Big Fish : Marion Cotillard ne pensait pas avoir le rôle de Joséphine

Big Fish : Marion Cotillard ne pensait pas avoir le rôle de Joséphine

En 2003, le cinéaste Tim Burton met en scène l’un de ses meilleurs films : « Big Fish ». Une œuvre qui est marquée par la toute première apparition de Marion Cotillard dans le cinéma américain. Pourtant, elle était persuadée qu’elle n’aurait jamais le rôle.

Big Fish : succès critique pour Tim Burton

Après d’énormes succès comme Edward aux mains d’argent ou Bettlejuice, en 2003, Tim Burton dévoile tout simplement l’un des meilleurs films de sa carrière : Big Fish. Porté par Ewan McGregor, Albert Finney, Jessica Lange ou encore Helena Bonham Carter, Big Fish rencontre un beau succès. Le long-métrage reçoit 4 nominations aux Golden Globes et une nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleure musique pour Danny Elfman. Côté box-office, pour un budget de 70 millions de dollars, Big Fish rapporte plus de 123 millions de dollars de recettes à travers le monde.

Ewan McGregor dans le film Big Fish de Tim Burton
Ewan McGregor dans le film Big Fish de Tim Burton © Columbia Pictures

En plus de ce casting américain assez impressionnant, une jeune comédienne française s’est glissée dans le film de Tim Burton. En effet, Marion Cotillard, qui n’avait pas encore sa renommée mondiale actuelle, incarne Joséphine dans le film. Un rôle qu’elle ne pensait pas avoir.

Comment Marion Cotillard a rejoint le casting ?

A l’époque, Marion Cotillard commence à se faire un nom dans le paysage cinématographique français. Sur notre territoire, elle est déjà apparue dans quelques productions comme La Belle verte, La Guerre dans le haut pays, Les Jolies choses, mais surtout la saga Taxi, qui lui donne une certaine renommée.

Big Fish est sa toute première production américaine. A l’époque de la sortie du film, la rédaction d’AlloCiné est entrée en contact avec Marion Cotillard. La comédienne a ainsi expliqué la manière dont elle a rejoint le casting de Big Fish. Elle a d’abord raconté sa toute première rencontre avec Tim Burton :

Ils cherchaient une actrice française pour incarner le personnage de Joséphine. Tim Burton est venu à Paris rencontrer plusieurs jeunes femmes. Venir sur place rencontrer les actrices, c'est déjà une chose assez rare chez les Américains. J'ai parlé vingt minutes avec lui, ça s'est plutôt bien passé. Ensuite, ils m'ont envoyé deux scènes et m'ont demandé de faire des essais, d'enregistrer ça sur cassette et de renvoyer le tout à Los Angeles.

Marion Cotillard dans le film Big Fish de Tim Burto
Marion Cotillard dans le film Big Fish de Tim Burton © Columbia Pictures

Cependant, Marion Cotillard n’a ensuite reçu aucune nouvelle du cinéaste. Pour elle, l’affaire était pliée, et elle n’avait clairement pas le rôle. Sauf que…

Pour moi, à la mi-décembre 2002, Big fish, c'est déjà fini, j'ai lâché l'affaire ! Le casting s'est passé un mois avant et le tournage commence début 2003, donc je n'y pense plus et je garde seulement en moi le fait d'avoir passé vingt minutes avec mon idole ! Un matin, mon agent me dit au téléphone qu'il a peut-être une bonne nouvelle à m'annoncer dans l'après-midi. Mon agent me rappelle à nouveau et me dit qu'ils attendent la réponse du studio, que ce n'est pas ferme et définitif, mais que Tim Burton et le producteur Richard Zanuck veulent que je joue dans Big Fish ! A ce moment-là, moi je me dis toujours "N'explose de joie QUE quand tu peux exploser de joie !". J'essaie de me calmer. J'ai eu la réponse définitive le lendemain à 9h30. Mon agent me sort : "Tu pars dans trois semaines en Alabama" ! Là, j'ai vraiment explosé !

Un rêve qui devient réalité

Evidemment, pour la comédienne, âgée de 27 ans à l’époque, tourner sous la direction de Tim Burton est un rêve qui devient réalité :

J'ai découvert Tim Burton avec Beetlejuice et je suis immédiatement devenue une immense fan. A l'époque, il faisait partie des trois réalisateurs qui étaient pour moi de vrais dieux du cinéma. Il m'a donné envie de faire ce métier, il cristallise mon rêve de cinéma de petite fille. J'appréhendais un peu de le rencontrer, mais c'est quelqu'un de très ouvert. Il m'a d'ailleurs laissé réécrire une scène. Avec lui, c'était un tournage carré, mais vivant, humain. On a beaucoup parlé tous les deux. C'est un gros blagueur, mais super professionnel. Il aime autant la technique que l'humain, c'est assez fantastique. Franchement, même si je n'aime pas ce mot, c'était assez parfait.

Une première expérience américaine qui s’est avérée rafraîchissante et positive pour la comédienne. Marion Cotillard a ensuite pris goût aux tournages américains puisque l’actrice a tout un pan de sa carrière qui se déroule aux Etats-Unis. On a en effet pu voir notre frenchie dans des productions américaines comme Inception, The Dark Knight Rises, Alliés, Assassin’s Creed, Public Enemies, Contagion ou encore Macbeth et The Immigrant. Une carrière bien remplie, et internationale s’il vous plaît !

 

Voir aussi

Michael Jackson : le réalisateur de

Michael Jackson : le réalisateur de "Leaving Neverland" critique violemment le projet de biopic

Dan Reed, qui avait documenté en 2019 les accusations de pédophilie à l'encontre de l'icône Michael Jackson dans "Leaving Neverland", a sévèrement critiqué le biopic que va réaliser Antoine Fuqua. Selon lui, la relation de la superstar aux jeunes garçons y sera passé sous silence.