Comme des reines : Bernard Campan face à sa fille dans un téléfilm sur la prostitution adolescente

Une fiction choc

Comme des reines : Bernard Campan face à sa fille dans un téléfilm sur la prostitution adolescente

Bernard Campan donne la réplique à sa fille dans le téléfilm "Comme des reines" diffusé sur France 2. Une fiction choc qui illustre le basculement de trois adolescentes dans le milieu de la prostitution.

Comme des reines : la dure réalité de la prostitution des mineures

France 2 diffuse Comme des reines, un téléfilm prenant plébiscité au festival des créations TV de Luchon en 2021 et multiprimé, signé Marion Vernoux. La fiction illustre crûment la violente réalité de certaines mineures dans le milieu de la prostitution. On suit le quotidien de trois jeunes filles qui se laissent attirer dans un réseau d'escorts. Galvanisées par l'énergie que dégage cette bande et son leader, les adolescentes vont très vite s'éloigner de leurs familles, en quête de liberté, comme le laisse supposer le synopsis officiel :

Samia, 15 ans, étouffe dans un carcan familial dans lequel elle ne se reconnaît pas et cherche difficilement sa voie. Lors d’une soirée, grisée par une illusion de liberté, par le sentiment d'appartenance à une bande et surtout par l'argent facile, elle se laisse entraîner par son amie Louise et son petit ami proxénète, Nico, dans un réseau de prostitution. Quand sa mère découvre qu’elle se prostitue, Samia n’ose plus revenir chez elle. Parallèlement, Jean-Philippe, le père de Louise, tente de retrouver la trace de sa fille qui a fugué depuis trois semaines. 

Comme des reines
Comme des reines ©FTV

Bernard Campan et sa fille à l'écran

Bernard Campan (Presquedonne pour la première fois la réplique à sa fille Nina Louise, qui incarne Louise. Il interprète un père rongé par l'absence de sa fille qui s'est fait embrigader dans un réseau de prostitution. Pour la retrouver, il est prêt à tout. Il épluche les sites d'escorts, sillonne les rues où se trouvent des hôtels miteux, questionne les hommes présents en montrant des photos de sa fille. Très vite, le célèbre acteur a songé à sa propre fille pour incarner Louise. Il se confie à ce sujet dans les colonnes du Parisien :

Plus je lisais le scénario, plus l’idée que cette Louise — d’ailleurs son nom est proche du nom de scène de ma fille — était Nina. C’est la meneuse, la déconneuse. Je retrouvais l’énergie qu’elle a avec ses copines. Je lui ai dit : "Est-ce que tu veux lire ça ? Est-ce que tu te sens de le faire ? Prends le temps, réfléchis. Ce n’est pas un rôle anodin".

Comme des reines
Bernard Campan et Nina Louise - Comme des reines ©FTV

Une cinéaste engagée

Marion Vernoux, réalise donc la fiction Comme des reines, où elle met en lumière un trio d'actrices débutantes, Sarah Isabella (Samia) Nina Louise (Louise) et Bintou Ba (Jess). A leurs côtés, on retrouve Idir Azougli (Bac Nord, Shéhérazade) et Rabah Naït Oufella (Arthur Ramboou encore Karole Rocher et Bernard Campan, touchants en parents dépassés.

La cinéaste est connue pour son cinéma engagé et aime privilégier des personnages féminins caractérisés par leur liberté. On se souvient de son travail avec Fanny Ardant dans le film Les Beaux Jours, ou encore de son regard sur la sexualité masculine dans Bonhomme avec Ana Girardot. Marion Vernoux est également membre du collectif 50/50 pour la parité hommes-femmes dans le cinéma et l'audiovisuel. Ainsi, sans fard, elle aborde ici le sujet de la prostitution chez les adolescentes, un sujet considéré comme tabou dans notre société.

 

Voir aussi

Emma : Anya Taylor-Joy se trouvait trop laide pour le rôle

Emma : Anya Taylor-Joy se trouvait trop laide pour le rôle

Anya Taylor-Joy fait partie des actrices les plus en vogue de sa génération. Pourtant, sur le tournage d'"Emma.", la jeune femme ne pensait pas avoir le physique adéquat.