ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Belle et Sébastien 2 : un tournage respectueux des animaux

Belle et Sébastien 2 : un tournage respectueux des animaux

"Belle et Sébastien : l'aventure continue" fait la part belle à de magnifiques paysages, mais également aux animaux qui ont une place importante dans le film.

Belle et Sébastien 2 : suite fait, bien fait

Belle et Sébastien est une série télé qui a fait le bonheur des petits et des grands dès le milieu des années 60. Le show naturaliste créé, écrit et réalisé par Cécile Aubry se déclinera ensuite en romans pour enfants et enfin en série d'animation produite au Japon. On y suit l'histoire de Sébastien, un orphelin recueilli par un berger. Il va se lier d'amitié avec Belle, une chienne tout juste échappée d'un chenil. Les deux vont partager de nombreuses aventures dans la magnifique nature montagneuse.

Un premier film Belle et Sébastien est sorti en 2013 sous la direction de Nicolas Vanier (Loup, Le Dernier trappeur). Grand succès en France avec plus de 2,7 millions d'entrées, une suite a rapidement été mise en chantier. Le réalisateur ne peut cependant pas reprendre son poste pour un conflit de date de tournage avec L'Ecole buissonnière, son projet suivant. On se tourne alors vers un confrère venu du Canada en la personne de Christian Duguay (L'Art de la guerre, The Extremists).

Belle et Sébastien : L'aventure continue
Belle et Sébastien : L'aventure continue ©Gaumont

Belle et Sébastien : L'aventure continue se passe en 1945 dans une France libérée du joug des Nazis et la vie dans les montagnes a retrouvé son calme et sa beauté. Sébastien (Félix Bossuet) a maintenant 10 ans et il attend avec Belle le retour d'Angelina (Margaux Chatelier). Mais cette dernière ne revient pas, victime d'un accident d'avion dans les forêts transalpines. Le village est plongé dans le désespoir, pleurant en avance la disparition tragique de la jeune femme. César (Tchéky Karyo), le grand-père de Sébastien, refuse néanmoins de baisser les bras. Il connaît même un homme, Pierre (Thierry Neuvic), qui pourrait les aider à la sauver. Une mission est donc mise sur pied par les valeureux apprentis sauveteurs pour porter main forte à Angelina. Si ce sauvetage est l'objectif numéro 1 de l'aventure, un secret va croiser leur chemin, de ceux qui bouleversent les destins.

On retrouve dans ce Belle et Sébastien : l'aventure continue ce qui a fait le charme faussement désuet du premier épisode. Il y a un sentiment réconfortant dans cette histoire d'amitié et de valeurs qui réchauffe le cœur des spectateurs comme un duvet de gentillesse. Et puis que dire de la magnificence des paysages à couper le souffle qui jalonnent l'épopée. Le film se veut près de la nature sauvage, mais aussi des animaux qui peuplent les montagnes.

60 millions d'amis

Le choix de confier la réalisation à Christian Dugay ne fut en rien un hasard puisque le metteur en scène venait à l'époque de tourner Jappeloup, sur lequel il avait travaillé avec des chevaux. Il se retrouvait néanmoins face à d'autres animaux, dont plusieurs chiens pour incarner Belle. De nature un peu mollassonne, quelques morceaux de viande suffisaient à les motiver. Il y avait tout d'abord Bear, le plus petit de tous mais dont le joli minois servait pour les gros plans. Le deuxième, Fort, était le plus costaud, grand et calme, et celui qui exécutait les scènes de cascade. Un troisième, au nom plein de promesses, Fripon, avait effectivement le visage un peu fripé mais était capable de tours que les autres ne connaissaient pas. Enfin, Garfield, le chef de bande, était déjà présent dans le premier volet. C'était le plus complet des 4 mais aussi le plus imprévisible.

Belle et Sébastien : L'aventure continue
Belle et Sébastien : L'aventure continue ©Gaumont

Félix Bossuet a eu pour mission, bien avant que le tournage ne débute, de passer du temps avec les chiens pour qu'ils s'habituent à sa présence. On lui a demandé d'exécuter des parcours durant lesquels les animaux devaient le suivre. Le jeune acteur leur donnait également quelques caresses et à manger pour créer du contact avec eux.

Mais si les chiens sont les vedettes du film, ils ne sont pas les seuls animaux qui étaient présents sur le tournage, et très loin des plus dangereux ! Certaines scènes ont requis la présence de loups, de sangliers, de biches, de renards mais aussi d'un ours et de rapaces. Cette petite animalerie était tenue par des dresseurs qui aidaient à coordonner des scènes loin d'être évidentes à tourner.

Belle et Sébastien : L'aventure continue
Belle et Sébastien : L'aventure continue ©Gaumont

Une en particulier a donné des sueurs froides aux personnes présentes sur le tournage ce jour-là : celle de l'ours ! Même si on ne le voit pas à l'écran, des barrières de protections furent montées pour protéger l'équipe au cas où l'animal gigantesque décide de charger. Les dresseurs avaient néanmoins une arme secrète pour calmer le colosse : des chamallows.

 

Voir aussi

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Spider-Man : Tom Holland révèle sa technique pour paraître plus jeune à l'écran

Tom Holland incarne Spider-Man dans le Marvel Cinematic Universe (MCU) depuis « Captain America : Civil War ». Aujourd'hui, le comédien révèle son secret pour paraître plus jeune que son véritable âge à l'écran.