ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

3 Billboards : ces véritables panneaux qui ont inspiré le réalisateur Martin McDonagh

Un nouveau grand rôle pour Frances McDormand

3 Billboards : ces véritables panneaux qui ont inspiré le réalisateur Martin McDonagh

Dans "3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance", Frances McDormand incarne une mère endeuillée qui interpelle la police en louant des affichages publicitaires, pour faire avancer l’enquête sur le meurtre de sa fille. Une idée bouleversante que le réalisateur et auteur Martin McDonagh a directement tirée de sa mémoire.

3 Billboards : Frances McDormand en quête de justice

Après Bons baisers de Bruges et 7 Psychopathes, Martin McDonagh continue de se rapprocher de l’œuvre des frères Coen avec 3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance, sorti en 2018. Comme les réalisateurs de Sang pour sang et de No Country for Old Men, le cinéaste filme la confrontation entre des idiots de grande envergure et des individus nettement plus subtils dans l’Amérique rurale.

Néanmoins, à la différence des auteurs d’Inside Llewyn Davis, Martin McDonagh traite chacun de ses personnages avec une tendresse bouleversante, à commencer par son héroïne incarnée par la formidable Frances McDormand, muse des frères Coen et épouse de Joel. Après le meurtre de sa fille, violée et brûlée, Mildred Hayes a soif de justice et ne supporte pas que la police d’Ebbing, dans le Missouri, n’avance pas sur l’enquête. Elle décide de louer trois panneaux publicitaires.

3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance
Mildred Hayes (Frances McDormand) - 3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance © 20th Century Studios

Sur le premier, elle rappelle les conditions atroces de la mort de sa fille. Sur le deuxième, elle s’étonne du fait qu’aucun suspect n’a été arrêté. Sur le troisième, elle interpelle directement le chef des autorités locales, interprété par Woody Harrelson. Souffrant d’un cancer de la prostate, ce dernier n’a plus que quelques mois à vivre. L’acte de Mildred provoque donc la colère des habitants de la ville, à commencer par celle d’un policier ultra violent joué par Sam Rockwell.

Joel Coen à la rescousse

Drame teinté de l’humour noir propre à son auteur et réalisateur, 3 Billboards déploie des dialogues redoutables et prend à plusieurs reprises une tournure inattendue grâce à plusieurs ruptures narratives. La guérison impossible et la rédemption des personnages de Frances McDormand et Sam Rockwell forment le cœur du film. Le duo a d’ailleurs brillé aux Oscars et a été récompensé par les statuettes de Meilleur actrice et Meilleur acteur dans un second rôle.

3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance
3 Billboards : Les Panneaux de la vengeance © 20th Century Studios

3 Billboards représente donc un chapitre important dans la carrière de Frances McDormand, au même titre que Fargo, la série Olive Kitteridge et l’attendu Nomadland. La comédienne a pourtant failli refuser d’incarner Mildred Hayes, s’estimant trop vieille pour prêter ses traits à cette mère endeuillée. Son mari a néanmoins réussi à la convaincre, comme elle l’expliquait lors d’une conférence donnée lors du TIFF, citée par Indiewire. Un soulagement pour Martin McDonagh, qui avait écrit ce rôle spécialement pour elle.

Un vieux souvenir de Martin McDonagh

L’origine de 3 Billboards remonte à une vingtaine d’années pour le réalisateur. Dans le making-of intitulé Crucify ‘Em, le cinéaste britannique raconte :

Je traversais l’Amérique en bus et j’ai vu quelque chose de similaire à ce qu’on voit dans le film sur le premier et le deuxième panneaux. Ça m’est resté en tête. Ensuite, il y a 10 ou 11 ans, j’ai commencé à me demander quel genre de personne serait capable de faire ce genre de déclaration.

Martin McDonagh a alors eu l’idée d’une mère, et la naissance de ce personnage a enclenché le processus d’écriture du long-métrage, également récompensé par le Golden Globe du Meilleur scénario ainsi que celui du Meilleur film dramatique.

 

Voir aussi

Call Me by Your Name sur Netflix : les dessous de la scène controversée de la pêche

Call Me by Your Name sur Netflix : les dessous de la scène controversée de la pêche

Le très beau "Call Me by Your Name" rejoint le catalogue de la plateforme au logo rouge, l'occasion pour nous de vous en dire plus sur les prémisses d'une scène clivante du long-métrage de Luca Guadagnino.