ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Borat 2 : quelle langue parle Sacha Baron Cohen dans le film ?

Borat 2 : quelle langue parle Sacha Baron Cohen dans le film ?

Vous vous êtes déjà demandé quelle langue parle Sacha Baron Cohen dans les films Borat ? Nous connaissons désormais la réponse. Parce que oui, les comédiens utilisent une langue qui existe vraiment.

Le retour de Sacha Baron Cohen

On s'est toujours demandé quelle langue parlaient Borat et ses collègues dans les deux films de Sacha Baron Cohen. Difficile de savoir si l'acteur parlait réellement le kazakh ou s'il avait inventé un dialecte totalement fictif. Eh bien finalement, ce n'est aucun des deux. Sacha Baron Cohen a ramené sur le devant de la scène son personnage culte de Borat. 14 ans après l'original, l'artiste est de retour avec un nouvel opus où il s'en prend à l'administration Trump. Le film, réalisé par Jason Woliner, est disponible sur Amazon Prime Video depuis le 23 octobre dernier.

Quelle est la langue utilisée par Borat ?

L'humour des deux Borat repose essentiellement sur le choc des cultures. Sacha Baron Cohen joue volontairement sur les stéréotypes en interprétant un étranger venu du Kazakhstan, ignorant et inculte, visitant les États-Unis. Une partie de ce rôle consiste à parler un anglais approximatif, affublé d'un grossier accent kazakh. Mais, à travers certaines séquences, le comédien utilise une langue inconnue des américains. Pendant un temps, on s'est demandé si cette langue existait réellement ou si l'acteur passait son temps à raconter n'importe quoi. Après vérification, il ne s'agit pas de la langue officielle du pays d'origine de Borat : le kazakh.

Borat 2 : quelle langue parle Sasha Baron Cohen dans le film ?

L'une des blagues récurrentes de Borat repose sur son antisémitisme, qui devient encore plus ridicule dans le deuxième opus. Eh bien Sacha Baron Cohen a poussé l'ironie encore plus loin. En effet, il est d'origine juive et parle couramment l’hébreu, une langue qu'il utilise constamment à travers le premier film. Une manière maligne de rappeler que l'acteur n'est pas antisémite et qu'il incarne un personnage fictif. Une pratique qui a rendu le protagoniste très renommé en Israël. Borat utilise notamment un argot populaire de l'époque comme sa fameuse réplique « wa wa wee wa », utilisée pour exprimer la surprise en basant sur le mot « wow » en anglais.

Dans Borat 2, Sacha Baron Cohen continue d'user de l'hébreu, qu'il agrémente de quelques passages en polonais. Quant à Maria Bakalova, la jeune actrice bulgare qui incarne la fille de Borat, elle se sert de sa propre langue pour communiquer dans le film. Cela signifie que les deux interprètes du film ne parlent même pas la même langue lors de leurs conversations privées. Encore un ressort comique inattendu mis en place par Sacha Baron Cohen. Pour quiconque connaît un peu ces deux langages, leurs discussions doivent être totalement incompréhensibles.

 

Voir aussi

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

Les Dents de la mer : le dernier modèle existant du requin rentre au musée

En 1975, un grand requin blanc terrorise la petite île d'Amity, sur la côte est des États-Unis. C'est l'histoire du film de Spielberg "Les Dents de la mer", et 45 ans après le dernier modèle du requin utilisé pour le film fait son entrée au musée.