Athena : le jour où Dali Benssalah (Abdel) a poussé à bout et giflé Sami Slimane (Karim)

Pour réaliser une des scènes les plus fortes du film "Athena", Sami Slimane (Karim) est allé au bout de lui-même, poussé dans ses retranchements par le réalisateur Romain Gavras et son partenaire de jeu Dali Benssalah (Abdel). Une séquence de tournage montrée dans le formidable making-of du film.

Les dessous du film Athena

C'est dans un long et passionnant making-of, à voir ci-dessus, que Romain Gavras, son équipe et les comédiens principaux d'Athena racontent la fabrication de ce film pas comme les autres. Sur quasiment 40 minutes, on découvre ainsi comment ont été réalisés les plans-séquences, quels ont été les moyens techniques mis en oeuvre, comment les acteurs se sont investis dans leurs personnages, comment la musique a été pensée et composée, etc..

Des images presqu'aussi impressionnantes que celles du film, mais surtout l'opportunité de découvrir les acteurs principaux en plein travail. Et sur ce point, le making-of d'Athena propose montre le tournage de la confrontation entre Abdel (Dali Benssalah) et Karim (Sami Slimane), lorsqu'Abdel vient chercher le jeune CRS Jérôme (Anthony Bajon). Une scène qui a été difficile à tourner, et dans laquelle Romain Gavras et Dali Benssalah ont joué sur la frustration de Sami Slimane en le poussant à bout.

Making-of Athena
Making-of Athena ©Netflix

La confrontation Abdel (Dali Benssalah) - Karim (Sami Slimane)

Dans cette séquence d'Athena, la tension est à son maximum. Elle signe la rupture définitive entre Abdel et Karim. Ce dernier, avec ses hommes, retient en otage Jérôme. Une situation explosive qui a fait monter d'un cran l'opposition avec les forces de police, et qui risque de faire dégénérer la situation à tout moment. Abdel, qui essaye à tout prix de réduire la tension, le confronte pour mettre en sécurité le jeune CRS. Il réussit à l'extraire du parking où Karim le retient mais, poursuivis, ils se retrouvent dans le bar à chicha occupé par Mokhtar et ses hommes.

Comme l'explique Dali Benssalah dans l'extrait ci-dessous, c'est un moment important pour le personnage incarné par Sami Slimane. Mais, problème, celui-ci a du mal à réussir le dialogue.

"Vas-y, tarte-moi vraiment !"

Romain Gavras explique qu'il a d'abord convenu avec Dali Benssalah d'y aller "mollo", mais à un moment de surprendre le jeune acteur. On voit donc Dali Benssallah se mettre à le pousser violemment, en lui disant "refais-moi ça !". Puis il lui met une gifle, avant de le prendre dans ses bras en lui murmurant "détends-toi, détends-toi". Sami Slimane a encore du mal à sortir son texte, alors il dit à son partenaire "vas-y tarte-moi vraiment." Dali Benssalah alterne ainsi les gifles prévues avec d'autres non-prévues.

Ça a été un enchaînement de vraies gifles quand il le demandait, mais aussi de vraies gifles quand il ne le demandait pas. Il fallait le surprendre, lui dire "ok, tu contrôles plus rien." Quand je lui lançais les vraies gifles qu'il n'avait pas demandées, il me regardait avec des yeux pour me dire "me refais pas ça parce que sinon, c'est plus du cinéma..."

Les gifles pleuvent et Sami Slimane est au bord de s'effondrer, lâchant à un moment un "faut arrêter là, j'ai la tête hors service." Mais finalement, à force d'essayer, au bord des larmes, Sami Slimane réussit au-delà de toutes les espérances, pour une des plus belles séquences d'Athena. Romain Gavras assume avoir appuyé sur sa frustration et déclare :

À un moment donné, il y a un truc d'épiphanie. Il le sort et... Il m'a mis la larme à l'oeil.

Voir aussi

Indiana Jones 5 : la légende est de retour dans un premier trailer épique

Indiana Jones 5 : la légende est de retour dans un premier trailer épique

La première bande-annonce du nouveau film de la saga "Indiana Jones", intitulé "Indiana Jones and the Dial of Destiny" a été dévoilée : ça s'annonce explosif, drôle et diablement épique !