprimer librement, pour qu’ils parviennent à saisir des émotions d’une grande puissance.

Une bulle d’humanité

Un des survivants du Bataclan explique avoir aperçu des « bulles d’humanité » dans la salle pendant la prise d’otages, venant de proches, ou d’inconnus, qui se connectaient l’espace d’un instant, pour se soutenir dans l’insoutenable. C’est ce qu’il ressort de ce documentaire : des témoignages qui mettent en lumière des instants d’immense humanité qui ont eu lieu cette nuit là. Comme si le pire de l’Homme était également capable de faire ressortir le meilleur. La mort est présente à l’écran à chaque seconde mais c’est la vie qui nous frappe. Le documentaire a de très beau le fait de nous rappeler que l’humanité est encore bien présente autour de nous, et c’est finalement le plus bel hommage que l’on pouvait rendre aux victimes du 13 novembre, sans tomber dans le voyeurisme macabre.

 

Le documentaire est disponible sur Netflix. Découvrez la bande-annonce ci-dessus.

Voir aussi

The Alienist : Dakota Fanning se confie sur le tournage

Au cours d'un échange avec Freddie Highmore, Dakota Fanning s'est confiée sur le tournage de "l'Aliéniste".

Laisser un commentaire