Cannes 2021 : premier bilan à mi-parcours

Un peu de somnolence sur la Croisette ?

Cannes 2021 : premier bilan à mi-parcours

La 74ème édition du Festival de Cannes en est à sa moitié et c'est le moment de faire un premier point d'étape. Les dés ne sont pas encore jetés mais il s'avère que l'on a du mal à s'enflammer pour la Sélection officielle pour le moment.

Un Festival de Cannes très particulier

C'est avec un plaisir non dissimulé que l'on a retrouvé le Festival de Cannes après les festivités avortées de l'année passée. La prometteuse Sélection officielle augurait d'un retour en fanfare pour ce grand événement dédié au cinéma. Il a cependant fallu s'adapter pour qu'il puisse avoir lieu. Les interminables files d'attente passent à la trappe au profit d'une billetterie dématérialisée capricieuse et des règles ont été mises en place pour empêcher la circulation du virus parmi les festivaliers.

Des changements qui déstabilisent les habitués mais ce qui compte, au final, c'est bien de pouvoir découvrir intensément du cinéma de qualité dans un court laps de temps. Les festivités ont donc commencé avec Annette de Leos Carax qui n'a clairement pas fait l'unanimité. Les retours ont aussi été divisés pour Benedetta, le film choc de Paul Verhoeven déjà prévu pour figurer en Compétition l'année précédente.

Benedetta
Benedetta Carlini (Virginie Efira) - Benedetta © Pathé

Une édition qui tarde à nous enflammer

À l'heure où l'on écrit ces lignes, bien qu'il manque une grosse partie des titres les plus excitants, on peine encore à s'enflammer pour des grands favoris. Il y a eu quelques bons films Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier et La Fracture de Catherine Corsini, d'autres plutôt notables comme Tout s'est bien passé de François Ozon, le singulier Le Genou d'Ahed de Nadav Lapid ainsi que le charmant The French Dispatch de Wes Anderson.

À notre sens, LE grand moment du Festival n'a pas encore eu lieu. Certains pourront parler de l'insaisissable Petrov's Flu de Kirill Serebrennikov qui a provoqué de nombreux départs lors de la projection réservée à la presse. À en croire les mines et les réactions à la sortie de la salle, les journalistes ont été malmenés par ce gros morceau de cinéma. Ils l'ont aussi été, d'une autre façon, par Flag Day de Sean Penn. Ce dernier a décidé de faire son retour sur la Croisette après la débâcle The Last Face. Malheureusement, son coup n'est pas réussi.

Espérons qu'Asghar FarhadiJulia DucournauSean BakerBruno DumontJustin Kurzel, Apichatpong WeerasethakulJacques Audiard et Joachim Lafosse sauront animer avec brio les prochains jours. On comptait également sur Nanni Moretti, habitué des lieux, mais le metteur en scène italien n'a pas tenu son rang avec le moyen Tre Piani. Tout reste très ouvert, malgré la présence de films au propos fort qui peuvent séduire le jury mené par Spike Lee. Bien malin est celui qui peut trouver, pour le moment, le futur vainqueur de la Palme d'or.

 

Voir aussi

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Star Wars : Disney dévoile les détails de son incroyable hôtel immersif

Après avoir ouvert un land entièrement consacré à Star Wars à Walt Disney World en Floride, et à Disneyland en Californie, Disney passe à la vitesse lumière en dévoilant les premiers détails de son expérience immersive ultime : la Galactic Starcruiser Adventure.