ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Ant-Man : retour sur le film avorté d'Edgar Wright

Il fourmillait pourtant d’idées

Ant-Man : retour sur le film avorté d'Edgar Wright

Ant-Man est arrivé dans le MCU à la toute fin de la phase 2, après deux aventures des Avengers. Le film a été réalisé par Peyton Reed mais avant lui, un metteur en scène d'un autre calibre devait mener le projet : Edgar Wright. Retour sur son expérience avortée en cours de route.

Le plus petit super-héros du MCU

Juillet 2015, Paul Rudd endosse pour la première fois le costume d'Ant-Man sur grand écran. L'acteur a plutôt l'habitude de tourner dans des comédies ou des films indépendants. Moins dans des grosses productions. Sa présence à bord indique donc quelque chose au niveau des intentions qui portent ce film. On ne prend pas un acteur à l'aise dans le registre comique pour ne pas profiter de ses atouts. Ant-Man sera donc un film moins grave dans le ton qu'une majeure partie des précédents morceaux de l'univers étendu. C'est, en toute logique, un réalisateur capable de supporter cette vision qui devra mener l'entreprise. Peyton Reed est ainsi choisi.

Le scénario se concentre sur le personnage de Scott Lang, petite frappe emprisonnée après un cambriolage. De retour à la vie normale, il se cherche une raison d'exister. Grâce au docteur Hank Pym (Michael Douglas), il va être amené à devenir Ant-Man, un super-héros dont le principal pouvoir est de rapetisser comme ses amies les fourmis.

Qu'on le dise, ce film n'est clairement pas très marquant dans l'univers étendu. Loin d'être désagréable, il ne provoque pas le même engouement que les péripéties d'Iron Man ou Captain America. Bien évidemment, le personnage aura son importance par le suite. Mais à l'époque du premier Anti-Man, il restait assez secondaire dans la troupe du MCU. Son score au box-office en témoigne, avec 519 millions de dollars récoltés à travers le monde. Un résultat qui est même en dessous des 644 millions de dollars de Thor : Le Monde des ténèbres, le moins bon film de l'univers.

Ant-Man
Ant-Man (Paul Rudd) - Ant-Man ©Marvel Studios

Ant-Man : un projet de longue date pour Edgar Wright

Pendant un long moment Edgar Wright a été aux commandes. Le réalisateur de Shaun of the Dead, Hot Fuzz ou encore Baby Driver est un as quand il mélange humour et action. Son cinéma a fait chavirer le coeur de tant de cinéphiles, qu'une incursion chez Marvel était un sacré motif de curiosité. Sauf que l'expérience a mal tourné. Avant le commencement du MCU, Edgar Wright était déjà intéressé par un film Ant-Man. L'univers prend ensuite forme et ça sera dans ce contexte qu'il devra travailler, en tant que scénariste et réalisateur. Bonne nouvelle pour ses fans, qui pensent que le personnage peut matcher avec son style.

Il s'attache donc à pondre un scénario avec une certaine liberté mais le gardien du MCU, Kevin Feige, ne va pas tarder à le rappeler à l'ordre. Ant-Man doit passer par une phase de réécriture poussée pour s'insérer avec cohérence dans l'univers étendu. C'est toute la complexité de travailler dans ce contexte, car chaque film est une pièce d'un immense puzzle. Vous vous en doutez, il y a des contraintes difficilement évitables.

C'est en 2014 que tout va basculer. Le studio annonce qu'il ne continuera pas avec Edgar Wright. La raison officielle ? Les si dévastateurs différents artistiques. Le principal concerné voulait écrire le scénario alors que Marvel préférait uniquement l'avoir derrière la caméra pour emballer le tout. Une condition qui ne l'intéressait pas vraiment, lui qui a écrit tous ses films jusqu'à présent. Sentant que la liberté qu'il désirait commençait à s'étioler, il quitte le projet. Néanmoins, son précédent scénario reste une base sur laquelle ses successeurs vont travailler. Peyton Reed arrive à bord, Gabriel Ferrari, Andrew Barrer et Adam McKay retouchent le script avec la participation de Paul Rudd.

Ant-Man
Ant-Man ©Marvel Studios

Difficile de savoir avec précision quels éléments d'Edgar Wright sont visibles dans le résultat final. Avec le temps, on a pu apprendre quelques détails comme l'importance prise par le Quantum Realm dans la dernière partie après son départ. Il ne comptait également pas donner tant de place que ça à Hope van Dyne (Evangeline Lilly). À contrario, la scène post-générique où ce personnage amorce sa transformation en Guêpe était bien une idée présente depuis le départ. Dans une grande interview avec BuzzFeed, Joss Whedon a évoqué le script d'Edgar Wright avec un enthousiasme démesuré :

Je pense que le script n'était pas seulement le meilleur que Marvel n'a jamais eu, mais aussi le meilleur de Marvel que j'ai pu lire. Je n'avais aucun intérêt pour Ant-Man. J'ai lu le script, et j'étais comme : "Bien sûr ! C'est si bon !"

Ça m'a rappelé quand je lisais les livres. Irrévérencieux et amusant.

Longtemps amer par rapport à cette expérience contrariée, Edgar Wright s'est récemment rabiboché avec Kevin Feige à l'occasion du numéro spécial qu'il a supervisé pour l'emblématique magazine Empire. Peu de chance qu'il retente sa chance dans le MCU mais, au moins, l'histoire se finit sur une bonne note.

 

Voir aussi

Top des meilleurs films adaptés de jeux vidéo

Top des meilleurs films adaptés de jeux vidéo

Les adaptations de jeux vidéo au cinéma est un sujet sensible. Hollywood rencontre souvent des difficultés pour mettre en scène une bonne adaptation d’une franchise vidéo-ludique. Mais parfois le résultat peut être très convaincant.