Bond 25 : après son Oscar, Rami Malek sera le méchant du prochain 007

Bond 25 : après son Oscar, Rami Malek sera le méchant du prochain 007

Le conte de fée continue pour Rami Malek. La star de "Mr Robot" sort d'une année royale avec son rôle dans "Bohemian Rhapsody". Un Bafta, un Golden Globe puis un Oscar plus tard, l'acteur de 37 serait tout proche de devenir le grand méchant dans le 25ème opus de James Bond.

La tentaculaire saga James Bond a vu défiler plusieurs interprètes pour le rôle principal. Mais que seraient ces films sans un grand méchant en face ? Les derniers étaient incarnés Christoph Waltz et Javier Bardem. Le prochain pourrait être tout aussi prestigieux puisqu'il s'agit de Rami Malek, dont la popularité s'accroît depuis qu'il s'est glissé dans la peau de Freddy Mercury pour le biopic musical consacré au groupe Queen.

S'il est certain que Daniel Craig sera toujours l'agent 007 pour Bond 25 - qui devrait être son dernier -, le casting se cherche activement un acteur réputé à qui le confronter. L'intérêt pour Malek ne date pas d'aujourd'hui sauf que sa participation avait du mal à se concrétiser à cause de problèmes d'emploi du temps causés par le tournage de la dernière saison de la série qui l'a révélé, Mr Robot.

Selon Variety, le studio est revenu à la charge pour le convaincre d'endosser le rôle et les négociations seraient quasiment finalisées. D'autres acteurs ont été vus entre-temps pour prendre sa place mais aucun n'a réussi à faire tomber les producteurs sous son charme. Il se dit même que des efforts ont été faits pour rendre compatible ce tournage avec celui de la série d'USA Network. Le studio déroule le tapis rouge pour s'adjuger les services de Rami Malek et fait encore plus le forcing depuis qu'il a été récompensé d'un Oscar du Meilleur Acteur.

Le tournage approche

Le média américain annonce également que Billy Magnussen est ciblé pour incarner un agent de la CIA que rencontrera Bond durant son aventure. Léa Seydoux, Ralph Fiennes, Ben Whishaw et Naomie Harris reprendront respectivement leur rôle dans ce nouvel opus. D'abord confié à Danny Boyle, il a atterri entre les mains de Cary Fukunaga. Ce dernier s'est emparé du script déjà existant pour le modifier selon son bon vouloir. La dernière version présentée aux producteurs aurait été couverte de louanges. Tout avance bien, avec un tournage prévu normalement au printemps prochain. L'histoire reste inconnue mais le titre de travail,  Shatterhand, nous aiguille en faisant référence à Ernst Blofeld, le méchant de Spectre incarné par Christoph Waltz. Quoi qu'il se passe, ce 25ème film s'inscrira dans la continuité des précédents.

La date de sortie française est fixée au 8 avril 2020.

 

 

Voir aussi

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

Peter von Kant : un hymne magistral et bouleversé à l'amour et au cinéma

CRITIQUE / AVIS - FILM : Film très personnel, adaptation autant qu'hommage au réalisateur allemand Rainer Werner Fassbinder, concentré de références esthétiques et vertige de cinéma, "Peter von Kant" de François Ozon est un film total. Il ne s'autorise ainsi aucun compromis, conscient sans doute d'être parmi les plus grands films français de ces dernières années.