Arrête ou ma mère va tirer : comment Arnold Schwarzenegger a piégé Sylvester Stallone avec le film ?

"C'était de la merde"

Arrête ou ma mère va tirer : comment Arnold Schwarzenegger a piégé Sylvester Stallone avec le film ?

Dans les années 80 et 90, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger sont en compétition pour le titre de plus grosse star hollywoodienne. Pour piéger son ami, l'interprète du Terminator le convainc de participer à la comédie policière "Arrête ou ma mère va tirer !".

Arrête ou ma mère va tirer : Sylvester Stallone au fond du trou

Sylvester Stallone a connu des hauts et des bas dans sa carrière. Au fond du gouffre de sa longue et passionnante filmographie se trouve Arrête ou ma mère va tirer !. Dans cette comédie de Roger Spottiswoode (Under Fire, Demain ne meurt jamais) sortie en 1992, l'acteur prête ses traits au sergent Joe Bomowski.

Le quotidien de cet officier de la police de Los Angeles aux méthodes peu orthodoxes est chamboulé lorsque sa mère Tutti (Estelle Getty) lui rend une visite surprise. Un brin invasive, Tutti se met à se mêler de la vie sentimentale de son fils et n'hésite pas à lui apporter son aide pour tenter d'élucider une affaire de meurtre.

Arrête ou ma mère va tirer !
Arrête ou ma mère va tirer ! ©Universal Pictures

Échec commercial, Arrête ou ma mère va tirer ! est également un désastre artistique d'après Sylvester Stallone. Lors d'une session de questions/réponses organisée par le site Ain't It Cool News, le comédien déclare :

Le pire film que j'ai fait et de loin... peut-être l'un des pires films de tout le système solaire, en comptant des productions extraterrestres que nous n'avons jamais vues. Un ver plat pourrait écrire un meilleur scénario que celui d'Arrête ou ma mère va tirer !

Le piège d'Arnold Schwarzenegger

Dans les années 80 et 90, Sly et Arnold Schwarzenegger se livrent une lutte acharnée pour le trône du box-office hollywoodien. Une "guerre" sur laquelle l'interprète du Terminator revient lors de son passage chez Jimmy Kimmel en octobre 2019 :

Dans les années 80, il n'était qu'un rival. Il s'agissait de savoir qui faisait de plus gros films, qui avait les plus gros muscles, qui avait le plus de succès au box-office, qui tuait le plus de gens, qui avait les plus gros couteaux, les plus gros pistolets. (...) C'était fou, c'était la guerre.

Après avoir tourné dans de nombreux films d'action, Arnold Schwarzenegger s'essaie à la comédie, notamment avec Jumeaux et Un flic à la maternelle. La star tombe sur le script d'Arrête ou ma mère va tirer ! et se dit très vite qu'il s'agit de l'une des pires choses qu'elle a jamais lues. En bon farceur, l'acteur décide d'en faire profiter Sylvester Stallone :

J'ai lu le script, et c'était de la merde. Soyons honnêtes. À l'époque, je me dis que je ne vais pas faire le film. Après, ils sont allés voir Sly, et Sly m'a appelé en me demandant s'ils m'avaient parlé du film. Et je lui ai dit oui, que je songeais à le faire. (Je lui ai dit que) c'était vraiment une idée géniale ce film. Quand il a entendu ça, parce qu'on était en compétition, il s'est dit : "Quoi qu'il en coûte, je ferai ce film". Et bien sûr, le film s'est complètement vautré.

 

Voir aussi

Bob Marley : du monde arrive au casting du biopic

Bob Marley : du monde arrive au casting du biopic

Autour de Kingsley Ben-Adir dans le rôle du célèbre musicien, le casting du biopic sur Bob Marley s'étoffe. On pourra découvrir le film, dirigé par le réalisateur de "La Méthode Williams", début 2024.