Black Widow : Scarlett Johansson porte plainte contre Disney

Le torchon brûle !

Black Widow : Scarlett Johansson porte plainte contre Disney

Longtemps incertaine, la sortie de "Black Widow" s'est faite dans les salles chez nous. Dans plusieurs pays, le film a aussi terminé sur la plateforme Disney+. Ce qui a déplu à Scarlett Johansson, la poussant à porter plainte contre le studio pour non-respect de son contrat.

Black Widow : premier long-métrage de la phase 4

On se souvient, au coeur de la pandémie, que le cas de Black Widow a été commenté sans cesse. Tout le monde se demandait si Marvel allait oser sortir le film sur Disney+ pour éviter d'attendre que les salles remarchent convenablement. Une absence de sortie au cinéma aurait été un mauvais signal envoyé au public. Il aurait pu être compris que ce morceau du MCU n'était pas assez important et pouvait supporter un passage directement sur la plateforme. Pour rappel, les événements relatés dans Black Widow permettent d'en apprendre plus sur le passé de Natasha Romanoff, bien avant qu'elle trouve la mort dans Endgame. Le film offre l'opportunité à Scarlett Johansson de camper une dernière fois l'héroïne et d'introduire la nouvelle Veuve noire : Yelena Belova (Florence Pugh).

Black Widow
Black Widow ©Marvel Studios

En France, le film est sorti dans les salles. Mais ce n'est pas le cas partout ailleurs dans le monde. Aux États-Unis et dans plusieurs pays, le passage à l'affiche s'est accompagné d'une sortie simultanée sur Disney+, en Premier Access. Ainsi, ceux qui le voulaient (et le pouvaient) devaient débourser 29.99 dollars supplémentaires pour voir le film dans leur salon. Chez nous, la chronologie des médias empêche une telle manoeuvre, ce qui a contraint le studio à se rabattre uniquement sur les salles.

Scarlett Johansson attaque Disney

The Wall Street Journal rapporte que la mise en ligne sur Disney+ n'est pas du tout du goût de Scarlett Johansson. La pratique va même à l'encontre de ce qui est stipulé dans son contrat. L'actrice aurait décidé de ne pas se laisser faire et de porter plainte. Ce qui est totalement dans son droit, car l'accord qu'elle a signé garantissait que Black Widow devait sortir en exclusivité dans les salles. Une condition qui comptait pour elle, car son salaire était influencé par les résultats au box-office.

Une sortie en même temps sur Disney+ engendre forcément une baisse des revenus dans les salles et, par extension, Scarlett Johansson gagnera moins que ce à quoi elle pouvait s'attendre. Compte tenu du contexte et de cette sortie hybride, le film ne rapporte que 318 millions de dollars grâce aux salles. Un score largement inférieur aux autres productions du MCU. L'actrice ne devrait pas reprendre son rôle à l'avenir et cette plainte n'est pas la fin d'histoire à laquelle on s'attendait. Disney n'a pas mis longtemps à réagir dans un communiqué officiel (via Variety) :

Il n'y a aucun mérite à ce dépôt de plainte. Le procès est particulièrement triste et affligeant dans son mépris insensible pour les horribles effets mondiaux et prolongés de la pandémie de Covid-19.

Disney a pleinement respecté le contrat de Mme Johansson et, de plus, la sortie de Black Widow sur Disney+ avec Premier Access a considérablement amélioré sa capacité à gagner une compensation supplémentaire en plus des 20 millions de dollars déjà reçus à ce jour.

 

Voir aussi

Joséphine Japy (Eugénie Grandet) :

Joséphine Japy (Eugénie Grandet) : "Se confronter à mon image est devenu plus difficile avec l'âge"

Le 29 septembre Joséphine Japy est à l'affiche de "Eugénie Grandet". À cette occasion, la comédienne nous parle de ses premiers pas au cinéma et de ce qu'elle recherche dans un rôle. Une rencontre très agréable pour un portrait à découvrir dans la vidéo ci-dessus.