ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Batman : la somme astronomique gagnée par Jack Nicholson pour son rôle de Joker

Pas mal !

Batman : la somme astronomique gagnée par Jack Nicholson pour son rôle de Joker

Aucun spectateur n'a oublié la performance hallucinante de Jack Nicholson dans le film "Batman" de Tim Burton. À priori, son banquier non plus.

Batman : une résurrection

À la fin des années 1980, au moment de relancer la franchise Batman au cinéma, Tim Burton sort d'un succès surprise avec Beetlejuice. Il n'est pas encore le metteur en scène culte qu'il est aujourd'hui, mais tout le monde s'accorde pour dire qu'il a son univers. Ce dernier est noir, gothique et travaillé. Une combinaison qui serait parfaite pour redonner vie à celle du Chevalier Noir. Burton emmène avec lui son ami Michael Keaton. Ce choix pour incarner le héros de ce film d'action est loin de faire l'unanimité. L'acteur est en effet alors plutôt reconnu pour ses talents comiques. Pour le scénario, personne ne prend de risques et on reprend les ingrédients aussi vieux que la cape du super-héros. L'ennemi de Batman sera donc le plus célèbre : le Joker.

Batman
Batman ©Warner Bros.

Pour l'incarner, la production sort l'artillerie lourde en proposant le rôle à Jack Nicholson qui est à l'époque déjà une légende. Sa carrière est déjà forte de nombreux classiques, de Shining à Vol au-dessus d'un nid de coucou en passant par Chinatown ou Easy Rider. L'Américain a 52 ans, deux Oscars sur la cheminée et il voit en cette opportunité la chance de s'offrir une partition extravagante à souhait. Un seul problème : le cachet habituel de l'acteur est de 10 millions de dollars et le budget du film est de 35. Nicholson et la production vont devoir trouver un accord pour que la collaboration puisse se faire entre les deux.

"N'as-tu jamais dansé avec les dollars au clair de lune ?"

Warner Bros., qui produit Batman, avait les yeux sur Nicholson bien avant d'engager Tim Burton pour le mettre en scène. Autant dire qu'il n'est pas question de proposer le rôle du Joker à quelqu'un d'autre. Le comédien se sait convoité et pose donc ses conditions dès le départ. Il demande du temps libre en dehors du plateau afin de pouvoir assister à tous les matchs de l'équipe de basket des Los Angeles Lakers. Ensuite, il impose que le tournage de toutes ses scènes soit le plus rapproché possible. Enfin, son cachet s'élève à "seulement" 6 millions de dollars. Il accepte cette ristourne en obtenant en plus un pourcentage sur les bénéfices si le film rentre dans ses frais. L'accord s'étend également au-delà du box-office, couvrant également les droits sur les produits dérivés liés à son personnage. Un vrai coup de génie puisque le long-métrage de Burton rapporte plus de 411 millions de billets verts.

Jack Nicholson (Joker) - Batman
Jack Nicholson (Joker) - Batman ©Warner Bros.

Selon un premier calcul confirmé par les estimations les plus basses, Jack Nicholson aurait gagné plus de 60 millions de dollars grâce à son apparition dans Batman. Son biographe va même plus loin annonçant que la vraie somme serait plus proche de 90 millions. Ajusté à l'inflation, cela représente plus de 195 millions de dollars actuels. Soit une des plus grosses sommes gagnées pour un seul film. Dans le même genre d'accord avantageux, Keanu Reeves a gagné plus de 250 millions de dollars sur la trilogie Matrix. Quant à Will Smith, sa seule apparition dans Men in Black 3 a rempli ses poches d'une centaine de millions. Il y a des acteurs qui ont vraiment le nez fin pour les bons coups.

 

Voir aussi

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Jeux interdits : cette méthode traumatisante pour tourner la dernière scène

Grand film de René Clément, "Jeux interdits" révéla Brigitte Fossey alors qu'elle n'était qu'une enfant. Sur le tournage, ce n'était pas toujours facile de lui faire exprimer certaines émotions. Pour la scène finale, le réalisateur opta pour une méthode qui aurait pu la traumatiser.