ABONNEZ-VOUS À CINESERIES SUR FACEBOOK

Cloverfield : découvrez les références du film de Matt Reeves aux anciens films de monstres

Matt Reeves rend hommage à des classiques

Cloverfield : découvrez les références du film de Matt Reeves aux anciens films de monstres

« Cloverfield » est devenu au fil du temps un petit classique de la science-fiction moderne. Clins d'oeil de l'auteur et preuve de la richesse du film, il se réfère directement à de vieux classiques du genre. Voici ces références, qui devraient ravir les cinéphiles.

Cloverfield : une réussite inattendue

Sorti en 2008 sous la direction de Matt Reeves, Cloverfield est le premier épisode d’une trilogie globalement appréciée des fans de science-fiction. Le long-métrage est un found footage agréable qui reprend les vieux concepts de films de monstres, avec un gigantesque Kaiju qui s’en prend à New-York. Contre toute-attente, Cloverfield a rencontré un fort succès critique. Au box-office il a rapporté plus de 172 millions de dollars, pour un budget de 25 millions. Un succès qui a engendré deux suites, respectivement sorties en 2016 et 2018.

Cloverfield
Cloverfield ©Paramount Pictures

Alors que l’immense Kaiju, appelé Clover, détruit New York, d’autres créatures font de brèves apparitions. Ces derniers ont des capacités similaires à l’antagoniste principal, et sont des références à des grands classiques qui ont inspiré Matt Reeves. A travers Cloverfield, Matt Reeves n’hésite pas à proposer quelques références à King Kong, Des monstres attaquent la ville et à Le Monstre des temps perdus, le film fantastique d’Eugène Lourié de 1953. Qu’ils escaladent l’Empire State Building, ou qu’ils sortent des profondeurs marines, les trois monstres ont permis la création de Matt Reeves.

Ces références aux vieux films de monstres

A la 24ème minute, le monstre nucléaire de Des monstres attaquent la ville apparaît juste avant une vidéo précédemment enregistrée de Odette Annable parlant à Michael Stahl-David de son déménagement au Japon. Un passage assez significatif dans lequel Matt Reeves assimile sa créature à un monstre radioactif. Une idée qui est ensuite développée dans 10 Cloverfield Lane. Des monstres attaquent la ville est sorti en 1954, et était clairement une critique des essais nucléaires du Japon à Bikini Atoll. C’est un élément intéressant qui place déjà l’intrigue du prochain film, tout en s’appuyant sur un grand classique du genre.

Des Monstres attaquent la ville
Des Monstres attaquent la ville ©Warner Bros Studios

A la 45ème minute, Lizzy Caplan et T.J. Miller parcourent les tunnels du métro new-yorkais. De nouvelles créatures font leur apparition, inspirées de Le Monstre des temps perdus. Ici encore, le monstre, intitulé le Rhedosaurus, est d’origine nucléaire. Le design des bestioles de Cloverfield ressemble étrangement à celle du film de 1953. Matt Reeves intensifie ainsi davantage l’aspect radioactif de son idée.

Enfin, le dernier easter egg est le plus évident. A 1h06, Matt Reeves n’hésite pas à proposer un clin d’œil aux films King Kong. Alors que le monstre se déchaîne dans la ville, il attaque un hélicoptère de la même manière que le singe géant. Le gorille est la seule créature non nucléaire citée ici. Mais il demeure un fondement de ce type de film. Et une référence absolue du genre à laquelle le cinéaste voulait rendre hommage. Ainsi, le réalisateur s’est servi de ces trois créatures pour construire la sienne et annoncer l'épisode suivant de Dan Trachtenberg. Malin !

 

Voir aussi

Star Wars : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les pistolets blasters

Star Wars : découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les pistolets blasters

Les blasters sont les armes les plus répandues de l'univers « Star Wars ». Que ce soit Han Solo, Din Djarin ou même certains Jedi, tout le monde utilise ces pistolets lasers plus ou moins puissants. Mais au fait, comment fonctionne un blaster ?