Box office US : le chocolat toujours populaire

Et le gagnant est : Charlie et la chocolaterie ! Dans la féroce guerre du box-office américain, il se place en tête avec 55,3 millions de dollars. Projeté dans 3 770 salles, cette adaptation du roman de Roald Dahl réalise le meilleur démarrage des films de la carrière de Johnny Depp.
En deuxième position, on retrouve la comédie Serial Noceurs. Réunissant Owen Wilson et Vince Vaughn, cette histoire de dragueurs qui repèrent leurs proies dans les mariages a engendré 32,2 millions de dollars. Les spectateurs français pourront la découvrir à partir du 10 août.
Les adaptations ont décidément le vent en poupe puisque Les 4 Fantastiques, premier la semaine dernière, fait toujours parti du trio de tête avec 22,7 millions de dollars.
Pour sa troisième semaine, La Guerre Des Mondes, superproduction de Steven Spielberg, occupe la quatrième place avec 15 millions de dollars.
Batman Begins perd du terrain et, avec une recette de 5,6 millions de dollars, il n'est que cinquième, talonné par Mr. And Mrs. Smith.
Après les adaptations, place au remake avec Dark Water, qui se classe septième avec 4,4 millions de dollars. La Coccinelle Revient perd deux places et n'a fait que 3,3 millions de dollars de recettes cette semaine.
Après presque deux mois d'exploitation, Madagascar est lui bon dixième avec 2,1 millions de dollars.

J.V (le 18 juillet 2005 - avec l'AFP)

 

Voir aussi

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

Venom 2 : on décrypte la scène post-générique !

« Venom : Let There Be Carnage » débarque enfin au cinéma. L’occasion de se concentrer sur un élément traditionnel des films Marvel : la scène post-générique. Une séquence lourde de sens qu’on décrypte ici.