Bird Box : le look des créatures dévoilé

Bird Box : le look des créatures dévoilé

À notre grand étonnement, le film "Bird Box" faisait le choix de ne pas montrer les créatures qui peuplaient la Terre après la mystérieuse épidémie. Une décision motivée par on ne sait quelle raison. Leur look est cependant désormais connu grâce à des images de la pré-production. Découvrez ci-dessous leur design.

Tout bon film fantastique post-apocalyptique avec des créatures se doit à un moment de les dévoiler à l'écran. Que ce soit longtemps ou non. Dans Bird Box, ce n'était pas le cas. Comme dans Phénomènes, le critiqué film de M. Night Shyamalan, la menace était invisible, partout, impossible à saisir. Les yeux bandés, le personnage incarné par Sandra Bullock et ses enfants devaient avancer à l'aveuglette, attaqués par des sons qui essayaient de leur faire ouvrir les yeux. Qui se cachaient derrière ? De simples humains devenus dingues ou de vraies bestioles fantastiques ?

Des images en provenance de la pré-production dévoilent l'identité des créatures envisagées pour le film. Crâne dégarni, grosses veines apparentes et les yeux menaçants, elles étaient prêtes à rendre fou quiconque croise leur chemin. Mais de là à dire qu'elles sont d'une originalité dingue, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Nous les trouvons même assez simples, un croisement entre un Gollum qui aurait trop mangé et Voldemort. Si elles avaient été à l'écran, ce n'est pas dit qu'elles nous auraient spécialement marqués.

Pour Bloody Digusting, la réalisatrice Susanne Bier avait évoqué ces créatures. Elle expliquait qu'un producteur avait fait le forcing pour qu'une d'entre elles au minimum apparaisse à l'écran. Bier avait donc été un peu forcée d'écrire une scène supplémentaire afin d'en inclure une. La scène en question était un cauchemar (comme c'est original) dans lequel l'héroïne voit un monstre dans sa maison. Pour Sandra Bullock, la scène ne fonctionnait pas ni le design de son assaillant. Elle parle de lui comme d'un "immense bébé obèse", ce qui a plus eu tendance à la faire rire qu'autre chose. Pour ne pas que le spectateur en fasse de même, elle a été retirée du montage.

S'il n'y avait que ça qui ne marchait pas dans Bird Box, ce serait beau. En retirant la scène, un problème supplémentaire a été évité. Comme nous le disions dans notre critique de Bird Box lors de sa sortie, le film souffre de problèmes de rythme et d'une narration coincée entre deux temporalités. L'aspect survival dans la nature était pas mal fichu sauf qu'il est parasité par des phases dans le passé ni très bien écrites ni intéressantes dans ce qu'elles ajoutent au scénario. Tout ça pour dire que ce n'est pas ces crânes d'œuf qui auraient pu changer quoi que ce soit à notre appréciation.

 

Voir aussi

Tom Cruise a 60 ans : ses dix rôles incontournables

Tom Cruise a 60 ans : ses dix rôles incontournables

Tom Cruise peut se targuer d'avoir collaboré avec certains des plus grands réalisateurs de l'industrie hollywoodienne, de Stanley Kubrick à Paul Thomas Anderson, en passant par Michael Mann, Steven Spielberg et Brian De Palma. À l'occasion des soixante ans de l'acteur, retour sur nos dix rôles favoris de la superstar.