MENU
Accueil > News > Cinéma > Aladdin : on décrypte la nouvelle bande-annonce

Aladdin : on décrypte la nouvelle bande-annonce

×

Le « Aladdin » à la sauce Guy Ritchie se montre dans nouvelle bande-annonce de plus de deux minutes, une version longue de la précédente composée des grands moments incontournables du film, y compris le tour en tapis volant sur fond de « Ce rêve bleu ». Même Apu est là !

Disney n’en démord pas et compte remettre au goût du jour ses plus grands classiques avec des remakes live. Dans les prochaines semaines, c’est l’éléphanteau Dumbo qui prendra son envol devant la caméra de Tim Burton (24 mars). Ensuite, le 22 mai, le charmant Aladdin fera tout pour conquérir le cœur de Jasmine.

Le film s’est montré par deux fois, dans un teaser puis dans une bande-annonce assez courte. Le Génie incarné par Will Smith a beaucoup été au centre des discussions. Il apparaîtra sous deux formes : en bleu, comme le veut le design initial de son personnage, et avec la peau normale de l’acteur, sans modification numérique. On le retrouve omniprésent dans cette nouvelle bande-annonce, aidant Aladdin à exaucer son vœux de devenir riche pour être à la hauteur de la femme qu’il désire. Le film reprendra bien évidement l’histoire originale. Ce jeune homme des rues va tomber sur une lampe permettant de libérer un Génie pouvant exaucer trois vœux. Il devient donc le prince Ali. Jafar, vizir du Sultan, rêve de son côté de prendre le pouvoir et espère avoir en sa possession la fameuse lampe.

Cette version 2019 est signée Guy Ritchie, avec Mena Massoud dans le rôle central, Naomi Scott en Jasmine et Marwan Kenzari en Jafar. Mais c’est bien Will Smith qui prend toute la lumière car la bande-annonce insiste sur son côté moqueur. Aladdin va devoir subir l’humour et les humeurs de son nouveau compagnon. La star américaine a l’air en totale roue libre et le film pourrait se transformer en one-man-show. Le reste de la BA s’attarde sur un passage charnière, le vol en tapis, scène rendue culte par l’utilisation de la chanson « Ce rêve bleu. »

Guy Ritchie s’en donne à cœur joie visuellement, les images montrées laissent augurer d’un spectacle coloré et tonitruant, parsemé de grands mouvements de caméra virtuose. Le réalisateur anglais a toujours été un formaliste compulsif, sortant tout son arsenal d’effets pour saupoudrer ses scènes d’action. Il ne faut pas être un génie pour s’attendre à un gros score au box-office en mai prochain.

Voir aussi
Toronto 2019 : notre classement (Joker, Jojo Rabbit) et le vlog coulisses

Nous avons passé six jours riches en émotion au 44e Festival de Toronto. Découvrez tous nos coups de cœur (et nos déceptions) du Festival International du Film de Toronto 2019 ainsi qu'un vlog coulisses de nos aventures torontoises.

Exprimez vous !
Copyright © 2019 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis