ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Anthony Hopkins sacré aux BAFTA pour son rôle dans The Father

La légende s'écrit encore

Anthony Hopkins sacré aux BAFTA pour son rôle dans The Father

Anthony Hopkins, après plus de 60 ans passés sur les planches de théâtre et au cinéma, est toujours au sommet de son art. Figure majeure du cinéma, présent dans de très nombreux films mémorables, l'acteur vient de recevoir le BAFTA du meilleur acteur, son troisième, pour son rôle dans "The Father" de Florian Zeller.

Anthony Hopkins, monstre de cinéma

L'acteur Anthony Hopkins, légende du cinéma mondial, a reçu lors de la 74e cérémonie des British Academy Film Awards le BAFTA du meilleur acteur pour son rôle dans The Father, le film réalisé par Florian Zeller et un des grands favoris des cérémonies de récompenses depuis sa présentation au Festival de Sundance en 2020. C'est le troisième BAFTA que reçoit Anthony Hopkins, après celui pour Le Silence des agneaux et celui pour Les Vestiges du jour. Nommé aux Golden Globes 2021, il l'est aussi aux Oscars et pourrait donc ajouter une nouvelle récompense à sa très longue liste de distinctions. Le temps qui passe va bien à l'acteur qui fêtera cette année ses 84 ans. Il était en effet déjà sous  les feux des projecteurs en 2020 avec son rôle dans Les Deux Papes.

Le film de Florian Zeller est encore attendu dans les salles françaises, et il faut donc lire les critiques outre-Atlantique pour avoir un avant-goût de la performance d'Anthony Hopkins. Mais on sait déjà de quoi le film retourne, puisqu'il est l'adaptation de la pièce de théâtre Le Père, créée à Paris en 2012. C'est la septième pièce de théâtre de Florian Zeller, et celle qui lui a apporté une reconnaissance internationale. Le Père est considérée par The Times comme une des meilleurs pièces de la décennie lors de sa présentation. Elle est rapidement adaptée une première fois au cinéma en 2015 par Philippe Le Guay dans Floride, qui met en scène Jean Rochefort et Sandrine Kiberlain. Cette fois-ci, l'adaptation franco-britannique, réalisée par Florian Zeller lui-même, est menée par Olivia Colman et Anthony Hopkins, accompagnés notamment de Rufus Sewell et Imogen Poots.

The Father
Anne (Olivia Colman) - Anthony (Anthony Hopkins) The Father ©Orange studio / UGC

The Father : le rôle parfait pour Anthony Hopkins ?

Le film The Father raconte l'histoire d'Anthony, un londonien de 80 ans touché par la maladie d'Alzheimer et dont on assiste à la dégénérescence progressive. La fille d'Anthony part s'installer à Paris, et elle doit donc confier son père au soin d'aides à domicile, ce qu'il refuse en bloc. Pour Anthony, la réalité se trouble. Qu'est-ce qui est vrai ? Peut-il faire confiance à sa fille s'il ne fait pas confiance à son propre esprit ? Toute cette agitation autour de lui, est-ce pour le protéger ou le déposséder ? Le rôle échu à Anthony Hopkins est un rôle d'une beauté égale à son immense complexité. Il s'agit en effet de réussir à dire quand personne ne croit, et quand soi-même on ne sait pas, ou plus. Anthony doit comprendre les autres, faire en sorte que les autres le comprennent, et se comprendre lui-même.

Face à lui, d'autres acteurs de grand talent étaient nommés. Riz Ahmed dans Sound of Metal, Chadwick Boseman dans Le Blues de Ma Rainey, Adarsh Gourav dans Le Tigre Blanc, Mads Mikkelsen dans Drunk et Tahar Rahim dans Désigné coupableDes nominations qui faisaient la part belle à la diversité mais qui se sont donc conclues par l'attribution du prix à la légende vivante Anthony Hopkins. En plus de ce prix, The Father repart aussi avec le BAFTA du meilleur scénario adapté. Terrible récit sur la fin de vie et sur l'amour de siens, The Father est aussi un film sur la communication, le discours, et finalement la réalité et la fiction. Anthony doit trouver comment communiquer avec sa famille, comme l'acteur doit communiquer avec son public... Pour Anthony Hopkins, capable de jouer la douceur aussi intensément que la terreur, l'ambiguïté triste et vertigineuse de ce personnage semble lui aller à merveille.

Une belle soirée donc pour Anthony Hopkins et Florian Zeller, mais pas autant que pour Nomadland qui a raflé quatre BAFTA sur sept nominations : celui du meilleur film, meilleur réalisateur pour Chloé Zhao, meilleure actrice pour Frances McDormand et meilleure photographie. Après les Golden Globes et avant les prochains Oscars, la cérémonie des BAFTA 2021 confirme ainsi  la très forte tendance portant ces deux films...

 

Voir aussi

Fast and Furious : Michelle Rodriguez a totalement modifié l'écriture de son personnage

Fast and Furious : Michelle Rodriguez a totalement modifié l'écriture de son personnage

La comédienne Michelle Rodriguez revient sur le tournage du premier « Fast and Furious ». Selon elle, sans son intervention, le personnage de Letty aurait ressemblé à autre chose.