Avatar : le jour où James Cameron a clashé la 20th Century Fox

James Cameron a trouvé l'argument imparable

Avatar : le jour où James Cameron a clashé la 20th Century Fox

En 2009, pour sortir "Avatar" avec le montage final qu'il désirait, le réalisateur James Cameron a dû batailler contre la 20th Century Fox. Il a donc sorti le meilleur argument possible pour imposer ses idées et avoir le dernier mot.

James Cameron s'est battu pour avoir le final cut sur Avatar

Tout génie du 7e art qu'on peut être, rien n'est jamais acquis. Les exemples de cinéastes ayant dû se battre avec leurs studios de production pour mener un projet à terme et imposer leurs vues sont ainsi nombreux. Et un des exemples les plus éclatants concerne James Cameron, engagé dans des négociations difficiles avec la 20th Century Fox au moment de sortir le montage final d'Avatar.

Avatar
Avatar ©20th Century Fox

Il faut bien mesurer le caractère absurde de la situation. Avant Avatar, sorti en 2009 et qui est toujours le plus grand succès de tous les temps au cinéma avec 2,85 milliards de dollars engrangés au box-office mondial, James Cameron n'était pas vraiment un petit nouveau. On lui doit depuis Terminator des succès au box-office comme Aliens, le retour (131 millions de dollars de recettes au box-office mondial), Terminator 2 (520 millions de dollars), True Lies (378 millions de dollars), et évidemment le phénoménal Titanic (2,2 milliard de dollars).

Titanic devient en son temps le plus grand succès de l'histoire, un record seulement battu par... Avatar. Mais ce succès, malgré son ampleur inédite, n'a pas pour autant donné carte blanche à James Cameron. En effet, alors qu'il est en post-production d'Avatar, les cadres de la 20th Century Fox veulent raccourcir le film, et enlever certaines séquences. James Cameron n'est pas du tout d'accord, et leur fait savoir sans détour.

"Vous savez quoi ? J'ai fait Titanic."

Dans une grande interview accordée au New York Times, James Cameron évoque la ressortie d'Avatar au cinéma (le 21 septembre dans nos salles), en prévision de la sortie du deuxième opus Avatar : La Voie de l'eau. Il revient notamment sur un conflit qu'il a eu avec la 20th Century Fox au moment de finaliser Avatar.

J'ai le souvenir que, à l'époque, qu'on s'est affrontés sur certains points. Par exemple, le studio pensait que le film devait être raccourci, et qu'il y avait trop de séquences aériennes avec les Ikran - que les humains appellent les Banshees. Bref, au final il s'est avéré que c'était ce que le public préférait, d'après les sondages à la sortie du film et les données qu'on a récupérées... Et c'est là où j'ai vraiment fixé une limite. J'ai dit :

"Vous savez quoi ? J'ai fait "Titanic". Le bâtiment dans lequel on est en réunion, là, maintenant, ce nouveau complexe à un demi-milliard de dollars sur votre terrain ? C'est "Titanic" qui l'a payé, donc on va faire comme je dis."

Suite à cet argument qui a dû envoyer ses interlocuteurs dans les cordes, la 20th Century Fox a cédé aux exigences de James Cameron. Pour le meilleur, puisqu'Avatar est ainsi devenu, onze ans après Titanic, le nouveau détenteur du record au box-office mondial. Un record qu'un seul film et un seul réalisateur peuvent faire tomber à court terme : Avatar 2, la nouvelle réalisation de James Cameron. Jamais deux records sans trois ? Il faudra attendre les premiers mois de 2023 pour vérifier l'adage, puisque le nouvel opus de la saga arrive au cinéma le 14 décembre 2022.

 

Voir aussi

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale : son film préféré est une comédie méconnue (et nulle) des années 90

Christian Bale aime les rôles sérieux et s'épanouit merveilleusement dans le registre dramatique, comme sa monumentale filmographie le prouve. Mais en tant que spectateur, il semble avoir des goûts très éclectiques. Preuve ultime, un de ses films préférés n'est autre qu'une comédie à l'exact opposé des films dans lesquels il joue.