Avatar 2 : pourquoi le premier script a fini à la poubelle ?

James Cameron se confie

Avatar 2 : pourquoi le premier script a fini à la poubelle ?

Écrire la suite d'"Avatar" n'a pas été une mince affaire pour James Cameron et son équipe. Il a récemment confié dans une interview que le premier script de "La voie de l'eau" avait terminé à la poubelle après un an d'écriture.

Avatar 2 : nous y sommes presque

En décembre 2009, James Cameron présente au monde son long-métrage le plus ambitieux : Avatar. Le film devient un véritable événement, et demeure encore aujourd'hui le plus grand succès de tous les temps au box-office mondial. Imaginé comme le premier volet d'une longue saga, sa suite n'arrive pourtant que treize ans plus tard, après de multiples reports avant tout liés au désir de Cameron d'écrire tous les films suivants avant de débuter le tournage. Baptisé La Voie de l'Eau, ce deuxième volet arrivera dans les salles le 14 décembre prochain.

Avatar : la voie de l'eau
Avatar : la voie de l'eau © 20th Century Studios/Disney

Ce nouveau film se déroule une dizaine d'années après le premier. Jake et Neytiri ont eu des enfants mais leur vie idyllique est menacée lorsque la RDA revient sur Pandora. Obligés de quitter leur habitat naturel, ils trouvent refuge sur les récifs. Au milieu de ces paysages marins féeriques, ils font la rencontre d'un nouveau peuple, les Metkayina, aux moeurs différentes des leurs.

Un premier essai pas concluant

Dans une interview donnée à The Times UK, James Cameron a fait une étonnante révélation. Après avoir passé un an sur un script d'Avatar 2, il a finalement décidé de le mettre à la poubelle.

Avant de commencer à travailler avec mes scénaristes, je leur ai dit "on ne peut pas faire le 2 avant d'avoir compris pourquoi le 1 a si bien fonctionné". Nous devons trouver la formule magique

a confié James Cameron. Avant de poursuivre :

Le premier film réussissait à faire coexister trois niveaux. La surface : des bons personnages, un élément perturbateur, et une résolution. La thématique : qu'est-ce que le film essaie de dire ? Et enfin le subconscient. Après avoir écrit un script entier de la suite je l'ai relu, et je me suis rendu compte qu'il ne parvenait même pas au niveau trois. Boom. J'ai tout recommencé. Ça a pris un an.

L'année dernière, dans une interview donnée au Marianne Williamson Podcast, James Cameron s'était confié sur cette troisième dimension, plus spirituelle :

Il y avait quelque chose de l'ordre du rêve. Cette envie d'être là, sur cette planète (...) de voler, de sentir cette liberté, cette forêt. Il y avait un sentiment sensoriel très puissant.

James Cameron a failli renvoyer ses scénaristes

Avatar : la voie de l'eauAvatar : la voie de l'eau
Avatar : la voie de l'eau © 20th Century Studios/Disney

Dans ce même podcast, le réalisateur d'Avatar avait confié avoir failli virer son équipe de scénaristes alors qu'ils commençaient à écrire la suite :

J'ai réuni un groupe de scénaristes et je leur ai dit qu'on ne commencerait pas à écrire la suite tant que nous n'avions pas réussi à mettre le doigt sur ce qui avait fonctionné sur le premier film. Ils voulaient à tout prix parler des suites, et j'ai dit "non nous n'allons pas faire comme ça". J'ai finalement dû les menacer de les renvoyer car ils faisaient ce que tous les scénaristes font : essayer de créer de nouvelles histoires.

 

Voir aussi

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale aime les rôles sérieux et s'épanouit merveilleusement dans le registre dramatique, comme sa monumentale filmographie le prouve. Mais en tant que spectateur, il semble avoir des goûts très éclectiques. Preuve ultime, un de ses films préférés n'est autre qu'une comédie à l'exact opposé des films dans lesquels il joue.