ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

C'est prouvé, les fans de films d'horreur ont plus de chances de survivre à une pandémie

C'est prouvé, les fans de films d'horreur ont plus de chances de survivre à une pandémie

La crise du COVID-19 et tout ce qu'elle englobe (confinement, distanciation sociale, paranoïa) n'est définitivement pas quelque chose d'anodin. Mais certains y ont été mieux préparés grâce à leur amour pour le cinéma. Une étude prouve que les amateurs de films d'horreur étaient entraînés pour cette pandémie.

Consommer du cinéma d'horreur a aidé pour le confinement

Une récente étude vient de prouver que les fans de cinéma d'horreur étaient mieux préparés psychologiquement pour les événements que l'on vient de vivre. Les notions de confinement et de quarantaine feraient moins peur à ces personnes qui savent de quoi il en retourne grâce au cinéma. Pour le prouver, l'étude menée sur 310 volontaires a tenté de quantifier leur taux de stress en le mettant en relation avec leurs goûts cinématographiques. Plusieurs facteurs ont été pris en compte, comme la qualité du sommeil, l'anxiété, l'état émotionnel lors du confinement, la dépression... Les chercheurs auraient ainsi tiré comme conclusion que les fans de films d'horreur sont moins été concernés par des états mentaux négatifs. Parce que ce qu'ils vivaient n'était pas tout nouveau, du moins dans leur esprit. C'est comme si le cinéma avait court-circuité cette peur en nous préparant avec des oeuvres comme Contagion, 28 Jours Plus Tard, Alerte! et tout ce qui touche aux zombies (on peut citer aussi la série The Walking Dead).

Vous avez vu ça des centaines de fois dans les films, donc vous n'êtes pas pris au dépourvu.

Ce commentaire de Coltan Scrivner, chercheur spécialisé dans la curiosité morbide à Chicago, sonne juste au possible. Il est vrai qu'on a pu voir certains comportements dignes de grands scénarios catastrophe aux débuts de la pandémie, comme quand les supermarchés ont été dévalisés, que les gens ont stocké des provisions ou que la peur d'autrui est entrée dans notre esprit.

De la fiction à la réalité, il n'y a parfois qu'un pas

Le cinéma, comme tout médium permettant de créer des fictions, dépasse souvent la réalité, avec des histoires folles, des scénarios complexes ou des événements sortis de nos fantasmes (ou nos cauchemars). Le cinéma de genre, en particulier, s'amuse à présenter des situations qui laissent craindre le pire. Entre les invasions de zombies, les monstres aux origines diverses et variées, les histoires d'esprits ou la science-fiction dans son ensemble, plus grand chose ne peut nous surprendre sur grand écran. Mais quand la réalité rattrape la fiction, avec une pandémie comme celle du COVID-19, on se rappelle alors de tout ce qu'on a vu dans les films pour essayer de l'adapter à la situation. Vous savez désormais ce qu'il vous reste à faire pour vous préparer au pire. Et la prochaine fois, vous réfléchirez à deux fois avant de décréter qu'un film est "irréaliste". En espérant que des scénarios restent de l'ordre de l'imaginaire.

 

 

 

 

 

Voir aussi

Un Star Wars Holiday Special en version Lego arrive sur Disney+

Un Star Wars Holiday Special en version Lego arrive sur Disney+

Plus de quarante ans après la sortie du premier téléfilm Star Wars "Holiday Special", un nouvel événement similaire va se dérouler cette année sur la plateforme Disney+. La formule est un peu différente sur la forme puisque c'est une version LEGO à laquelle nous aurons droit.