ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Ali G : Sacha Baron Cohen raconte les dessous de son interview avec Donald Trump

Ali G : Sacha Baron Cohen raconte les dessous de son interview avec Donald Trump

Alors que « Borat 2 » cartonne sur Amazon Prime Video, Sacha Baron Cohen enchaîne les plateaux de télévision pour faire la promotion de son film. Lors d'une récente interview il est revenu sur un ancien entretien qu'il a eu avec un certain Donald Trump.

Sacha Baron Cohen : le roi du piège

Le 23 octobre dernier, Sacha Baron Cohen a dévoilé son nouveau film : Borat 2. Le long-métrage, qui remet au goût du jour le journaliste kazakh, est disponible sur Amazon Prime Video. Le film est plutôt bien reçu et contient son lot de scène chocs. En ce moment, à quelques jours des élections présidentielles, le comédien arpente les plateaux de télévision américains pour parler de son film. Le temps d'une interview, il est revenu sur une ancienne rencontre qu'il a eue avec Donald Trump.

Ali G : un petit classique du genre

Lors de The Late Show with Stephen Colbert, Sacha Baron Cohen est revenu sur une ancienne vidéo qui avait fait sensation. Il y a quelques années, Donald Trump s'est également fait piéger par l'acteur. En 2002, Mark Mylod réalise Ali G, dans lequel Sacha Baron Cohen incarne un jeune homme des quartiers défavorisés. Cliché de la petite racaille, il tente de se faire élire député quand il apprend que le centre de loisir de sa ville va fermer. Ali G est le film qui a révélé Sacha Baron Cohen au grand public. Une œuvre devenue culte pour les amateurs du comédien. Et qui avait en son temps rapporté plus de 23 millions de dollars au box-office.

Sacha Baron Cohen vs Donald Trump

Lors du Late Show, Sacha Baron Cohen est revenu sur une de ses anciennes blagues, où il avait interviewé l'actuel président américain, dans la peau d'Ali G. Donald Trump a par la suite prétendu savoir qu'il s'agissait de Sacha Baron Cohen, mais ce dernier affirme que le politicien est bien tombé dans le panneau :

Je l'interviewais en tant qu'Ali G. Le producteur de l'émission était un anglais, assez beau, propre sur lui, et qui s'exprimait avec un phrasé recherché. Donald Trump a supposé qu'il allait être l'intervieweur. Mais le producteur lui a dit : « Non, c'est lui l'intervieweur, il s'appelle Ali G ». Je me souviens que Donald Trump m'a regardé. Je portais un survêtement et je lui ai dis : « Yo, comment tu t'appelles ? Comment ça s'épelle ? Donald ? ». Son visage s'est décomposé. Il fut immédiatement furieux d'avoir parlé à quelqu'un d'une classe inférieure à la sienne.

Ali G : Sacha Baron Cohen raconte les dessous de son interview avec Donald Trump

Même si Donald Trump soutient qu'il avait compris la supercherie, Sacha Baron Cohen insiste, il n'avait aucune idée de ce qu'il se passait et il a répondu aux questions très sérieusement pendant toute la durée de l'entretien :

Il est resté tout du long. Nous avons parlé environ sept minutes. En public il dira : « j'avais deviné ». Mais la vérité c'est qu'il n'a rien capté du tout. Il a répondu à mes questions très sérieusement. À un moment, je lui ai demandé : « depuis combien de temps les êtres humains font-ils des affaires ? ». Et il m'a répondu le plus normalement du monde : « Eh bien, les êtres humains font des affaires depuis des millions d'années. Je pense que les premiers échanges datent d'il y a 5 à 10 000 ans. » Puis je lui ai demandé 50 millions de dollars pour un projet commercial. Il a refusé, à juste titre, a fait ses excuses et est parti.

À l'occasion de la sortie de Borat 2, Donald Trump est revenu sur cette histoire, disant ainsi : « Il y a des années il a essayé de m'arnaquer, mais j'étais le seul à avoir refusé. ». Bien joué Sacha Baron Cohen.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.