ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Bourde des Oscars : Faye Dunaway sort enfin de son silence

Bourde des Oscars : Faye Dunaway sort enfin de son silence

C’était il y a deux mois, à Los Angeles. La 89ème Cérémonie des Oscars battait son plein jusqu’à l’annonce du dernier prix : le meilleur film. Sur scène, Warren Beatty et Faye Dunaway annoncent La La Land vainqueur, avant que le producteur du film ne se rende compte qu’il s’agit de la mauvaise enveloppe et que le vrai gagnant est en fait Moonlight. Une gaffe qui restera dans les annales et que Faye Dunaway n’est pas prête d’oublier, comme elle l’a expliqué hier dans l’émission NBC Nightly News .

 « Beatty a sorti la carte, et il n’a rien dit. Il s’est arrêté, m’a regardée, a regardé les coulisses, et j’ai fini par penser qu’il plaisantait ! Et j’ai annoncé La La Land pour mettre fin au suspense. »

Même si cette erreur est liée à une faute d’inattention de la part de la société qui est en charge de la distribution des enveloppes, Faye Dunaway se sent toujours en partie coupable.

 « Nous étions complètement mortifiés. On ne savait pas ce qu’il se passait. Je me sentais très coupable, j’aurais du être plus vigilante, comment je n’ai pas pu voir qu’il s’agissait de l’enveloppe de la meilleure actrice avec le nom d’Emma Stone dessus ?»

Depuis cet incident, l’Académie a présenté ses excuses et a remercié les deux personnes responsables de cette incroyable bourde. Elle a également déclaré avoir mis en place de nouvelles procédures pour qu’une situation similaire ne se reproduise jamais.

Rendez-vous l’année prochaine !

Chloé Valmary (25 avril 2017) avec Variety

 

 

 

 

 

Voir aussi

Le Dernier Loup, mardi 11 août sur W9 : la demande folle de Jean-Jacques Annaud pour le tournage

Le Dernier Loup, mardi 11 août sur W9 : la demande folle de Jean-Jacques Annaud pour le tournage

Interdit de territoire chinois après "Sept ans au Tibet", Jean-Jacques Annaud est le premier surpris de se voir proposer en 2009 l'adaptation au cinéma d'un best-seller, "Le Totem du Loup", un succès littéraire chinois furieusement décrié par le pouvoir en place lors de sa sortie en 2004. Ravi de pouvoir raconter cette histoire dans "Le Dernier Loup", il va en profiter pour pousser son légendaire perfectionnisme au maximum et oser une demande très particulière.