Accueil > News > Cinéma > César 2018 : le palmarès complet !

César 2018 : le palmarès complet !

Et voilà ! Nous connaissons enfin les grands vainqueurs de cette 43ème cérémonie des césar 2018.

120 battements par minute a remporté le César du meilleur film ainsi que ceux du meilleur espoir masculin, du meilleur montage, de la meilleure musique, du meilleur scénario original et du meilleur second rôle masculin. Jeanne Balibar a quant à elle remporté la statuette de la meilleure actrice pour son rôle dans Barbara et Swann Arlaud celle du meilleur acteur pour Petit Paysan. Albert Dupontel repart avec le César du meilleur réalisateur pour Au revoir là-haut également récompensé de la meilleure adaptation, des meilleurs décors, meilleurs costumes, et de la meilleure photo.

Le Palmarès Complet

Meilleur Film :

120 battements par minute

Étaient nommés :
Au revoir là-haut
120 battements par minute
barbara
le brio
patients
petit paysan
le sens de la fête

Meilleur Réalisateur

Albert Dupontel – au revoir là-haut

Étaient nommés :
Robin Campillo – 120 battements par minute
Mathieu Amalric – barbara
Julia Ducournau – grave
Hubert Charuel – petit paysan
Michel Hazanavicius – le redoutable
Olivier Nakache et Eric Toledano – le sens de la fête

Meilleure Actrice :

Jeanne Balibar – barbara

Étaient nommées :
Charlotte Gainsbourg – la promesse de l’aube
Emmanuelle Devos – numéro une
Juliette Binoche – un beau soleil intérieur
Marina Foïs – l’atelier
Doria Tillier – monsieur & madame adelman
Karin Viard – jalouse

Meilleur Acteur :

Swann Arlaud – petit paysan

Étaient nommés :
Albert Dupontel – au revoir là-haut
Louis Garrel – le redoutable
Jean-Pierre Bacri – le sens de la fête
Daniel Auteuil – le brio
Guillaume Canet – rock’n roll
Reda Kateb – django

Meilleure actrice dans un second rôle :

Sara Giraudeau – petit paysan

Étaient nommées :
Adèle Haenel – 120 battements par minute
Laure Calamy – ava
Anaïs Demoustier – la villa
Sara Giraudeau – petit paysan
Mélanie Thierry – au revoir là-haut

Meilleur Acteur dans un second rôle :

Antoine Reinartz – 120 battements par minute

Étaient nommés :
Niels Arestrup – au revoir là-haut
Laurent Laffite – au revoir là-haut
Vincent Macaigne – le sens de la fête
Gilles Lellouche – le sens de la fête

Meilleur Espoir Féminin :

Camélia Jordana – le brio

Étaient nommées :
Iris Bry – les gardiennes
Garance Marillier – grave
Laetitia Dosch – jeune femme
Eye Haidara – le sens de la fête

Meilleur Espoir Masculin :

Nahuel Perez Biscayart – 120 battements par minute

Étaient nommés :
Arnaud Valois – 120 battements par minute
Finnegan Oldfield – marvin ou la belle éducation
Pablo Pauly – patients
Benjamin Lavernhe – c’est la vie

Meilleur Premier Film :

petit paysan d’Hubert Charuel

Étaient nommés :
jeune femme de Leonor Serraille
patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir
grave – Julia Ducournau
monsieur & madame adelman – Nicolas Bedos

Meilleur Scénario original

Robin Campillo – 120 battements par minute

Étaient nommés :
Mathieu Amalric et Philippe Di Folco – barbara
Julia Ducournau – grave
Claude Le Pape et Hubert Charuel – petit paysan
Eric Toledano et Olivier Nakache – le sens de la fête

Meilleure Adaptation

Albert Dupontel et Pierre Lemaître – au revoir là-haut

Étaient nommés :
Xavier Beauvois, Frédérique Moreau et Marie-Julie Maille – les gardiennes
Grand Corps Malade et Fadette Drouard – patients
Eric Barbier et Marie Eynard – la promesse de l’aube
Michel Hazanavicius – le redoutable

Meilleure Photographie

Vincent Mathias – au revoir là-haut

Étaient nommés :
Jeanne Lapoirie – 120 battements par minute
Christophe Beaucarne – barbara
Caroline Champetier – les gardiennes
Guillaume Schiffman – le redoutable

Meilleur Film étranger :

faute d’amour d’Andreï Zviaguintsev

Étaient nommés :
le caire confidentiel de Tarik Saleh
Dunkerque de Christopher Nolan
The square de Ruben Östlund
l’échange des princesses de Marc Dugain
noces de Stephan Streker
la la land de Damien Chazelle

Meilleur Documentaire

i am not your negro de Raoul Peck

Étaient nommés :
12 jours de Raymond Depardon
carré 35 d’Eric Caravaca
Visages villages d’Agnès Varda et JR
a voix haute – la force de la parole de Ladj Ly et Stéphane de Freitas

Meilleur Court-métrage d’animation

Pépé le Morse de Lucrèce Andreae

Étaient nommés :
Le futur sera chauve de Paul Cabon
I want Pluto to be a planet again de Marie Amachoukeli et Vladimir Mavounia-Kouka
Le Jardin de Minuit de Benoît Chieux

Meilleur Long-métrage d’animation

le grand méchant renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Étaient nommés :
sahara de Pierre Coré
zombillénium d’Arthur de Pins et Alexis Ducord

Meilleur Court-métrage

Les Bigorneaux d’Alice Vial

Étaient nommés :
Le Bleu blanc rouge de mes cheveux de Josza Anjembe
Debout Kinshasa ! de Sébastien Maitre
Marlon de Jessica Palud
Les Misérables de Ladj Ly

Meilleure Musique originale

Arnaud Rebotini – 120 battements par minute

Étaient nommés :
Christophe Julien – Au revoir là-haut
Jim Williams – grave
Myd – petit paysan
Matthieu Chedid – Visages villages

Meilleurs Décors

Pierre Quefféléan – Au revoir là-haut

Étaient nommés :
Emmanuelle Duplay – 120 battements par minute
Laurent Baude – Barbara
Pierre Renson – la promesse de l’aube
Christian Marti – le redoutable

Meilleurs Costumes

Mimi Lempicka – Au revoir là-haut

Étaient nommés :
Isabelle Pannetier – 120 battements par minute
Pascaline Chavanne – Barbara
Anaïs Romand – les gardiennes
Catherine Bouchard – la promesse de l’aube

Meilleur Montage

Robin Campillo – 120 battements par minute

Étaient nommés :
Christophe Pinel – Au revoir là-haut
François Gedigier – barbara
Julie Lena, Lilian Corbeille et Grégoire Pontecaille – petit paysan
Dorian Rigal Ansous – le sens de la fête

Meilleur Son

Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut – barbara

Étaient nommés :
Julien Sicart, Valérie de Loof et Jean-Pierre Laforce – 120 battements par minute
Jean Minondo, Gurwal Coïc-Gallas, Cyril Holtz et Damien Lazzerini – Au revoir là-haut
Mathieu Descamps, Séverin Favriau et Stéphane Thiébaut – grave
Pascal Armant, Sélim Azzazi et Jean-Paul Hurier – le sens de la fête

César du Public

Raid Dingue de Dany Boon

César d’Honneur

Penelope Cruz

Chloé Valmary (2 mars 2018)

Voir aussi

Le parfum : la série Netflix se dévoile

Netflix a décidé de remettre "Le Parfum" au goût du jour. Le roman de Patrick Süskind se déroule normalement au 18e siècle et raconte la vie de Jean-Baptiste Grenouille, un jeune garçon doué d'un odorat hors du commun. Oui mais voilà, le problème de J-B c'est qu'il est aussi un meurtrier ! Après une adaptation du roman en film par Tom Tykwer en 2006, voici l'adaptation (ou presque) du livre, en série se déroulant au 21ème siècle, découvrez sans plus tarder la bande-annonce.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis