ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Avengers Infinity War est-il la claque annoncée ? On vous répond !

25 avril 2018. Aujourd’hui, tous les fans de Marvel trépignent d’impatience. Et pour cause, après des mois, voire des années d’attente, Avengers : Infinity War sort enfin dans les salles obscures françaises. Troisième volet de la saga Avengers et 19ème production des studios Marvel, la sortie d’Avengers : Infinity War coïncide également avec le 10e anniversaire de l’univers cinématographique Marvel, qui a débuté en 2008 avec Iron Man. Nous avons pu découvrir le film réalisé par les frères Russo il y a quelques heures, et nous vous livrons notre avis à chaud, sans spoilers.

Jusqu’ici, les Avengers et leurs alliés continuaient de protéger le monde de menaces trop vastes pour être neutralisées par un seul individu, mais un nouveau danger émerge aujourd’hui des confins du cosmos : le redoutable Thanos. Ce dictateur intergalactique ne reculera devant rien pour réunir les six pierres d’infinité dans sa quête de pouvoir afin d’asservir l’humanité toute entière.

Ses adversaires devront être prêts à tout sacrifier pour le neutraliser avant que son attaque éclair ne conduise à la destruction complète de l’univers. Fruit de dix ans d’efforts, AVENGERS: INFINITY WAR met en scène le plus grand combat de tous les temps, dans une aventure épique à la confluence des différents univers Marvel.

Dire que nous attendions Avengers : Infinity War au tournant est un euphémisme. Annoncé comme le plus grand film de super-héros de tous les temps, le pari de réunir à l’écran tous les personnages emblématiques de la Maison des Idées était quand même risqué.

Le film est-il la claque annoncée ? Thanos est-il à la hauteur de l’enjeu ?

Découvrez tout de suite en vidéo notre avis :

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.