ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Aliens le retour sur Prime Video : le film doit beaucoup à Arnold Schwarzenegger

Aliens le retour sur Prime Video : le film doit beaucoup à Arnold Schwarzenegger

En dépit du succès d"Alien le huitième passager", "Aliens le retour" a mis de nombreuses années à se faire. Mais, en partie grâce à Arnold Schwarzenegger, James Cameron a pu réaliser ce second opus de la saga culte.

Ripley reprend du service pour Aliens le retour

Réalisé pour un budget d'environ 11 millions de dollars, Alien le huitième passager en a rapporté plus de 100 millions au box-office mondial. Et ce, en 1979 ! Un succès immense qui lança ainsi la saga Alien et une première suite Aliens, le retour (1986). Pour ce second film, Ridley Scott a laissé la réalisation à James Cameron, qui avait obtenu un premier succès avec Terminator (1984).

Dans Aliens, le retour on retrouve Ripley (Sigourney Weaver) après avoir échappé au xenomorphe. Ayant dérivé dans l'espace durant 57 ans (en sommeil artificiel), elle est finalement secourue et fait son rapport sur la créature qui a massacré l'équipage du Nostromo. Seulement son ancien employeur ne la prend pas au sérieux étant donné que la planète LV-426 sur laquelle le Nostromo a récupéré la créature, a été colonisée depuis vingt ans maintenant et aucun drame ne s'est produit. Du moins, jusqu'à aujourd'hui. En effet, après avoir perdu contact avec la colonie, la compagnie demande à Ripley d'accompagner une unité de Marines pour découvrir ce qui s'y trame. Le cauchemar recommence...

Aliens le retour sur Prime Video : le film doit beaucoup à Arnold Schwarzenegger
© 20th Century Fox

Schwarzenegger déterminant pour le projet de Cameron

Tout en gardant l'esprit du premier film, Aliens, le retour est indéniablement marqué par le style de James Cameron, même dans l'écriture (il a co-écrit le scénario). Pourtant, James Cameron aurait bien pu ne jamais faire ce long-métrage sans l'aide de l'acteur vedette des années 1980 et 1990 Arnold Schwarzenegger !

A l'origine, le pitch proposé par James Cameron pour Aliens le retour n'a pas du tout convaincu la 20th Century Fox. A tel point que le studio a mis de côté le projet, tandis que James Cameron allait se lancer, à l'époque, dans la réalisation de Terminator, avec Arnold Schwarzenegger en tête d'affiche. Mais, là encore, Cameron a dû se montrer patient. Schwarzenegger reprenant son rôle de barbare dans Conan le destructeur, il fallut repousser le tournage de Terminator de neuf mois.

© 20th Century Fox

Durant ce temps, Cameron a pu écrire les trois quarts du scénario d'Aliens qui a cette fois beaucoup plu au studio. Une dernière condition pour qu'il se lance alors, que Terminator soit un carton. Avec quasiment 80 millions de dollars au box-office mondial pour un budget de moins de dix millions, Cameron était plutôt serein. Merci Schwarzy !

Et une longue bataille juridique

Evidemment, même en prenant en compte ces éléments, on peut se demander pourquoi la Fox a mis autant de temps avant de lancer la suite - sept ans séparent les deux sorties. Avec le succès d'Alien, l'idée d'une suite a vite émergé. Mais un désaccord sur la répartition des bénéfices du premier film entre les producteurs et la 20th Century Fox a bloqué tout développement possible. Finalement, le distributeur a proposé aux producteurs de les laisser faire la suite, à condition qu'ils acceptent de ne plus recevoir de bénéfices sur le premier film. Ironie du sort, la Fox s'est retrouvée dans une situation similaire après la sortie d'Alien le retour. Cette fois, les producteurs (auxquels s'ajouta notamment James Cameron) estimaient que le studio avait modifié ses comptes à l'aide d'une comptabilité créative pour ne pas avoir à les payer.

 

Voir aussi

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Mort de Philippe Clair, réalisateur de comédies potaches avec les Charlots et Aldo Maccione

Philippe Clair, réalisateur de plusieurs comédies cultes des années 70 et 80, est décédé à l'âge de 90 ans.