Apollo 13 sur Netflix : Tom Hanks a vécu un tournage pénible

Il ne s'est pourtant pas plaint !

Apollo 13 sur Netflix : Tom Hanks a vécu un tournage pénible

En 1995, Ron Howard signe l’un de ses films les plus cultes : « Apollo 13 ». Un film d’aventures spatiales marquant, auquel Tom Hanks participe. Cependant, l’acteur a vécu un tournage qu’il n’est pas près d’oublier.

Apollo 13 : Houston, nous avons un problème

Ron Howard a toujours été un réalisateur touche-à-tout, passant de la comédie (Cocoon) à l’héroic-fantasy (Willow) sans aucun problème. En 1995, il connaît son premier gros succès critique et commercial avec Apollo 13. En effet, avec un budget de 52 millions de dollars, le film engrange 355 millions de recettes. De plus, il est nommé 9 fois aux Oscars, et remporte deux statuettes. À noter, par ailleurs, que la fameuse réplique entendue dans le film : « Houston, nous avons un problème » a été classée 50e au classement des meilleures répliques du cinéma américain par l’American Film Institute.

Apollo 13 est tiré du livre Lost Moon : The Perilous Voyage of Apollo 13, écrit par Jim Lovell. Ce dernier fut le commandant de la mission spatiale Apollo 13, qui devait conduire les membres de cet équipage vers la Lune en 1970. Le long-métrage de Ron Howard s’inspire donc de cette histoire vraie incroyable qui a connu son lot de rebondissements en tout genre. 

Tom Hanks n’est pas venu ici pour souffrir, ok ?

Le film peut compter sur un casting 5 étoiles avec Kevin Bacon, Bill Paxton, Gary Sinise, Ed Harris…et Tom Hanks. Ce dernier est un passionné des programmes spatiaux Apollo, conservant même des maquettes de fusées lorsqu’il était petit. Par conséquent, il accepte rapidement la proposition de Ron Howard pour jouer dans Apollo 13. Cependant, la préparation est intense pour incarner le commandant Jim Lovell. Le « vrai » Jim Lovell n’est d'ailleurs pas très chaud à l’idée de voir Tom Hanks jouer son rôle (il préférait Kevin Costner !). Le retraité de la NASA se montre donc très dur et très glacial envers Tom Hanks.

Apollo 13
Apollo 13 ©Universal Pictures

En ce qui concerne les scènes filmées, le casting se voit obligé de voler à 6 000 km d’altitude dans un Boeing KC-135 propulsé à 800 km/h. L’objectif de Ron Howard est de pouvoir recréer de vraies situations en apesanteur. Ce genre de montagnes russes sera réellement pénible pour Tom Hanks et son estomac, d’autant que ces scènes seront rejouées à plusieurs reprises. Tout cela n’empêchera pas l’acteur de serrer les dents et de s’impliquer comme jamais sur le tournage. Cette détermination finira même par convaincre Jim Lovell qui sera ému par la performance de Tom Hanks lorsqu’il verra Apollo 13 en avant-première. En outre, son interprétation lui vaudra d’avoir un astéroïde à son nom, en 1996.

 

Voir aussi

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Night and Day sur France 2 : cette scène d’action que Tom Cruise voulait faire à tout prix

Cameron Diaz et Tom Cruise sont poursuivis aux quatre coins du monde dans "Night and Day". Un film qui marque le retour de l’acteur au cinéma d’action en 2010, et pour lequel il a tenu à se faire plaisir.